« Duomo nuovo »

C’est le nom donné au projet d’agrandissement de la Cathédrale (Duomo) élaboré et mis en œuvre au début du XIVe siècle avant d’être définitivement abandonné après le milieu du siècle. Si ce projet d’agrandissement né de l’ancestrale rivalité avec Florence [1] avait été mené à son terme, la Cathédrale serait devenue l’un des plus importants édifices de la chrétienté. Il en demeure aujourd’hui plusieurs traces plus ou moins visibles parmi lesquelles l’imposant « facciatone », le bas côté droit muré (siège de l’actuel Museo dell’Opera del Duomo), la Porte de Vallepiatta, la façade latérale du palais du Gouvernement et l’emprise au sol des colonnes de la nef.

[1] À la même époque, Florence construisait sa propre et immense Cathédrale de Santa Maria del Fiore.