‘Il Pintoricchio’, « Pio II tiene un’orazione alla Dieta di Mantova »

FEA2032A-C15F-422B-A277-77FD0070272F

Bernardino di Betto, dit ‘Il Pintoricchio’ (Perugia, vers 1452 – Siena, 1513)

Pie II prononce un discours devant la Diète de Mantoue

Fresque

Inscriptions : « PIUS. II. PONT. MAX. A LUDOVICO MANTUANOR. PRINCIPE CLASSE IN NAUMACHIAE SPECIEM EXCEPTUS. VI. CALEN. IUNIAS. MANTUAM AD INDICTUM DE EXPEDITIONE IN TURCOS CONVENTUM INGREDITUR » [1]

Sienne, Duomo, Libreria Piccolomini.

Depuis le début de son mandat, Pie II n’a pas cessé de s’alarmer des menaces pesant sur la chrétienté après la chute de Constantinople. Devenu pape, il n’a de cesse de tenter de concrétiser une alliance des princes chrétiens pour permettre de développer la lutte contre les ottomans. A cet effet, il parcourt l’Italie à la rencontre des princes et, lors de son périple, est fastueusement reçu par Ludovico Gonzaga à Mantoue, ainsi que le rappelle l’inscription placée au bas de la fresque. C’est à cette occasion que le duc de Mantoue organise une sorte de bataille navale sur le Mincio, selon un usage qui remonte à l’Antiquité et que l’inscription mentionne également.

D’une manière surprenante à première vue, la fresque ne montre ni la naumachie organisée sur le Mincio, ni l’entrée du pape dans la ville mais bien le discours prononcé par Pie II une fois installé à Mantoue. Utilisant ses mains selon une gestuelle empruntée aux orateurs, comme on le voyait déjà faire au cours des épisodes de sa jeunesse vus auparavant (ainsi lorsqu’il prononce un discours devant le roi Jacques d’écosse), Pie II tente de convaincre les participants à la Diète [2] qui a été réunie aux fins d’organiser la croisade. Ce sont, une nouvelle fois, les qualités personnelles de l’humaniste devenu souverain pontife, plus que les circonstances extérieures de l’événement, qui sont mises en valeur dans la fresque.

On lit parfois que Pinturicchio a fait figurer son autoportrait parmi les assistants.

[1] « Pie II, souverain pontife, reçu avec une flotte en ordre de bataille navale par Ludovic, seigneur de Mantoue, entre à Mantoue le 27 mai, afin de présider la conférence convoquée pour décider de l’expédition contre les turcs. »

[2] On parle aussi du Concile de Mantoue.