Anatolia

Sainte et martyre, morte en 251.

La tradition rapportée par la Passio ss. Anatoliae et Audacis et s. Victoriae, datée du VIe siècle, raconte que Anatolie et sa sœur Vittoria, issues d’une famille noble et élevées chrétiennement, refusèrent le mariage qui leur était proposé par deux de leurs amis païens, Eugenio et Aurelio Tito, tout en faisant, par la même occasion, vœu de chasteté. Avec l’accord de l’Emperereur Decius, les deux frères enlevèrent alors les deux sœurs. Vittoria fut rapidement tuée alors que Anatolia fut condamnée à mourir empoisonnée par du venin. Elle fut ainsi enfouie dans un sac, en compagnie d’un serpent, par un certain Audace. Par une prière ininterrompue, Anatolia ressortit finalement du sac indemne alors que, subitement, le serpent agressa le bourreau Audace. Celui-ci, au vu du prodige, se convertit au Christianisme, avant de finir sous l’épée d’un bourreau en compagnie d’Anatolia.

%d blogueurs aiment cette page :