San Quirico d’Orcia

Il faudrait toujours pouvoir arriver pour la première fois à San Quirico au mois d’août, aux environs de midi, de préférence en provenant de Pienza afin de tomber nez à nez avec la Porta ai Cappuccini et, dans le silence de l’été, décider de s’arrêter. C’est alors qu’immanquablement, on tombe définitivement amoureux de cette cité médiévale au charme incomparable.

La cité porte le nom de San Quirico en hommage à un saint que nous connaissons en France sous le nom de Cyr [1]. Les habitations s’étirent le long de la via Francignena dont l’actuelle via Dante, la rue principale, suit le parcours sur quelques centaines de mètres. Cette rue est parsemée de beaux bâtiments et d’églises (la principale d’entre elles, la Collegiata, figure parmi les plus belles églises romanes de Toscane). D’autres surprises surviendront lorsque l’on empruntera les venelles du quartier de la Porta ai Cappucini ou que l’on suivra le tracé des anciennes murailles et que l’on reviendra sur la place centrale.

Repères historiques
Centres d’intérêt dans l’enceinte de la cité
  1. Edifices religieux 
  2. Edifices civils (monuments remarquables, …)
Centres d’intérêt en dehors de l’enceinte de la ville
Centres d’intérêt au sein des « frazioni » du territoire de la commune

 

[1] San Quirico : Saint Cyr de Tarse. Voir annexe : « Iconographie des principaux saints ».