Niccolò di Buonaccorso ?, « La Cena »

fullsizeoutput_3c48.jpeg

Niccolò di Buonaccorso (Sienne ?, documenté de 1355 à 1388) ou Cristofano di Bindoccio, dit « Malabarba » (documenté de 1361 à 1406)

La Cena (La Cène)

Détail du retable portatif des Storie del Nuovo Testamento (Histoires du Nouveau Testament)tempéra sur panneaux, 1370-1380.

Provenance probable : Couvent de Santa Marta (Sienne).

Sienne, Pinacoteca Nazionale.

La Cène est le dernier repas que Jésus-Christ prit avec les douze apôtres le soir du Jeudi saint, peu de temps avant son arrestation. Après avoir célébré avec eux la Pâque, il institue l’Eucharistie — selon trois des quatre évangiles canoniques — en prononçant les paroles : « Ceci est mon corps, ceci est mon sang ».

La traduction visuelle de l’idée de groupe est renforcée par l’aspect compact du rassemblement compact des convives serrés autour de la table circulaire, qui en magnifie l’idée. Ici encore, tout est dit avec peu de moyens. Aucun parasite visuel ne vient distraire de l’essentiel. Jean appuie sa tête contre l’épaule de Jésus, l’attention des apôtres est palpable. Un seul d’entre eux, Judas, est privé de l’auréole à laquelle il n’a plus droit.