Pittore caravaggesco, « Giocatori di morra »

img_1524

Peintre caravagesque (attribué à Cecco del Caravaggio et à Antiveduto Gramatica ou à Jean du Champ)

Joueurs de mourre, 

Huile sur toile, 121 x 178 cm.

Provenance : Don Julio Grisaldi del Taia.

Sienne, Pinacoteca Nazionale.

Très ancienne, elle est notamment évoquée dans le Satyricon de Pétrone, la mourre est un jeu de hasard dans lequel deux joueurs se montrent simultanément un certain nombre de doigts, tout en annonçant chacun la somme présumée des doigts dressés par les deux joueurs. Gagne qui devine cette somme.

Le nom « mourre » vient de l’italien dialectal morra (retard). Il est encore pratiqué en Corse et dans le Sud de la France. Les nombres sont accompagnés d’expressions plus ou moins colorées et les participants crient pour intimider l’adversaire.