Lorenzo di Pietro, detto ‘Il Vecchietta’

Lorenzo di Pietro, dit ‘Il Vecchietta’ ou Lorenzo Vecchietta (Sienne, 1410 – 1480) [1]On a longtemps pensé que Lorenzo Vecchietta était né à Castiglione d’Orcia en 1214, avant que les découvertes effectuées dans les archives par Carlo del Bravo, en 1970, ne viennent corriger l’information. : peintre, sculpteur et orfèvre particulièrement renommé à Sienne et en Toscane au cours de la seconde moitié du Quattrocento.  Il est surnommé ‘Il Vecchietta’ pour des raisons inconnues.

Certains chercheurs ont formé l’hypothèse que les premières traces de l’activité artistique de Vecchietta qui nous soient parvenues se trouvent dans ses interventions, effectuées en tant qu’apprenti, dans l’exécution des fresques de la chapelle de Santa Caterina d’Alessandria (Basilica di San Clemente, Rome) datées de 1428-1432 env. Cependant, les preuves de ces interventions manquent et le cycle en questions est généralement attribué dans son intégralité à Masolino da Panicale.

L’intervention de l’artiste dans les fresques de la Collegiata adjacente au Baptistère et au Palazzo Branda Castiglioni (v. 1435-1439), à Castiglione Olona, est, en revanche, probable. Vecchietta pourrait y avoir travaillé une nouvelle fois (?) avec Masolino, toujours sur commission du cardinal Branda da Castiglione. Une grande partie de l’histoire des saints Étienne et Laurent (Collégiale et chapelle du palais cardinalice) lui sont attribuées en tant que maître indépendant et non plus en tant qu’aide de Masolino.

En 1439, la présence de Vecchietta est attestée à Sienne où sont documentées des sculptures sur bois réalisées pour l’autel de la Cathédrale (aujourd’hui perdues). Il est une nouvelle fois documenté dans la ville en tant que peintre cette même année, alors qu’avec Sano di Pietro, il travaille à une Annunciazione pour le Duomo. Sa formation, effectuée à Florence, ainsi que l’attestent les connotations stylistiques présentes dans ses œuvres, transparaît dans la fresque du Pellegrinaio (Santa maria della Scala) représentant La visione del Beato Sorore, peinte en 1441. Au cours des années 1440, son activité se déroule essentiellement sur les chantiers ouverts par l’Ospedale di Santa Maria della Scala, tandis que son travail se concentre sur les voûtes du Baptistère de Sienne, puis dans l’abside de celui-ci, où il peint, au cours de la décennie suivante, l‘Andata al Calvario, la Flagellazione et l’Annunciazione.

La Madonna della Misericordia qu’il exécute pour l’Ufficio del Sale au Palazzo Pubblico date des années 1460. Il réalise au cours de la décennie 1470 l’Assunta destinée à la Cathédrale de Pienza.

Les vingt dernières années de sa vie voient son activité de sculpteur s’intensifier. C’est au cours de cette période qu’il produit ses plus grands chefs-d’œuvre parmi lesquels le San Pietro et le San Paolo de la Loggia dei Mercanti, le ciboire de l’Église de l’Assunta (Santa Maria della Scala) où il se trouve encore, couronné de son célèbre Christ ressuscité (1476).

principales œuvres visibles À Sienne
  • Fresques du Baptistère de San Giovanni. Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta.
  • Fresques de la Sagrestia Vecchia, Sienne, Complesso museale di Santa Maria della Scala.
  • San Pietro (sculpture). Sienne, Complesso museale di Santa Maria della Scala.
  • Ciborio (ciboire du maître-autel). Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta.

Notes

Notes
1 On a longtemps pensé que Lorenzo Vecchietta était né à Castiglione d’Orcia en 1214, avant que les découvertes effectuées dans les archives par Carlo del Bravo, en 1970, ne viennent corriger l’information.
%d blogueurs aiment cette page :