Jacopo della Quercia, Bas-reliefs et statues de la Fonte Gaia

img_4811
Les bas-reliefs et les statues de marbre de la Fonte Gaia

Jacopo della Quercia a sculpté les bas-reliefs de la Fonte Gaia entre 1414 et 1419, dans un marbre blanc provenant de la Montagnola senese. Celle-ci était destinée à remplacer une première fontaine construite au XIVe s. afin d’apporter l’eau jusque sur le Campo. La fontaine du XVe s. a été démontée à la fin du XIXe s. à des fins de conservation. En 1904, à l’occasion de la Mostra dell’Antica Arte Senese, les marbres originaux ont été exposés dans la loggia du Palazzo Pubblico où ils ont été disposés sur le pourtour de la terrasse (ils sont visibles à l’arrière de deux élégantes visiteuses dans le document ci-dessous, fig. 1) et y sont demeurés jusqu’à la fin du siècle dernier.

img_4808
1

Les moulages réalisés avant le démontage de la fontaine ont rejoint les originaux dans le même palais, où ils ont été mis à l’abri dans trois salles du premier étage.

C’est seulement récemment (1989) que l’immense espace du grenier à foin médiéval (le Fienile) a été aménagé dans le but d’accueillir les vénérables vestiges. Dans leur présentation actuelle, ces derniers sont systématiquement accompagnés du moulage pris avant le démantèlement du XIXe s. La comparaison permet hélas de constater à quel point la dégradation des marbres sculptés par Jacopo della Quercia s’est poursuivie tout au long du XXe siècle. En dépit de la toiture qui visait à les protéger, et du fait de leur grande fragilité, les sculptures demeurées à l’air libre ont poursuivi leur lent travail d’érosion. La présence des modèles en plâtre exécutés en vue de la réalisation des marbres qui ornent dorénavant la copie de la fontaine sur la Piazza del Campo permet de prolonger la comparaison et de prendre la mesure de l’œuvre de réinvention réalisée par Tito Sarrocchi.

La dernière phase du projet dont l’actuelle installation n’est qu’une étape prévoit une recomposition de la fontaine du XVe s. qui puisse suggérer de manière plus efficace la structure architectonique originaire du monument créé par Jacopo della Quercia, grand sculpteur siennois qui fut également l’un des principaux interprètes de la première Renaissance italienne.

Jacopo della Quercia, Etude pour la Fonte Gaia. Dessin, 199 x 214 mm. New-York, Metropolitan Museum of Art.

Les marbres sont présentés dans l’ordre ci-dessous, qui ne suit pas leur disposition d’origine dans l’ensemble monumental mais celui de leur présentation actuelle :