Porta etrusca in travertino

Porte étrusque en travertin Provenance : Territoire de Chiusi, puis Ancienne collection Paolozzi. Montepulciano, Museo Civico e Pinacoteca Crociani.

Cristoforo Munari, « Broca di vetro, strumenti musicali, spartito musicale, foglio di lettera, tazzina in porcellana, nastro »

Cristoforo Munari (Reggio Emilia, 1667 - Pise, 1720) Broca di vetro, strumenti musicali, spartito musicale, foglio di lettera, tazzina in porcellana, nastro (Broc de verre, instruments de musique, partitions musicales, lettre, tasses de porcelaine, miroir), 1712. Huile sur toile, 56 x 73 cm. Inscriptions : (au bas de la lettre) : "DVS Firenze Li 1712" …

Ex-voto

On appelle ex-voto (locution latine signifiant littéralement "à la suite d'un voeu") une offrande faite en remerciement d'une grâce obtenue à l'issue d'un vœu (votum). Ce type d'objet existait déjà probablement bien avant l'Antiquité. À l'ère moderne, il prend des formes variées (lames d'argent ou plaques de marbre, peintures de petites dimensions) et fait parfois …

Agnese da Montepulciano

Agnès Segni dite Agnès de Montepulciano (Gracciano [Montepulciano], 1268 - 1317) : sainte. Prieure dominicaine, réputée pour sa vie mystique, elle est vénérée, en particulier, à Montepulciano d'où elle est originaire et où ses reliques sont vénérées. Iconographie Agnès de Montepulciano est représentée dans sa fonction d'abbesse vêtue de l'habit des dominicainesportant une crosse (symbole de son statut d'abbesse)avec …

Pittore del sec. XVII, « Ex-voto per un miracolo avvenuto nel Salone del Palazzo »

Pittore del sec. XVI (Peintre du XVIe s.) Ex-voto per un miracolo avvenuto nel Salone del Palazzo Comunale il 28 agosto 1671 per la caduta di un fulmine (Ex-voto pour un événement survenu dans le salon du palais Communal le 28 août 1671 à l'occasion d'une chute de la foudre) Ex-voto, huile sur toile, 70,5 …

Ranieri Rossi, « Interno del Tempio di San Biagio »

Ranieri Rossi (Montepulciano, actif de 1853 à 1881) Interno del Tempio di San Biagio (Intérieur du Temple de San Biagio) Huile sur toile, 97,5 x 77,5 cm. Don d’Arturo Rossi, fils du peintre. Montepulciano, Museo Civico e Pinacoteca Crociani.

Ranieri Rossi, « Interno del Tempio di San Biagio »

Ranieri Rossi (Montepulciano, actif de 1853 à 1881), Raffaello Stanghi (seconde moitié du XIXe s.), lithographe. Interno del Tempio di San Biagio (Intérieur du Temple de San Biagio) Lithographie, 73,3 x 58 cm. Propriété du Conservatoire de San Girolamo. Montepulciano, Museo Civico d Pinacoteca Crociani.

Soppalco primo / secondo piano

Mezzanine entre les premier et second étages Quelques œuvres mineures, parfois anecdotiques [1]En pareil cas, elles sont simplement mentionnées dans la liste ci-dessous, sans plus de détail., sont exposées dans cet espace intermédiaire. Celui-ci demeure malgré tout un lieu de passage où l'on n'a guère envie de s'attarder, sinon pour quelques portraits d’un intérêt principalement …

Notes

Notes
1 En pareil cas, elles sont simplement mentionnées dans la liste ci-dessous, sans plus de détail.

Pittore bolognese del sec. XVII, « Santa Caterina d’Alessandria »

Pittore bolognese del sec. XVII (Peintre bolonais du XVIIe s.) Santa Caterina d'Alessandria (Sainte Catherine d'Alexandrie), milieu du XVIIe s. Huile sur toile, 91 x 69 cm. Provenance : Leg Crociani. Montepulciano, Museo Civico e Pinacoteca Crociani. La figure féminine vêtue d'un riche costume princier, porteuse de la palme du martyre, et accompagnée de la …

Tommaso Gazzarrini, « Morte del Figlio di Tacchinardi »

Tommaso Gazzarrini (Livourne, 1790 - Florence 1853) Morte del Figlio di Tacchinardi (La Mort du fils de Tacchinardi) Huile sur toile, 93 x 169 cm. Provenance : Leg Crociani. Montepulciano, Museo Civico e Pinacoteca Crociani. Trois figures féminines pleurent, non sans emphase, la mort du pâle jeune homme que l'on voit étendu sur sa couche. …

Antonio Ciseri, « Madonna addolorata »

Antonio Ciseri (Ronco, 1821 - Florence, 1891) Madonna addolorata (Vierge de douleur) Huile sur panneau, 58 x 45,5 cm (avec le cadre). Provenance : Don de Giovan Battista Cocconi (1912). Montepulciano, Museo Civico e Pinacoteca Crociani.

Co-cathédrale

Une co-cathédrale (ou cocathédrale) est une église qui comporte une cathèdre [1]Nom du siège réservé à l’évêque. sans cependant être le siège d’un diocèse. Le plus souvent, la situation de ce type d’édifice résulte des aléas de l’histoire : la construction d’une nouvelle cathédrale faisant perdre à l’ancienne son statut de siège du diocèse, mais …

Notes

Notes
1 Nom du siège réservé à l’évêque.

Concattedrale di San Secondiano, Chiusi

Co-cathédrale [1]L’édifice est l’une des co-cathédrales du diocèse de Montepulciano - Chiusi - Pienza qui en comporte trois. de San Secondiano

Notes

Notes
1 L’édifice est l’une des co-cathédrales du diocèse de Montepulciano - Chiusi - Pienza qui en comporte trois.

François-Xavier Favre, « Ritratto di Francesco Carletti »

François-Xavier Favre (Montpellier, 1766 - 1837) Ritratto di Francesco Carletti (Portrait de Francesco Carletti), 1798 (daté et signé). Huile sur toile. 130 x 97 cm. Inscriptions : (au bas de l’œuvre, imitant une épigraphe inscrite dans la pierre) : « FRANCISCUS CARLETTUS POLITIANUS COMES REGIUSQUE CUBICULARUS, QUI POSTQUAM DIFFICILLIMUS TEMPORIBUS LEGATUS CUM SUMMA POTESTATE IN GALLIAM …

Salle 10

Œuvres présentées dans la salle [1]Les œuvres dont les indications figurant sur le cartel du Musée sont précisées dans la liste ci-dessous ne sont pas reproduites, en commençant à gauche de la porte d’entrée et en poursuivant dans le sens des aiguilles d’une montre ((Les œuvres mentionnées entre parenthèses peuvent avoir été déplacées par l’administration …

Notes

Notes
1 Les œuvres dont les indications figurant sur le cartel du Musée sont précisées dans la liste ci-dessous ne sont pas reproduites

Salle 9

Œuvres présentées dans la salle, en commençant à gauche de la porte d’entrée et en poursuivant dans le sens des aiguilles d’une montre [1]Les œuvres mentionnées entre parenthèses peuvent avoir été déplacées par l’administration du musée depuis la début de la rédaction de cette page (mai 2021). :

Notes

Notes
1 Les œuvres mentionnées entre parenthèses peuvent avoir été déplacées par l’administration du musée depuis la début de la rédaction de cette page (mai 2021).

Salle 8

Œuvres présentées dans la salle, en commençant à gauche de la porte d’entrée et en poursuivant dans le sens des aiguilles d’une montre [1]Les œuvres mentionnées entre parenthèses peuvent avoir été déplacées par l’administration du musée depuis la début de la rédaction de cette page (mai 2021). : Tiberio Titi [attr.], Ritratto di nobildonnaProspero Fontana, …

Notes

Notes
1 Les œuvres mentionnées entre parenthèses peuvent avoir été déplacées par l’administration du musée depuis la début de la rédaction de cette page (mai 2021).

Salle 7

Œuvres présentées dans la salle, en commençant à gauche de l’entrée et en poursuivant dans le sens des aiguilles d’une montre [1]Les œuvres mentionnées entre parenthèses peuvent avoir été déplacées par l’administration du musée depuis la rédaction de cette page (mai 2021). : Pittore italiano (da Carlo Cignani), La CaritàPittore veneto, La resurrezione di LazzaroCosimo …

Notes

Notes
1 Les œuvres mentionnées entre parenthèses peuvent avoir été déplacées par l’administration du musée depuis la rédaction de cette page (mai 2021).

Tommaso Gazzarrini, « La buona notte »

Tommaso Gazzarrini (Livourne, 1790 - Florence, 1853) La buona notte (La Bonne Nuit) Huile sur toile, 33 x 25 cm. Provenance : Leg Crociani. Montepulciano, Museo Civico e Pinacoteca Crociani. Typique du romantisme propre à la première moitié du XIXe s., cette petite scène de genre nocturne représente les adieux de deux jeunes amants contraints …

Entrata della Pinacoteca

Entrée de la Pinacothèque Œuvres présentées dans la salle, en commençant à gauche de la porte d’entrée et en poursuivant dans le sens des aiguilles d’une montre [1]Les œuvres mentionnées entre parenthèses peuvent avoir été déplacées par l’administration du musée depuis la rédaction de cette page (mai 2021). : Tommaso Gazzarrini, La buona notteTommaso Gazzarrini, …

Notes

Notes
1 Les œuvres mentionnées entre parenthèses peuvent avoir été déplacées par l’administration du musée depuis la rédaction de cette page (mai 2021).

Pittore fiorentino (bottega di Giovanni Antonio Sogliani), « Madonna col Bambino tra due angeli e San Giovannino »

Pittore fiorentino (bottega di Giovanni Antonio Sogliani [Florence, 1492 – 1544]) Madonna col Bambino tra due angeli e San Giovannino (Vierge à l'Enfant avec lsaint Jean Enfant), début du XVIe s. Huile sur panneau, 77 x 53 cm.  Inscriptions : (sur le phylactère de saint Jean) : "ECCE . AGNVS [DEI]" Provenance : Leg Crociani. Montepulciano, …

Domenico Beccafumi, « Sant’Agnese Segni con il modello della città di Montepulciano »

Domenico Beccafumi (Sovicille, v. 1484 – Sienne, 1551) Sant’Agnese Segni con il modello della città di Montepulciano (Sainte Agnès Segni avec la maquette de la ville de Montepulciano), 1507. Huile sur toile, 163 x 123 cm.  Provenance : ? Montepulciano, Museo Civico e Pinacoteca Crociani (dépôt de l'Arciconfraternita della Misericordia). Agnese da Montepulciano

Maestro di Pio II (seconda metà del XV secolo), « Madonna col Bambino introno e angeli adoranti »

'Maestro di Pio II' [seconda metà del XV secolo] ('Maître de Pie II [seconde moitié du XVe s.]) Madonna col Bambino in trono e angeli adoranti (Vierge à l'Enfant trônant et anges en adoration), v. 1462. Marbre blanc, 66 x 48 x 10 cm.  Provenance : Cathédrale de sSanta maria Assunta, Montepulciano. Montepulciano, Museo Civico e …

Bicci di Lorenzo, « Sposalizio mistico di Santa Caterina d’Alessandria, « San Francesco, San Giovanni Battista, San Bernardo »

Bicci di Lorenzo (Florence, 1373 - 1452) Spozalizio mistico di Santa Caterina d’Alessandria, San Francesco, San Giovanni Battista, San Bernardo (Mariage mystique de sainte Catherine d'Alexandrie, saint François, saint Jean Baptiste, saint Bernard) Tempera et or sur panneau, 77 x 38,5 cm.  Inscriptions : (dans le phylactère de Jean Baptiste) : "SUM" Provenance : Leg Crociani. Montepulciano, …

Pittore senese della fine del sec. XIV (Cristoforo di Bindoccio ?), « Madonna dell’umiltà, San Giovanni Battista, San Biagio, San Ludovico, San Sigismondo »

Pittore senese della fine del sec. XIV (Cristoforo di Bindoccio [documenté à Sienne de 1361 à 1407] ?) Madonna dell’umiltà, San Giovanni Battista, San Biagio, San Ludovico o San Sigismondo (Madone de l'humilité, saint Jean Baptiste, saint Blaise, saint Louis de Toulouse ou saint Sigismond), fin du XIVe s. Tempera et or sur panneau, 74 …

Giovanni della Robbia, « San Giovanni Battista »

Giovanni della Robbia (Florence, 1435 - 1525) San Giovanni Battista (Saint Jean Baptiste), v. 1495. Terre cuite émaillée, Provenance : Couvent des minori osservanti di Fontecastello (?), puis église de Sant'Agostino, Montepulciano. Montepulciano, Museo Civico e Pinacoteca Crociani.

Andrea della Robbia (e bottega), Madonna col Bambino, « San Bartolomeo e San Longino »

Andrea della Robbia (Florence, 1435 - 1525) e bottega Madonna col Bambino, San Bartolomeo e San Longino (Vierge à l'Enfant, san Barthélémy et sint Longin), 1515-1520. Retable, terre cuite émaillée. Inscriptions : (sur la marche du trône de la Vierge) : "SVB TVVM PRESIDIVM CONFUGIMVS SA[N]TA DEI GENITRIX" Provenance : Chapelle des Prisons (Carceri), Palais …

Plasticatore fiorentino (seconda metà del sec. XVI), « Cristo redentore »

Stucateur florentin (seconde moitié du XVIe s.) Cristo redentore (Christ rédempteur), seconde moitié du XVIe s. Inscriptions : (sur le pourtour du panneau) : "EGO SVM / VIA / VERI/TAS ET VITA" (("C'est moi qui suis la voie, la vérité et la vie ; personne ne vient au Père, si ce n'est par moi". Évangile …

Chrisme

Le chrisme, symbole christique, date du christianisme primitif. Il connait différentes graphies qui, chacune, peuvent être entourées d’un cercle, signe géométrique de la perfection divine. Le « chrisme simple », est un monogramme composé des deux lettres grecques Ι (iota) et Χ (chi), initiales du grec ‘Iησοῦς Χριστός’ (« Jésus-Christ »). Il prend l'aspect d'une étoile à six rais parfois identifiée dans l'art à l'étoile qui …

Margherito d’Arezzo, “San Francesco”

Margherito d’Arezzo (Arezzo, XIIIe s.) San Francesco (Saint François), Tempéra sur panneau, 120 x 46,5 cm.  Inscriptions : (au bas du panneau) : “MARG[HERITO] DE AR[I]T[I]O ME FE[CIT]" [1]"Margherito di Aretio me fecit" : Margherito d'Arezzo m'a fait" (signature). Provenance : Église de San Francesco, Montepulciano. Montepulciano, Museo Civico e Pinacoteca Crociani. 

Notes

Notes
1 "Margherito di Aretio me fecit" : Margherito d'Arezzo m'a fait" (signature).

Luca di Tommé, “Crocifissione”

Luca di Tommé (Sienne, documenté de 1356 à 1389) Crocifissione (Crucifixion), Tempéra sur panneau transportée sur toile, 116 x 77 cm.  Inscriptions : (dans le titulus) : “INRI” Provenance : Église de San Francesco, Montepulciano. Montepulciano, Museo Civico e Pinacoteca Crociani. 

SALLE 11

Œuvres présentées dans la salle, en commençant à gauche de la porte d’entrée et en poursuivant dans le sens des aiguilles d’une montre [1]Les œuvres mentionnées entre parenthèses peuvent avoir été déplacées par l’administration du musée depuis la début de la rédaction de cette page (mai 2021). :

Notes

Notes
1 Les œuvres mentionnées entre parenthèses peuvent avoir été déplacées par l’administration du musée depuis la début de la rédaction de cette page (mai 2021).

SALLE 8

Œuvres présentées dans la salle, en commençant à gauche de la porte d’entrée et en poursuivant dans le sens des aiguilles d’une montre [1]Les œuvres mentionnées entre parenthèses peuvent avoir été déplacées par l’administration du musée depuis la début de la rédaction de cette page (mai 2021). :

Notes

Notes
1 Les œuvres mentionnées entre parenthèses peuvent avoir été déplacées par l’administration du musée depuis la début de la rédaction de cette page (mai 2021).

SALLE 7

Œuvres présentées dans la salle, en commençant à gauche de la porte d’entrée et en poursuivant dans le sens des aiguilles d’une montre [1]Les œuvres mentionnées entre parenthèses peuvent avoir été déplacées par l’administration du musée depuis la début de la rédaction de cette page (mai 2021). :

Notes

Notes
1 Les œuvres mentionnées entre parenthèses peuvent avoir été déplacées par l’administration du musée depuis la début de la rédaction de cette page (mai 2021).

SALLE 6

Œuvres présentées dans la salle, en commençant à gauche de la porte d’entrée et en poursuivant dans le sens des aiguilles d’une montre [1]Les œuvres mentionnées entre parenthèses peuvent avoir été déplacées par l’administration du musée depuis la début de la rédaction de cette page (mai 2021). : Plasticatore fiorentino (seconda metà del sec. XVI), …

Notes

Notes
1 Les œuvres mentionnées entre parenthèses peuvent avoir été déplacées par l’administration du musée depuis la début de la rédaction de cette page (mai 2021).

Deserto di Accona

Le désert d’Accona Il n’a jamais existé de désert à proprement parler dans cette région des Crete Senesi. Le terme « désert » qualifie davantage une zone inhabitée (et propice à l’installation d’un ermitage) ou dans laquelle les « mauvaises terres » ne permettaient pas d’espérer une bonne production agricole, deux caractéristiques qui illustrent parfaitement ce que cet endroit …

Chiusure (Asciano)

Chiusure Se rendre sur place : Présentation Chiusure est un petit bourg situé à moins de sept kilomètres au sud d’Asciano. C’est d’ailleurs de cette ville que part la plus belle des routes y conduisant, celle qui traverse les Crete Senesi, d’où les points de vue changeants donnent sur des paysages d’une beauté vraiment inoubliable. …

Girolamo di Benvenuto, « Madonna col Bambino e arcangeli Michele e Raffaele »

Girolamo di Benvenuto (Sienne, 1470 – 1524) Madonna col Bambino e arcangeli Michele e Raffaele (Vierge à l’Enfant et les archanges Michel et Raphaël), v. 1520 (?). Fresque, Provenance : Paroi de remplissage de la niche absidiale droite, Collégiale de Sant’Agata, Asciano. Asciano, Collégiale de Sant'Agata. Restaurée en 1954 à la suite de son détachement d’une paroi de …

Pietro da Siena

Pierre Martinozzi, dit Pierre de Sienne (mort en 1321), frère Mineur, saint et martyr. On ignore sa date de naissance. "Selon le chroniqueur siennois Girolamo Gigli (XVIIe-XVIIIe s.), il appartenait à la noble famille Martinozzi : 'Dans la famille des Martinozzi, on trouve trois bienheureux en ce mois [avril], tous les trois Franciscains, et tous …

Cirino vescovo

Quirinus, ou Quirin, évêque de Siscia (actuelle Sziszek, en Croatie), aurait vécu au temps des persécutions de Dioclétien, et serait mort noyé après avoir été jeté dans un fleuve. Les dépouilles du saint sont conservées dans un sarcophage romain du Ier siècle, dans la chapelle absidiale droite de l’église d’Abbadia a Isola. Iconographie Quirinus est …

Via Francigena

Route de commerce et voie de communication de première importance qui, au Moyen Âge, reliait le nord de l'Europe à Rome et, au-delà, pouvait conduire vers les ports du sud d’où les pèlerins qui en avaient les moyens pouvaient s’embarquer jusqu'à Jérusalem. No de l'étapeNom de l'étapeLieu actuelIUrbs RomaRomeIIIohannis VIIIILa StortaIIIBacaneValle di Baccano (Campagnano di Roma)IVSuteriaSutriVFurcariVetrallaVISce ValentineBullicame (Viterbe)VIISce …

Sano di Pietro, « Sano di Pietro Madonna col Bambino e i santi Benedetto, Cirino, Donato e Giustina »

Sano di Pietro (Sienne, 1405–1481) Madonna col Bambino e i santi Benedetto, Cirino, Donato e Giustina (Vierge à l'Enfant et les saints Benoît, Cirinus, Donat et Justine), 1476. Tempera et or sur panneau, 250 x 198 cm (le support peint seul). Inscriptions : (au bas de l'œuvre, sous la figure de Benoît) : "BENEDICTUS"(au bas …

Abbazia dei Santi Salvatore e Cirino, Abbadia a Isola (Monteriggioni)

Abbaye du Sauveur et de San Cirino nn L'église est située au centre d'une structure fortifiée dont il reste quelques tours, contiguë au cloître dont il demeure une partie. Sa façade, chef d’œuvre d’éloquence, raconte les effets millénaires du passage du temps. La tribune de l’église avec son abside demi-circulaire et ses deux absidioles. nn …

Rutilio Manetti, « Miracolo di Sant’Egidio »

Rutilio Manetti (Sienne, 1571 - 1639) Miracolo di Sant'Egidio (Miracle de saint Gilles), Huile sur toile, Provenance : Église (détruite) de. San Pietro in Banchi, Sienne. Sienne, Santa Maria della Scala (dépôt de la Pinacothèque Nationale).

Giorgio Vasari (copie), « L’ammiraglio Gaspard de Coligny ferito e condotto a casa dagli Ugonotti »

Giorgio Vasari (Arezzo, 1511 - 1574), copie de la fin du XVIIe s. d'après,  L’ammiraglio Gaspard de Coligny ferito è condotto a casa dagli Ugonotti (L'amiral Gaspard de Coligny blessé est conduit chez lui par les Huguenots), d'après la fresque de la Sala Regia au Vatican (1573). Huile sur toile, Provenance : ? Sienne, Santa Maria …

Ovide

Ovide, en latin Publius Ovidius Naso (Sulmone [en italien Sulmona], 43 av. J.-C. - Tomis [actuelle Constanţa en Roumanie], 17 ou 18 ap. J.-C.) : poète latin qui vécut durant la période qui vit la naissance de l'Empire romain. Ses œuvres les plus connues sont L'Art d'aimer et les Métamorphoses.

Gorgones

Dans la mythologie grecque, les gorgones sont des créatures fantastiques malfaisantes dont le regard a le pouvoir de pétrifier les personnes qui les regardent.

Boèce

Boèce (Boetthius), de son nom complet Anicius Manlius Severinus Boethius (Rome, vers 480 - Pavie, 524) : philosophe et homme politique latin, témoin des derniers feux de l'Empire romain.  À la fois chrétien et adepte de la doctrine d'Aristote, dont il commente les écrits, il est l'auteur de traités de théologie, de philosophie, de mathématique et de …

Chiesa della Santissima Annunziata, Montisi (Montalcino)

Église de la Santissima Anunziata Sur le maître-autel: Neroccio di Bartolomeo de' Landi, Madonna col Bambino tra i Santi Paolo, Giacomo, Pietro e Luigi re (1496) Ugolino di Nerio o Maestro di Monte Oliveto, CrocifissoFrancesco Nasini, Madonna col Bambino e san Gaetano (première moitié du XVIIe s.)Scuola di Francesco Nasini, Madonna col Bambino e santi (XVIIe s.)Maniera di Arcangelo Salimbeni, Madonna del …

Pietro ou Ambrogio Lorenzetti, “Head of a Franciscan”

Pietro (Sienne, actif de 1306 à 1344) ou Ambrogio (Sienne, actif de 1319 à 1348) Lorenzetti Head of a Franciscan (Tête d’un franciscain), Fragment de fresque détaché, 31,8 x 27,9 cm. Provenance : Salle capitulaire du couvent de San Francesco, Sienne ? Birmingham, Birmingham Museum and Art Gallery (Collection Sir Leonard Woolley through the Art Fund in …

Ekphrasis

L’emploi du mot ekphrasis (en grec ancien : « expliquer jusqu'au bout ») est aujourd’hui restreint à la description la plus précise possible d’une œuvre d'art à l'intention d’un lecteur qui ne pourrait pas la voir par lui-même à cet instant précis. Dans un sens plus large, le terme utilisé comme synonyme de critique d'art, désigne un …

Ambrogio Lorenzetti, « Frammento di un edificio »

Ambrogio Lorenzetti (Sienne, documenté de 1319 à 1348) Frammento di un edificio (Fragment d’un édifice), 1336. Fresque détachée et appliquée sur un support de polyester et de fibre de verre, 80 x 193 cm. Provenance : Cloître du couvent de San Francesco, Sienne.  Sienne, Università degli Studi, Rectorat.

Ambrogio Lorenzetti, « Tempesta sulla città di Tana »

Ambrogio Lorenzetti (Sienne, documenté de 1319 à 1348) Tempesta sulla città di Tana (Tempête sur la cité de Tana), 1336. Fresque détachée et appliquée sur un support de polyester et de fibre de verre, 168 x 360 cm. Provenance : Cloître du couvent de San Francesco, Sienne. Sienne, Università degli Studi, Rectorat. Tanaïs : ville …

Strappo

Technique qui permet, à l’aide de toiles fortement imprégnées d’une colle soluble à l’eau, de détacher les fresques en arrachant du mur (it. strappare : arracher), sur une épaisseur de l’ordre de deux à trois millimètres, la fine pellicule superficielle de peinture du mur pour la déposer et la coller sur un nouveau support (toile …

Voûte en arc-de-cloître déprimée

La voûte en arc-de-cloître déprimée « est formée de quatre voûtains sur plan carré ou rectangulaire et de même hauteur » et « présente un plafond à son sommet [1] ». [1] Jean-Marie Pérouse de Monclos, Architecture. Méthode et vocabulaire. Principes d’analyse scientifique. Paris, Ministère des Affaires Culturelles, Inventaire général des monuments et richesses artistiques de …

Arc plein-cintre

L'arc plein-cintre ou en plein-cintre est un arc dont le segment est « égal ou sensiblement égal au demi-cercle [1] ». [1] Jean-Marie Pérouse de Monclos, Architecture. Méthode et vocabulaire. Principes d’analyse scientifique. Paris, Ministère des Affaires Culturelles, Inventaire général des monuments et richesses artistiques de la France, Imprimerie Nationale, 1972, p. 99.

Tuffeau

Le tuffeau (ou tufeau) est une pierre calcaire utilisée dans la construction. Elle se caractérise par sa tendreté, son aspect poreux et sa couleur blanche.

Test

Test pour voir 1 bla Bla bla <sup><a id= »ref1″ href= »#fn1″>1</a></sup>1 <sup id= »fn1″>1. [ici, votre texte de la note]title= »Retour à la note 1 dans le texte » href= »#ref1″>↩

Ave Maria

L’Ave Maria est une prière populaire dont le titre est constitué des deux premiers mots du texte. Les paroles de cette prière sont extraites de la salutation prononcée par l’Archange Gabriel lors de l’Annonciation (Ave, gratia plena, Dominus tecum ; benedicta tu in mulieribus), et complétées par celles d’Elisabeth lors de la Visitation : Et …

Dóra Sallay

Dóra Sallay : historienne d'art, spécialiste de peinture de la Renaissance italienne, elle est directrice du Département des Peintures Anciennes du Szépművészeti múzeum (Musée des Beaux-Arts de Budapest). Elle est notamment l’auteur du Corpus of sienese paintings in Hungary (2015), premier volume d’une série de trois qui se propose d’établir le catalogue des peintures siennoises …

Adolfo Venturi

Adolfo Venturi (Modène, 1856 - Santa Margherita Ligure, 1941) : historien de l’art. Son grand œuvre fut la monumentale histoire de l'art italien demeurée inachevée (elle s'arrête au XVIe siècle).

Cimaise

Une cimaise, ou cymaise, en architecture, est une moulure du sommet d'une corniche. Par extension, le mot désigne également la partie supérieure d'un Crucifix ou d'un retableune moulure permettant d'accrocher un tableau à hauteur d'appui, sans devoir perforer le mur pour y fixer de crochets ou de pitons

Giovanna la Mirofora

Jeanne, la porteuse de myrrhe, femme de Khoussa (ou Chousa), intendant d'un Hérode qui n'est pas identifié. Elle est associée à la vie de Jésus dans l'évangile de Luc, notamment lors de la Crucifixion, de la Déploration et de la Visite au sépulcre, et souvent considérée comme l'une de ses disciples. Iconographie

Damas

Le damas est une étoffe de soie monochrome dont l'armure satin, qui donne un tissu plat, uni et d'aspect plus ou moins luisant permet, grâce à un contraste de brillance entre le fond et le dessin formé par le tissage, d'obtenir des motifs ornementaux. En Italie, les premiers centres de production furent Venise et Gênes qui, en tant que républiques maritimes, avaient des contacts …

Or nué

Technique de broderie. "Vers la fin du XIVème siècle, les ateliers anglais perdirent de leur popularité face aux ateliers d’Italie, de France ou des Pays-Bas. Une technique nouvelle, venant d’Italie – l’or nué – s’est développée au début du XVème siècle et surpassa bientôt toutes les autres techniques de la broderie d’or en Europe. Deux …

« Paliotto »

Paliotto, 1660 Ce paliotto est le résultat de l'assemblage, sur deux niveaux superposés, de diverses broderies provenant de draperies différentes. Dans la bande centrale, sont représentés les armoiries de l'Hôpital ainsi que le blason du recteur Lorenzo Docci. Les broderies sont réalisées selon la technique italienne de l'or nué [1] répandue en Italie au XIVe …

Donato di Neri

Les informations concernant Donato di Néri, fameux chroniqueur siennois, sont fragmentaires et rares. Il est très probablement né à Sienne au début du XIVe siècle, dans une famille de condition moyenne. Habitant le "terzo" di San Martino, il vendait des étoffes de lin, de laine et de soie. À ce titre, il faisait partie de …

Ex voto

La locution latine ex voto dérive de la formule ex voto suscepto, "selon la promesse faite", formule qui pouvait être inscrite sur les objets déposés en offrande dans les sanctuaires pour remercier Dieu, la Vierge ou n'importe quel saint, d'avoir exaucé une prière. Par extension, ex voto désigne également l'objet même de l'offrande.

Scultore senese della metà del XIV secolo, « Angelo annunciante » ; « Madonna Annunziata »

Scultore senese della metà del XIV secolo (Sculpteur siennois du milieu du XIVe s.) Angelo annunciante ; Madonna Annunziata (Ange annonciateur ; Vierge de l'Assomption), milieu du IVe s. Bois sculpté polychrome, Provenance : Collégiale de Santa Maria Assunta, San Gimignano. San Gimignano, Musée d'Art sacré. Les deux protagonistes de l'Annonciation ont été sculptés dans …

Gregorio di Cecco, « Crocifissione e compianto sul corpo di Cristo morto »

Gregorio di Cecco (Sienne, documenté de 1389 à 1423) Crocifissione e compianto sul corpo di Cristo morto (Crucifixion et lamentation sur le corps du Christ mort), v. 1410. Huile et tempéra sur toile, 75,8 x 50,1 cm. Inscriptions : (dans le phylactère tenu par un personnage barbu situé au pied de la croix) : « ALIOS …

Tratteggio

Dans le domaine de la restauration des peintures, ce terme désigne le traitement hachuré caractéristique d'une technique graphique devenue fréquente pour combler les lacunes de la surface picturale de manière à ce que les parties reconstituées demeurent identifiables dans une observation rapprochée, tout en permettant une bonne vision d'ensemble que les lacunes non traitées viennent …

Atelier di Costantinopoli, « Evangelario »

Atelier di Costantinopoli (Atelier de Constantinople) Evangelario (Évangéliaire), fin du XIe s. – début du XIIe s. ... Provenance : Venise. Sienne, Complesso museale di Santa Maria della Scala, Trésor de Santa Maria della Scala. Cet évangéliaire (livre liturgique contenant les textes des quatre évangiles en grec), lui aussi de provenance byzantine, protégé entre deux …

Émaux de plique

Le terme dérive peut-être de celui d’applique, utilisé pour désigner des ornements cousus sur des vêtements. Ces éléments de parure luxueux sont une création spécifique de l’orfèvrerie parisienne vers 1300. Réalisés selon une variante de la technique de l’émail cloisonné, toute en finesse et délicatesse, ils offrent de remarquables jeux de transparence et de lumière.

Maestro di Tressa, « Madonna col Bambino, due angeli e due santi »

‘Maestro di Tressa’ (actif à Sienne entre 1215 et 1240)  Madonna col Bambino, due angeli e due santi (Vierge à l’Enfant, deux anges et deux saints), v. 1240. Tempéra et or sur panneau, 93 x 52 cm. Provenance : ? Sienne, Collection Chigi Saracini, inv. n. 93. Contrairement à ce qui deviendra une tradition durable à …

Frederick Mason Perkins

Frederick Mason Perkins (Plymouth, 1874 – Assise, 1955) : historien de l’art et collectionneur américain. Devenu marchand d’art et expert, il a constitué chez lui, à Assise, l’une des collections privées les plus importantes d’Italie. Dans cette collection, se côtoyaient les œuvres peintes sur bois des plus grands artistes italiens, parmi lesquels Duccio, Pietro Lorenzetti, Lorenzo Monaco, Jacopo della …

Trifore

Il s'agit d'un type de fenêtre caractéristique de l’architecture gothique, qui comportent trois baies déterminées par les deux colonnes supportant le poids de l’arche principale.

Bottini

On appelle bottini, à Sienne, le réseau souterrain médiéval d'adduction d'eau destiné à alimenter les fontaines publiques, ce qui est encore le cas aujourd'hui. Bottino di Fonte GaiaBottino di Fontenuova

Gâble

Dans le vocabulaire de l’art gothique, le mot gâble désigne un élément architectural consistant en un couronnement de forme triangulaire souvent ajouré ou orné, qui coiffe l'arc d'une voûte ou d'une baie. L’origine du gâble se trouve dans la figure triangulaire formée par la système de poutraison d'une lucarne. Ce même système permettait de poser une couverture provisoire sur …

Giuseppe Partini

Giuseppe Partini (Sienne, 1842 – 1895) : architecte, il contribua de manière déterminante à donner à la ville de Sienne l’aspect qu’elle conserve de nos jours. La Rocca Salimbeni, siège historique de la banque Monte dei Paschi, ainsi que la modification de l’urbanisme lié à la création de la Piazza Salimbeni, délimitée par trois célèbres édifices entièrement remaniés (les …

Palazzo Spannocchi

Palazzo Spannocchi Giuseppe Partini, « Prospetto di palazzo Spannocchi sulla piazza Salimbeni ». Siena, collezione Banca Monte dei Paschi di Siena. Palazzo Spannocchi prima del restauro di Giuseppe Partini, 1878 ca. (foto Paolo Lombardi). Benedetto da Maiano Vue du palais Spannocchi avant la restauration de 1882. Photographie ancienne. « Vue du palais de la Poste, de la Douane et autres …

Arnolfo di Cambio

Arnolfo di Cambio ou Arnolfo di Lapo (Colle di Val d'Elsa, v. 1245 - Florence, entre 1302 et 1310) : architecte, sculpteur et peut-être peintre (?).

Tito Sarrocchi, « Sallustio Bandini »

Tito Sarrocchi (Sienne, 1824 - 1900) Sallustio Bandini, 1880. Marbre. Inscriptions : (sur le socle) : «  Provenance : In situ. Sienne, piazza Salimbeni. Le 30 décembre 1878, l’administration de la Banca Monte dei Paschi confiait au sculpteur Tito Sarrocchi la charge de réaliser une statue en marbre blanc à l’effigie de Sallustio Bandini. Deux …

Ambrogio Lorenzetti, « Croce dipinta »

Ambrogio Lorenzetti (Sienne, actif de 1319 à 1348) Croce dipinta (Croix peinte), v. 1320-1325. Tempera et or sur panneau, 220 x 164 cm. Provenance : In situ. Montenero d’Orcia (Castel del Piano), pieve di Santa Lucia. Une comparaison avec le Crucifix de la Pinacothèque siennoise montre l’étroite parenté des deux œuvres et leur appartenance au …

Numitor

Dans la mythologie romaine, Numitor est le seizième roi de la légendaire ville latine d'Albe-la-Longue, fondée par Ascagne, fils d'Énée. Alors que l’héritage de son père avait été divisé en deux part, il choisit le pouvoir, laissant le trésor à son frère cadet Amulius. Celui-ci, utilisant les moyens financiers dont il disposait, détrôna Numitor et s’empara du pouvoir. …

Plutarque

Plutarque (v. 46 - v. 125) : l'un des écrivains les plus prolifiques de l'Antiquité.  Entre 100 et 110 de notre ère, il compose les Vies parallèles des hommes illustres qui regroupent les biographies d'hommes célèbres du monde gréco-romain. Plutarque met systématiquement en parallèle des Grecs et des Romains (par exemple Thésée et Romulus, ou Alexandre le Grand et César). Davantage moralisateur …

Amulius

Amulius, « roi, d’Albe, fils de Picasso et frère de Numitor. Avant de mourir, Procas avait fait deux parts de l’héritage royal : d’un côté, les trésors, de l’autre, le royaume. Numitor choisit celui-ci ; Amulius, s’appuyant sur les richesses qui lui échurent, n’eut aucune peine à chasser son frère et à prendre sa place. Malgré …

Romulus et Rémus

Selon la plus connue des versions de la légende, Romulus et son frère jumeau Rémus sont les fils de la vestale Réa Silvia et du dieu Mars [1]. Après avoir détrôné Numitor, son propre frère, Amulius a consacré sa nièce Réa Silvia au service de la déesse Vesta, ce qui impose à celle-ci un strict célibat. Mais Réa, secrètement aimée de …

Faustulus

Selon la mythologie romaine, Faustulus était berger (ou porcher) et gardait les troupeaux d'Amulius, roi usurpateur d'Albe la Longue [1], lorsqu'il recueillit les jumeaux Romulus et Rémus qu’il avait découvert sur les bords du Tibre, après qu'une louve les eut allaités. Il les éleva ensuite en compagnie de son épouse Acca Larentia. Ces deux jumeaux, …

Aulu-Gelle

Aulu-Gelle (Rome, env. 130 - env. 180) : auteur d'un ouvrage intitulé les Nuits attiques. Divisées en vingt livres dont le huitième est perdu, les Nuits attiques constituent une compilation érudite de notes portant sur la culture de l'époque : résumés d'ouvrages, souvenirs de cours, recherches personnelles, etc.

Acca Larentia

Selon les légendes, Acca Larentia (ou Laurentia ou Larentina), présentée tantôt comme la femme d’un gardien de porcs du nom de Faustulus, tantôt comme déesse, est, dans tous les cas, présentée comme la nourrice de Romulus et Rémus. Selon Tite-Live [1], Acca Larentia était un type de femme que les romains qualifiaient de lupa (« louve »), c'est-à-dire une prostituée, d'où l’histoire légendaire de l’allaitement …

Rea Silvia

La vestale Réa (ou Réha) Silvia, parfois aussi appelée Ilia [1], fille de Numitor [2], est la mère de Romulus et Rémus, les légendaires fondateurs de Rome conçus, selon les propos de la vestale rapportés par Tite-Live [3], lors de son union avec Mars, le dieu de la guerre dont elle a été aimée clandestinement. Bien que cette …

Jacques de Voragine, « La Légende dorée », ch. LXVI, « L’Invention de la Sainte Croix »

« [...] le fait est que c’est la mère de Constantin, Hélène, présida à l’Invention de la Sainte Croix. Cette Hélène, suivant les uns, aurait été d’abord fille d’auberge, et le père de Constantin l’aurait épousée pour sa beauté. D’autres affirment qu’elle était fille unique de Coèl, roi des Bretons, que le père de Constantin …

Linge de Pérouse

Il s'agit d'un linge plat, blanc et orné à deux de ses extrémités de bandes parallèles de largeurs inégales, bleues sombre, unies ou à motifs stylisés. Ce type de linge est représentatif d’une production textile née en Italie centrale au XIIIe siècle peut-être en Ombrie, à Pérouse (Perugia). Très employé en Italie du nord ainsi …

Camerlingue

Le vocable désigne aujourd’hui celui des cardinaux qui administre les revenus du Sacré Collège et est également chargé d’exercer l'autorité temporelle dans l'intervalle de temps situé entre la mort d'un pape et l'élection de son successeur. Au temps de la République de Sienne, la fonction de camarlengo renvoyait davantage à celle d'un chambellan (avec lequel …

Provéditeur

Nom donné à certains officiers publics dans les anciennes républiques italiennes, qui avaient pour mission le commandement, le contrôle, ou l'inspection d’une province, d'une place forte ou d’une magistrature. À Sienne, la magistrature de la Biccherna était placée sous l’autorité d’un camerlingue et de quatre provéditeurs, eux-mêmes sous le contrôle du Consistoire. Mot formé sur …

Dietisalvi di Speme, « Strage degli Innocenti », « Baccio di Giuda », « Crocifissione, « Deposizione », « Compianto »

Dietisalvi di Speme (Sienne, actif de 1251 à 1290) Strage degli Innocenti, Baccio di Giuda, Crocifissione, Deposizione, Compianto, v. 1270. Compartiments du Dossale di Badia Ardenga, tempéra sur panneau, 33 x 40,5 cm ; 34,2 x 32,6 cm ; 33,2 x 47,8 cm ; 34,2 x 47,4 cm ; 33, 7 x 47,3 cm. Provenance …

Dorure à froid

Dorure exécutée manuellement, sans l'interposition d'un support de métal ou de couleur entre le fer à dorer et le matériau de couvrure. La dorure à froid, contrairement à ce que son nom induit, s'effectue à chaud car la chaleur est toujours nécessaire pour réaliser une opération de dorure sur un support du type de la …

Giovanni di Turino

Giovanni di Turino (Sienne, v. 1384 - v. 1455) : orfèvre et sculpteur, aurait été actif entre 1414 et 1455. Œuvres visibles à Sienne et dans le pays siennois Bas-reliefs et statuettes des fonds baptismaux (1417-27), Sienne, Baptistère de Saint-Jean :Nascita del BattistaPredicazione del Battista Carità et Giustizia (1429-31)Tre puttiniLupa che allatta i gemelli (1429-30, Palazzo Pubblico, …

Maniera

Le terme italien maniera, qui signifie littéralement manière (de faire) d’un artiste, a donné « maniérisme » en français. Ce mot qualifie, en art, un style spécifique éclos au XVIe s. Il peut donner lieu à un malentendu s’il est pris dans le sens général actuel (et péjoratif) du vocable « maniéré », qui marque le caractère …

Ambrogio Lorenzetti, « San Michele Arcangelo »

Ambrogio Lorenzetti (Sienne, v. 1290-1348) San Michele Arcangelo (Saint Michel Archange), v. 1330. Vitrail, 82 x 64 cm. Inscriptions : (dans l’auréole de l’Archange) : « SANCTVS MIC / CHAEL ARC / ARC[ANGEUS] » Provenance : Couvent de Monteoliveto presso Porta Tufi, Sienne. Sienne, Palazzo Pubblico, Salle des Pilastres. Ce vitrail est exceptionnel pour deux raisons : …

Macario di Gerusalemme

Macaire de Jérusalem : patriarche de Jérusalem à partir de 311-312. Selon Sozomène [1], il mourut après 335. Autour de 325, il aurait accompagné Hélène, mère de l'empereur Constantin Ier, à la recherche de la vraie croix, qu’ils finirent par découvrir grâce aux aveux de Judas Cyriaque (qu’il baptisera en 326). [1] Sozomène (Ve s.) : historien de l’Antiquité chrétienne.

Salvatore Settis

Salvatore Settis (Rosarno, 1941) : universitaire, archéologue et historien italien contemporain [1]. [1] Voir : « Salvatore Settis: Curriculum vitae et studiorum », sur sns.it.

I.N.R.I.

L’acronyme « I.N.R.I. » résume généralement la formule latine Iesus Nazarensis Rex Iudei (« Jésus le Nazaréen, roi des Juifs » [1]. [1] Cette inscription figure généralement dans le titulus fixé au sommet de la croix dans les scènes représentant la Crucifixion. Elle se base sur le texte de l'Évangile selon Jean : « Pilate …

Anton Felice Zondadari

Anton Felice Zondadari ou Antonio Felice Chigi-Zondadari (Siena, 1740 – Siena, 1823) : neveu d'un autre cardinal issu de la même famille et portant les mêmes prénoms (Antonio Felice Zondadari [Sienne, 1665 – 1737]), archevêque de Sienne en 1795, cardinal en 1801.

Giuseppe Ciaccheri

Giuseppe Ciaccheri (Livourne, 1723 - ..., 1804) : Vice-recteur de La Sapienza à partir de 1766, estimé pour ses compétences littéraires et artistiques, il a entretenu une importante correspondance littéraire et artistique avec un nombre considérable de d'intellectuels italiens et européens, contribuant ainsi au prestige croissant de la Bibliothèque siennoise. Dans le même temps, il …

Guglielmo Della Valle

Guglielmo Della Valle (Moncalvo, 1746 - Turin, 1805) : francescano et écrivain d'art, auteur des Lettere sanesi sopra le belle arti (1782-86), contenant de précieuses recherches d'archives auxquelles on se réfère encore de nos jours, et responsable de l'une des éditions modernes des Vite de Giorgio Vasari.

Dolent, ente

"1. Qui souffre et se plaint. [...] "REMARQUE "Aujourd'hui, dans l'usage le plus ordinaire, dolent emporte une idée de moquerie ou du moins d'exagération dans la plainte. "ÉTYMOLOGIE "Lat. dolens, de dolere (voy. DOULOIR) ; norm. douillant. Quant à la forme doleant, qui est dans un très ancien texte, et qui est confirmée par doléance, elle suppose un verbe doloier ou doleier, dérivé de douloir." D'après Émile LITTRÉ, …

Légende de l’invention de la vraie croix

Après la Crucifixion, les Juifs ont enterré les trois croix dans la vallée située à proximité immédiate du rocher du Golgotha, à un emplacement qui "rest[e] caché sous terre pendant plus de deux cents ans [2]". En 326, la mère de Constantin, l’impératrice Hélène, fervente chrétienne, se rend en pèlerinage à Jérusalem. Guidée par les renseignements des …

Paolo di Giovanni Fei, « Madonna col Bambini, un Santo cavaliere, Santa Lucia, San Giovanni Battista, Santa Caterina d’Alessandria, Sant’Antonio, un Santo Vescovo, Santa Margherita e San Giovanni Evangelista »

Paolo di Giovanni Fei (Sienne, v. 1344 -1411) Madonna col Bambini, un Santo cavaliere, Santa Lucia, San Giovanni Battista, Santa Caterina d’Alessandria, Sant’Antonio, un Santo Vescovo, Santa Margherita e San Giovanni Evangelista, entre 1385 et 1395. Tempéra sur panneau, 174 x 189 cm. Inscriptions : sur le rouleau de Jean Baptiste) : "ECCE AGNIUS DEI …

Oratorio della Compagnia di San Bernardino al Prato

Via Carlo Corradino Chigi Se rendre sur place : cc Paolo di Giovanni Fei, Madonna col Bambini, un Santo cavaliere, Santa Lucia, San Giovanni Battista, Santa Caterina d'Alessandria, Sant'Antonio, un Santo Vescovo, Santa Margherita e San Giovanni Evangelista (La Madonna della ciliegia)Annibale Mazzuoli, Apparizione della Vergine ai santi Antonio Abate, Francesco, Caterina da Siena, BernardinoFrancesco …

Nahum

Nahum : septième des douze petits prophètes de l'Ancien Testament.

Purgatoire

« Très tôt, les chrétiens ont cru qu’il était possible par certains actes de dévotion - et en particulier les prières - d’abréger les épreuves des âmes après la mort. Ils pensaient en effet qu’une purgation des péchés était possible dans l’au-delà. […]. Cette croyance s’appuyait sur des textes bibliques » [1]. La datation de la « naissance » du purgatoire …

Repentir

Employé dans le domaine de la peinture et du dessin, parfois même celui de la sculpture [1], le terme caractérise un type de correction majeure, correspondant à un changement radical effectué au regard de l’intention initiale, au cours du travail d’élaboration de l’œuvre par l’artiste. En peinture, et plus encore dans le domaine du dessin, …

Taddeo di Bartolo, « Giudizio Universale »

En haut, le banc des douze apôtres. Taddeo di Bartolo (Sienne, 1362 ou 1363 – 1422) Giudizio Universale, 1393 Fresque. Inscriptions : (sous chaque apôtre, son nom) : « S. MACTIAS » ; « S. MATTE[US] » ; « S. SIMON » ; « S. TADDEUS » ; « S. IACHOPVS MINOR » ; « S. PETRVS » ; « S. IOHANNES » ; « S. ANDREAS » ; « S. BARTHOLOMEVS » ; …

Hagiographie

« Traité sur les choses saintes. Science de l’hagiographie, science de celui qui a écrit sur les saints ». Émile Littré, Dictionnaire de la Langue Française.

Contrapposto

Contrapposto : mot adopté de l'italien, parfois orthographié « contraposto » en français. Dans les arts visuels, le terme désigne une attitude humaine, également qualifiée de « hanchement », dans laquelle l'une des deux jambes de la figure peinte ou sculptée porte le poids du corps, l'autre étant laissée libre et légèrement fléchie.

Oculus

Oculus (du latin : œil) : type d’ouverture, généralement ronde, pratiquée sur l’élévation d’une paroi, d’un comble de voûte ou sur la voûte elle-même. On en trouve également au centre de nombreuses coupoles, notamment dans les basiliques latines.

Perspective centrale

On appelle perspective centrale, ou perspective à un point de fuite central, un principe mis au point par Filippo Brunelleschi, puis théorisé par Leone Battista Alberti. Il n’est pas surprenant que ce système de représentation ait pu être élaboré puis décrit par deux artistes qui, de surcroît, étaient tous deux architectes.

Donatello, « San Giorgio e il drago »

Donatello (Florence, vers 1386 – 1466) San Giorgio e il drago (Saint Georges et le dragon), 1416-1420 Marbre, 40 x 120 cm. Provenance : Église d’Orsanmichele (aujourd’hui remplacé par une copie), à Florence. Florence, Museo Nazionale del Bargello. L'oeuvre, réalisée au moyen de la technique sculpturale dite stiacciato, est généralement considérée comme une des plus anciennes représentations construites …

« Stiacciato »

Dans le domaine de la sculpture, ce procédé technique, hérité de l’Antiquité, permet de créer un demi-relief méplat au moyen d’infimes variations de l’épaisseur (parfois quelques millimètres) par rapport au fond, aussi bien dans le travail en relief qu’en creux. Il s’agit de créer l’illusion de la profondeur en diminuant de façon progressive l’épaisseur du …

Porta del Perdono

Porte du Pardon A gauche en entrant dans l’église par la Porte du Pardon, se trouve la chapelle de San Bonifacio pour laquelle avait été peinte la Madonna delle Nevi, de Sassetta.

Pendentif

Terme d’architecture. Le pendentif est un élément de raccord entre l’imposte d’une coupole circulaire, polygonale ou elliptique et la structure porteuse située au-dessous. Il s’agit d’un appui qui prend généralement une forme pointue.

La coupole de la Cathédrale, Sienne

Sous les pendentifs, six sculptures de stuc doré : Giovanni di Stefano, Santa CaterinaGiovanni di Stefano, Sant’AnsanoGiovanni di Stefano, San SavinoGiovanni di Stefano, San CrescenzioGiovanni di Stefano, San VittoreGiovanni di Stefano, San Bernardino da Siena

Giovanni di Stefano, “Santa Caterina”

Photo Tesoro di Siena sur Flickrhttp://www.flickr.com/photos/iltesorodisiena/12271496303/ Giovanni di Stefano Santa Caterina (Sainte Catherine) Stuc doré Provenance : In situ. Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta, pendentif de la coupole. La statue réalisée en stuc doré, est posée sous l’un des pendentifs de la coupole du Duomo.

Épigraphie

L’épigraphie est l’étude des inscriptions réalisées sur des matières non putrescibles telles que la pierre (on parle alors d’« inscriptions lapidaires »), l’argile ou le métal. Cette science a pour objectif de les dater, de les replacer dans leur contexte culturel, de les traduire et de déterminer les informations qui peuvent en être déduites. IL n’y a pas d’épigraphie dans …

Tite-Live

Tite-Live (en latin : Titus Livius), dit Patavinus, ou « Le Padouan » (Patavium [actuelle Padoue], 59 ou 64 av. J.-C. - 17 ap. J.-C.) : historien de la Rome antique, auteur de l’œuvre monumentale intitulée Ab Urbe condita libri (littéralement « les livres depuis la fondation de la ville [de Rome] », traduit Histoire de Rome depuis sa fondation). L’ouvrage, écrit à partir de …

Domenico Cafaggi

Domenico Cafaggi (Settignano, 1530 – Siena, 1608) : sculpteur, principalement actif à Sienne. Œuvres visibles à Sienne et dans sa province Cristo risorto, Sienne, Pinacoteca Nazionale.

Rutilio Manetti

Rutilio Manetti (Sienne, 1571 – 1639): l’un des peintres les plus prolifiques du Seicento siennois. Les parisiens peuvent voir l’une de ses œuvres, L'extase de sainte Marie Madeleine (1627), dans l’Église Saint Eustache. Œuvres visibles à Sienne et dans sa province Battesimo di Gesù, 1600. Sienne, Église de San Giovannino della Staffa. Martirio di San Giacomo, 1605, Sienne, Église …

Andrea Piccinelli

Andrea Piccinelli, dit Andrea del Brescianino (?, v. 1486 – Florence, v. 1525) : peintre. Son surnom de "Brescianino" est un diminutif de celui de son père, lui-même né à Brescia). Comme son frère Raffaello, lui aussi peintre (documenté à Sienne principalmement en 1505), il a subi l'influence des maîtres florentins de son époque, plus particulièrement de Fra Bartolomeo et d'Andrea del Sarto, …

Giovanni Maria Morandi

Giovanni Maria Morandi, peintre de la période baroque, a peint à Sienne l'Annunciazione (1676) de l'église de la Santissima Annunziata, à Santa Maria della Scala et l'Estasi di San Filippo Neri, pour le Duomo (aujourd'hui au Baptistère).

Raffaello Piccinelli

Raffaello Piccinelli, également connu sous le nom de Raffaello del Brescianino (Sienne, ? – Florence, 1545) : peintre, actif à Sienne entre 1507 et 1525. Avec son frère Andrea, ils étaient connus sous le nom de "Brescianini di Siena". Œuvres visibles à Sienne Vergine con bambino e santi. Sienne, Pinacoteca Nazionale.Battesimo di Cristo. Sienne, Baptistère de la Cathédrale.

Andrea e Raffaello Piccinelli, « Battesimo di Cristo »

Andrea Piccinelli (v. 1486 – Florence, v. 1525) e Raffaello Piccinelli (Sienne, ? – Florence, 1545) Battesimo di Cristo (Baptême du Christ), 1524. Huile sur panneau, Inscriptions : (dans le cartel porté par un ange) : "HIC EST FILIUS MEUS DILECTUS" [1] Provenance : In situ. Sienne, Baptistère de San Giovanni. Les frères Andrea et Raffaello Piccinelli …

Nicolai Rubinstein

Nicolai Rubinstein (Berlin, 1911 - Londres, 2002) : professeur à la Hartley University College, Southampton (actuelle Southampton University), puis au Westfield College, University of London (aujourd’hui fusionné avec le Queen Mary College). Il fut l'un des plus éminents érudits du XXe siècle, spécialiste de l'Italie de la Renaissance et, plus particulièrement, de la Florence des …

Loggia della Mercanzia, Sienne

Les trois arcades de la loggia donnent sur la via di Città. Elles sont portées par quatre puissant pilastres richement ornés. Cinq statues y figurent dans des tabernacles. Sur les deux pilastres externes sont représentés San Pietro et San Paolo, œuvres de Lorenzo Vecchietta (1458-1462) ; les trois autres figurent trois des quatre saints Patrons de la cité …

Lorenzo Vecchietta, « Annunciazione »

Lorenzo Vecchietta (Sienne, 1410 – 1480) Annunciazione (Annonciation) Fresque.  Provenance : In situ.  Sienne, Baptistère de San Giovanni, abside.  Les deux protagonistes de cette Annonciation sont peints de part et d’autre de la niche centrale de l’abside, aujourd’hui occupée par le Baptême du Christ d’Alessandro Franchi.

Jacopo della Quercia, « Annuncio a Zaccaria della Nascità del Battista »

Jacopo della Quercia (Sienne, 1371 – 1438) Annuncio a Zaccaria della Nascità del Battista (Annonce à Zacharie de la naissance du Baptiste), 1418. Bronze Provenance : In situ. Sienne, Baptistère de San Giovanni. La scène représente le moment où l’Archange Gabriel annonce au vieux prêtre Zacharie que sa femme, Elisabeth, qui est stérile, concevra bientôt un fils, …

Faldistoire

« […] du latin ecclésiastique médiéval faldistorium, qui donna l’italien faldistorio, puis le français faldistoire, mot assez rare désignant le siège liturgique, à accoudoirs mais sans dossier et à pieds disposés en forme d’X, qui est utilisé par les évêques lorsqu’ils célèbrent pontificalement sans avoir droit au trône [1] ». Contrairement à la cathèdre, le …

Lorenzo Vecchietta, « Il Paradiso »

Lorenzo Vecchietta (Sienne, 1410-1480) Il Paradiso (Le Paradis), entre 1447 et 1450.  Fresque, détail du cycle du Credo, Baptistère de San Giovanni, Sienne. Inscriptions : dans les écoinçons : Le prophète Abdias ; L’apôtre MathiasInscriptions :(phylactère du prophète Abdias) : « ET ERIT DOMINO REGNVM » [1](sous la figure du prophète) : « ABDIAS »(phylactère de l’apôtre Mathias : « VITAM ETERNAM » [2](au-dessus de l’auréole de l’apôtre) : « S …

Lorenzo Vecchietta, « Resurrezione dei morti »

Lorenzo Vecchietta (Sienne, 1410-1480) Resurrezione dei morti (Résurrection des morts), entre 1447 et 1450.  Fresque, détail du cycle du Credo, Baptistère de San Giovanni, Sienne. Inscriptions : dans les écoinçons : Le prophète Zacharie ; L’apôtre Judes-ThaddéeInscriptions :(phylactère du prophète Zacharie) : « SUSCITABO FILIOS TUOS » [1](sous la figure du prophète) : « ZACHARIAS »(phylactère de l’apôtre Judes-Thaddée) : « CARNIS RESURRECTIONEM » [2](au-dessus de la figure de l’apôtre) …

Lorenzo Vecchietta, « La confessione »

Lorenzo Vecchietta (Sienne, 1410-1480) La Confessione (La Confession), entre 1447 et 1450.  Fresque, détail du cycle du Credo, Baptistère de San Giovanni, Sienne. Inscriptions : dans les écoinçons : Le prophète Malachie ; L’apôtre SimonInscriptions :(phylactère du prophète Malachie) : « CUM HODIO (sic) ABUERIS (sic) DIMITTE » [1](phylactère de l’apôtre Simon) : « REMISSIONEM PECCATORUM » [2](au-dessus de l’auréole de l’apôtre) : « S SYMON ZILOTUS » [3](au …

Lorenzo Vecchietta, « Allegoria della Chiesa »

Lorenzo Vecchietta (Sienne, 1410-1480) Allegoria della Chiesa (Allegorie de l’Église), entre 1447 et 1450.  Fresque, détail du cycle du Credo, Baptistère de San Giovanni, Sienne. Inscriptions : dans les écoinçons : Le prophète Sophonie ; L’apôtre Jacques le MineurInscriptions :(phylactère du prophète Sophonie) : « HEC EST CIVITAS GLORIOSA QUE DICITUR EXTRA ME NON EST ALTERA » [1](phylactère de l’apôtre Matthieu) : « […] SANCTAM ECCLESIAM …

Lorenzo Vecchietta, « Discesa del Spirito Santo »

Lorenzo Vecchietta (Sienne, 1410-1480) Discesa del Spirito Santo (Descente de l’Esprit-Saint), entre 1447 et 1450.  Fresque, détail du cycle du Credo, Baptistère de San Giovanni, Sienne. Inscriptions : dans les écoinçons : Le prophète Aggée ; L’apôtre MatthieuInscriptions :(phylactère du prophète Aggée) : « SPIRITUS MEUS ERIT IN MEDIO VESTRUM » [1](phylactère de l’apôtre Barthélémy) : « CREDO IN SPIRITVM SA[N]CTVM • BARTOLOMEV[S] » [2] …

Lorenzo Vecchietta, « Giudizio Universale »

Lorenzo Vecchietta (Sienne, 1410-1480) Giudizio universale (Jugement dernier), entre 1447 et 1450.  Fresque, détail du cycle du Credo, Baptistère de San Giovanni, Sienne. Inscriptions : dans les écoinçons : Le prophète Joël ; L’apôtre PhilippeInscriptions :(phylactère du prophète Joël) : « IN VALLE IOSAPHAT IUDICABIT OMNES GENTES » [1](phylactère de l’apôtre Philippe) : « VENTURUS EST INDICARE VIVOS MORTVOS • PHILIPPVS » [2] Provenance : In situ.  Sienne, …

Lorenzo Vecchietta, « Ascensione di Cristo »

Lorenzo Vecchietta (Sienne, 1410-1480) Ascensione di Cristo (Ascension du Christ), entre 1447 et 1450.  Fresque, détail du cycle du Credo, Baptistère de San Giovanni, Sienne. Inscriptions : dans les écoinçons : Le prophète Amos ; L’apôtre BarthélémyInscriptions :(phylactère du prophète Amos) : « [QUI AE]DIFICA[V]IT I[N COELO] ASC[ENS]ION[EM] S[U]A[M] » [1] (phylactère de l’apôtre Barthélémy) : « ASCEN[DIT IN] CELUM SEDET AD DEXTERAM DEI [PATRIS] OMNIPOTENTIS » …

Lorenzo Vecchietta, « Flagellazione »

Lorenzo Vecchietta (Sienne, 1410-1480) Flagellazione (Flagellation), entre 1447 et 1450.  Fresque, détail du cycle du Credo, Baptistère de San Giovanni, Sienne. Inscriptions : dans les écoinçons : Le prophète Ézéchiel ; L’apôtre JeanInscriptions :(phylactère du prophète Ézéchiel) : « SIGNA THAU GE[ME]NTIUM » [1](phylactère de l’apôtre Jean) : « PASSUS SUB PONTIO PILATO CRUCIFIXUS MORTUUS ET SEPULTUS » [2] Provenance : In situ.  Sienne, Baptistère de San Giovanni. Cette …

Lorenzo Vecchietta, « Annunciazione »

Lorenzo Vecchietta (Sienne, 1410-1480) Annunciazione (Annonciation), entre 1447 et 1450.  Fresque, détail du cycle du Credo, Baptistère de San Giovanni, Sienne. Inscriptions : dans les écoinçons : Le prophète Isaïe ; L’apôtre Jacques le MajeurInscriptions :(phylactère du prophète Isaïe) : « ECCE VIRGO CONCIPIET ET PARIET FILIUM » [1](phylactère de l’apôtre Jacques le Majeur) : « QUI CONCEPTUS EST DE SPIRITUEL SANCTO, NATUS EX MARIA VIRGINE qui …

Lorenzo Vecchietta, « Gesù Cristo »

Lorenzo Vecchietta (Sienne, 1410-1480) Gesù Cristo (Jésus-Christ), entre 1447 et 1450. Fresque, détail du cycle du Credo, Baptistère de San Giovanni, Sienne. Inscriptions : dans les écoinçons : Le prophète ; L’apôtre AndréInscriptions :(phylactère du prophète David) : « DOMINUS DIXIT AD ME FILIUS MEUS ES TU EGO HODIE GENUI TE » [1](phylactère de l’apôtre André) : « ET IN IESUM CHRISTUM FILIUM …

Lorenzo Vecchietta, « Dio Padre »

Lorenzo Vecchietta (Sienne, 1410-1480) Dio Padre (Dieu le Père),  Fresque, détail du cycle du Credo, Baptistère de San Giovanni, Sienne. Inscriptions : dans les écoinçons : Le prophète Jérémie ; L’apôtre PierreInscriptions :(phylactère du prophète Jérémie) : « PATREM VOCABIS ME ET POST ME INGREDI NON CESSABIS » [1](phylactère de l’apôtre Pierre) : « Credo in Deum Patrem omnipotentem, Creatorem caeli et terrae » [2] Provenance : In situ.  …

Lorenzo Vecchietta, « Il Cristo al limbo »

Lorenzo Vecchietta (Sienne, 1410-1480) Il Cristo al limbo (Le Christ aux limbes), Fresque, détail du cycle du Credo, Baptistère de San Giovanni, Sienne. Inscriptions : (phylactère du prophète Osée) : « MO[R]SVS TVVS ERO INFERNE • OSEA » [1](phylactère de l’apôtre Thomas) : « DESCENDIT AD INFEROS TERTIA DIE RESURREXIT » [2](phylactère du Baptiste) : « salut du genre …

Jacopo della Quercia, Donatello, Lorenzo Ghiberti, Giovanni di Turino, « Fonte battesimale », Baptistère de San Giovanni, Sienne

Jacopo della Quercia (Sienne, v. 1374 – 1438), Donatello (Florence, 1386 – 1466), Lorenzo Ghiberti (Pelago, 1378 – Florence, 1455), Giovanni di Turino  (Sienne, v. 1385 – ap. 1455) Fonte Battesimale (Fonds baptismaux), 1417-1430. Marbre, bronze, émaux. Inscriptions : (sous la margelle de la vasque) : « Nisi quis renatus fuerit ex aqua, et Spiritu Sancto, non potest introire in regnum Dei ». Évangile de Jean (Jn 3, 5-6)« Fuit iohannes …

Osea

Osée (lat. Hosea) : premier de la liste des douze petits prophètes de l’Ancient Testament, auteur présumé du Livre d'Osée.

Aggée

Aggée : dixième des douze petits prophètes de la Bible, auteur du Livre d'Aggée (Bible hébraïque ou Ancien Testament), contemporain du prophète Zacharie.

Ernst Kantorowicz

Ernst Kantorowicz (Posen, aujourd'hui Poznań [Pologne], 1895 - Princeton [États-Unis], 1963) : historien d’origine allemande, naturalisé américain, spécialisé dans l'étude des idées politiques médiévales et de la sacralisation du pouvoir royal.

Les péchés capitaux et leur iconographie

« On appelle péchés capitaux, ceux dont les fins ont la vertu première et principale de mouvoir l’appétit, et comme ces vertus sont au nombre de sept, on distingue aussi sept vices capitaux qui sont : l’orgueil, l’avarice, la luxure, l’envie, la gourmandise, la colère et la paresse [1] ». L’orgueil (lat. : superbia) : attribution à ses propres mérites …

Les vertus et leur iconographie

Les vertus sont au nombre de sept et comprennent les quatre vertus cardinales (d'origine humaine), que sont : la Justice, la Prudence, la Tempérance, la Force d'âme (morale, c'est-à-dire le courage)les trois vertus théologales (d’origine divine), que sont : la Foi, l’Espérance, la Charité Voir : Les péchés et leur iconographie Iconographie Dans les arts visuels, les vertus ont souvent été figurées sous une forme personnifiée et, pour être identifiables, ont fait …

Brutus

Lucius Junius Brutus (VIe siècle av. J.-C.) : l’un des deux premiers consuls nommés pour l’année 509, date de la fondation de la République romaine dont il est considéré comme le fondateur légendaire. Modèle de « finesse dans les paroles et dans les actions » selon Valère Maxime [1], c'est par ce moyen qu’il parvient …

Tenture

On appelle tenture un ensemble de tapisseries dont la cohérence d’ensemble provient du fait que chacune d’elles illustre un aspect différent d'un même thème ou différents épisodes d'un cycle, et que l’ensemble est tissé par le même atelier.

Prytanée

Dans la Grèce antique, le bâtiment qui porte ce nom est le foyer de l'État. C’est là qu’est entretenu le feu sacré. Symbole de la permanence de la cité, le Prytanée en est aussi le cœur symbolique et politique : les magistrats y siègent, on y reçoivent les honneurs publics et les ambassadeurs. On y …

Fonte Gaia

Fontaine Gaia Piazza del Campo. La fontaine monumentale qui orne la piazza del Campo a été achevé en 1419, environ dix ans après que la réalisation du projet ait été confiée par la Commune à Jacopo della Quercia. Outre son importance fonctionnelle (il s'agissait de distribuer l'eau, bien précieux pour toutes grande ville, a fortiori …

Gioco delle Pugna

Ce jeu populaire est né à Sienne au Moyen Âge, après l'interdiction, en novembre 1261, d’un jeu plus violent appelé Gioco dell'Elmora, et s'est poursuivi jusqu'au XVIIIe siècle. Il se déroulait principalement pendant la période du carnaval. Le concours consistait en la confrontation physique de jeunes gens appartenant aux trois Terzi de Sienne (les subdivisions …

Codros, roi des Athéniens

Codros, fils de Mélanthos, est le dix-septième et dernier roi légendaire d’Athènes. Le fils de Codros, Médon, lui succéda en tant qu’« archonte perpétuel », les Athéniens ayant estimé qu’aucun roi ne serait digne de régner après lui.

Pinacle

Terme d’architecture : Partie la plus élevée d'un édifice, le faîte de cet édifice. En architecture gothique, couronnement ouvragé, en forme de cône ou de pyramide, décorant le sommet des toits, des contreforts, des pignons (voir : Cuspide) Par analogie : Ornement de même apparence que l'on retrouve, au Moyen Âge, sur des pièces d'ébénisterie, …

Le « Costituto » de Sienne

Le Costituto Senese est la traduction en italien d’un premier texte rédigé en latin en 1296, le Statuto. Ce document original se composait de six Distinzioni, chacune d’elles divisées en diverse rubriques. Globalement, les Distinzioni traitaient de différentes matières telles que : Constitution, Droit public, Droit pénal et civil, normes administratives urbaines, normes diverses ayant …

Roche Tarpéienne

La roche Tarpéienne est située à l’une des extrémités de la colline du Capitole, à Rome. Pendant l’Antiquité, c’était l’un des lieux où l’on procédait aux exécutions capitales : c’est du sommet de cette excroissance rocheuse que, jusqu’à la fin de la République, les criminels, plus particulièrement ceux qui se rendaient coupables de faux témoignage et …

Marcus Manlius Capitolinus

Marcus Manlius, dit parfois Capitolinus (mort en 384 av. J.-C.) : homme politique romain, consul en 392 av. J.-C. Sa participation à la défense du Capitole contre les Gaulois de Brennus [1] fait de lui l’un des héros du dévouement à la République. Cinq ans après ce haut fait, Marcus Manlius cherche à gagner les faveurs de la plèbe, ce qui lui vaut d'être accusé de tenter d'établir …

Domenico Beccafumi, « Lucio Junio Bruto »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Lucio Junio Bruto (Lucius Junius Brutus), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (dans le cartouche sous la fresque) : « LVCIVS BRVTVS » [1] Provenance : In situ.  Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del Concistoro. Après la découverte d’un complot visant à restaurer la …

Domenico Beccafumi, « Damone »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Damone (Damon d'Athènes), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (dans le cartouche sous la fresque) : « DAMON PITHAGORICVS » [1] Provenance : In situ.  Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del Concistoro. « Mon esprit ne peut se détacher des exemples de notre histoire nationale …

Domenico Beccafumi, « Fabio Massimo »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Fabio Massimo (Quintus Maximus Rullianus Fabius), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (dans le cartouche sous la fresque) : « FABIVS MAXIMVS DICTATOR » [1] Provenance : In situ.  Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del Concistoro. « Fabius Maximus ne laissait pas de remarquer …

Domenico Beccafumi, « Spasippo »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Speusippo (Speusippus tegateatum), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (dans le cartouche sous la fresque) : « SPEVSIPPVS TEGAEATVM » [1] Provenance : In situ.  Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del Concistoro. De Stasippe de Tégée, Valère Maxime dit ceci : « Le trait suivant …

Domenico Beccafumi, « Trasibulo »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Trasibulo (Thrasybule de Stiria), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (dans le cartouche sous la fresque) : « TRASIBOLVS DUX ATHENIE[N]SIS » [1] Provenance : In situ.  Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del Concistoro. La tyrannie, renversée au siècle précédent, réapparaît brièvement à Athènes …

Domenico Beccafumi, « Genuzio »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Genuzio (Genucius Cipus), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (dans le cartouche sous la fresque) : « GENVTIVS CIPPVS PRÆTOR » [1] Provenance : In situ.  Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del Concistoro. Il faut porter un regard très attentif sur la figure de …

Domenico Beccafumi, « Celio »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Celio (Marcus Cælius, ou Aelius, Rufus), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (dans le cartouche sous la fresque) : « CELIVS PRÆTOR » [1] Provenance : In situ.  Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del Concistoro. La figure visible dans l’écoinçon du bas est celle …

Domenico Beccafumi, « Caronda »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Caronda (Charondas), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (dans le cartouche sous la fresque) : « CARVNDAS TIRORVM PRINCEPS » [1] Provenance : In situ.  Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del Concistoro. En 476 av. J.-C., Charondas [1], philosophe et législateur grec, fut à …

Aristote

Aristote (384 av. J.-C. – 322 av. J.-C.) est communément et indiscutablement considéré comme auctoritas dans la domaine de la philosophie. « C’est particulièrement vrai quand le « Penseur » est représenté comme personnalisation de la connaissance du monde – par exemple dans le portrait d’Aristote aux Enfers décrit par Dante – ou comme incarnation …

Domenico di Niccolò, Stalles de la Chapelle des Seigneurs, Sienne, Palazzo Pubblico.

À gauche en entrant dans la chapelle du palais, une porte élaborée sur le même modèle que les stalles est ornée d’une marqueterie représentant la Nativité. Les vingt-et-une stalles, auxquelles il faut ajouter cette porte de communication, présentent ensemble une illustration très détaillée du Credo en vingt-deux images de marqueterie. Pour en avoir une approche chronologique, il …

Bernardo Rossellino

Bernardo Rossellino, né Bernardo di Matteo Gamberelli (Settignano [Florence], 1409 - Florence, 1464) : sculpteur et architecte florentin, frère aîné du sculpteur Antonio Rossellino. ŒUVRES DU MÊME ARTISTE À SIENNE ET DANS SA PROVINCE Palazzo Nerucci, Sienne Palazzo Piccolomini, Pienza Portale marmoreo, Sienne, Palazzo Pubblico, Salle du Consistoire.

Luca Giordano, « Giudizio di Salomone »

Luca Giordano (Naples, 1634 - 1705) Giudizio di Salomone (Jugement de Salomon) Huile sur toile Provenance: Sienne, Palazzo Pubblico, salle du Consistoire. Le Giudizio di Salomone inséré dans un énorme encadrement de bois sculpté, placé au-dessus de la porte monumentale de Bernardo Rossellino est attribué à Luca Giordano (1675-1680).

Bernardo Rossellino, Portale marmoreo

Bernardo Rossellino (Settignano [Florence], 1409 – Florence, 1464) Portale marmoreo (Porche de marbre), 1446. Marbre Provenance : In situ. Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del Concistoro. Le précieux encadrement de marbre sculpté par Bernardo Rossellino date de 1446. Les portes de marqueterie (1414), récemment restaurées, sont attribuées à Domenico di Niccolò. Ce même artiste est l’auteur …

Domenico Beccafumi, « Il sacrificio di Seleuco di Locri »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Il sacrificio di Seleuco di Locri (Le sacrifice de Zaleucos de Locres), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (dans le cartouche sous la fresque) : « SELEVCVS LOCRENTIVM PRINCEPS » [1] Provenance : In situ.  Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del Concistoro. Le fils …

Domenico Beccafumi, « Marco Manlio gettato dalla Rupe Tarpea »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Marco Manlio gettato dalla Rupe Tarpea (Marcus Manlius Capitolinus précipité du haut de la roche Tarpéienne), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (dans le cartouche, sous la fresque) : « MARCVS MANILIVS [1] » Provenance : In situ.  Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del …

Domenico Beccafumi, « Uccisione di Spurio Melio »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Uccisione di Spurio Melio (Mise à mort de Spurius Maelius), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (dans le cartouche sous la fresque) : « SPVRIVS MELIVS » Provenance : In situ.  Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del Concistoro. L'épisode du meurtre de Spurius Maelius, …

Domenico Beccafumi, « La riconciliazione tra Marco Emilio Lepido e Fulvio Flacco per amor di patria »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) La riconciliazione tra Marco Emilio Lepido e Fulvio Flacco per amor di patria (La réconciliation entre Marcus Emilius et Fulvius Flaccus par amour de la Patrie), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (dans le cartouche sous la fresque) : « M. …

Domenico Beccafumi, « Postumio Tiburzio fa uccidere il figlio »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Postumio Tiburzio fa uccidere il figlio (Postumius Tiburtius fait mettre à mort son fils), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (dans le cartouche sous la fresque) : « POSTVMIVS TIBVRTIVS DICTATOR » Provenance : In situ.  Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del Concistoro. La …

Domenico Beccafumi, « La decapitazione di Spurio Cassio »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) La decapitazione di Spurio Cassio (La décapitation de Spurius Cassius), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (dans le cartouche sous la fresque) : « SPVRIVS CASSIVS » Provenance : In situ.  Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del Concistoro. Peinte dans un format octogonal, au …

Domenico Beccafumi, « Il tribuno Publio Muzio manda al rogo i suoi colleghi »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Il tribuno Publio Muzio manda al rogo i suoi colleghi (Le tribun Publius Mucius Scaevola envoie ses collègues au bûcher), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (dans le cartouche sous la fresque) : « PVBLIVS MVTIVS TRIBVNVS » [1] Provenance : In situ.  …

Domenico Beccafumi, « Il sacrificio di Codro re di Atene »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Il sacrificio di Codro re di Atene (Le sacrifice de Codros, roi d’Athènes), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (dans le cartouche sous la fresque) : « CODRVS REX ATHENIENSIVM » [1] Provenance : In situ.  Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del Concistoro. Selon …

Domenico Beccafumi, « Mutua benevolenza »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Mutua benevolenza (Bienveillance mutuelle), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (sur un phylactère tenu par un putto, en arrière de la figure allégorique, et repris par un second putto plus bas à droite : « MUTUA BENIVOLENTIA (sic) / NU[N]Q …

Domenico Beccafumi, « Giustizia »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Giustizia (La Justice), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. Inscriptions : (sur le phylactère tenu à bouts de bras par un putto ailé) : « PER ME REGES REGNANT » [1] Provenance : In situ.  Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del Concistoro. La figure allégorique …

Domenico Beccafumi, « Amor patrio »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Amor patrio (Amour de la Patrie), entre 1529 et 1535. Fresque de la voûte de la salle du Consistoire. (à l’arrière de la figure allégorique) : « PATRIE AMOR »(sur deux phylactères à gauche et à droite de la même figure) : « IDE[M] VELLE / IDE[M] NOLLE » [1] Inscriptions …

Valerius Maximus

Valère Maxime (Rome, 1er s. av. J.-C - 1er s. ap. J.-C.) : historien. Auteur des Factorum et dictorum memorabilium (Faits et dits mémorables), écrits entre 24 et 31 ap. J.-C., sous le règne de Tibère (14-37 ap. J.-C.) qui en était le destinataire. Il s’agit d’un recueil d’exemples édifiants, majoritairement empruntés à l’histoire romaine, classés …

Azzo di Masetto

Azzo di Masetto (actif à San Gimignano entre 1289 et 1297) : peintre florentin. Œuvres visibles à Sienne et dans sa province Crocifisso con i dolenti, il Redentore benedicente e un donatore. San Gimignano, Pinacoteca Civica.

Memmo di Filippuccio, « Miracolo di San Nicola »

Memmo di Filippuccio (Sienne, vers 1250 – San Gimignano vers 1325) Miracolo di San Nicola (Miracle de saint Nicola), v. 1305. Fresque. Provenance : In situ.  San Gimignano, Collégiale. La scène, que l’on distingue difficilement depuis le sol, à droite de l’entrée, représente le Miracle de Saint Nicolas, c’est à dire le moment où le saint donne …

Simone Cireneo

Simon de Cyrène (Simone Cireneo ou Simone di Cirene) est mentionné dans les Quatre Évangiles comme l’homme réquisitionné par les soldats romains pour aider Jésus à porter la croix sur le chemin du Calvaire. Iconographie

Lazzaro

Lazare (variante d’Eleazar ou d’Eliezer) : habitant de Béthanie, village proche de Jérusalem. Disciple du Christ, il possède trois caractéristiques remarquables, celle d’être aimé de lui, celle d’être le frère de Marthe et Marie, et celle, enfin, d’avoir été ressuscité par Jésus (Évangile de Jean [Jn 11, 1-44]). I. Sources écrites relatives à la vie …

Memmo di Filippuccio, « Madonna col Bambino, due santi e due angeli adoranti »

Memmo di Filippuccio (Sienne, vers 1250 – San Gimignano vers 1325) Madonna col Bambino, due santi e due angeli adoranti (Madone à l’Enfant, deux saints et deux anges en adoration), v. 1305. Fresque. Provenance : In situ. San Gimignano, Collégiale. L’emplacement de cette scène, au-dessus de la porte d’entrée de l’église, dans une zone mal éclairée, …

Davide Ghirlandaio

Davide Ghirlandaio (Florence, 1452 - 1525) : peintre, comme collaborateur de son frère Domenico sur de nombreuses œuvres, reprend l'atelier familial à la mort de celui-ci en 1492. Dans l’atelier également fréquenté par Michel-Ange, il forme son neveu Ridolfo del Ghirlandaio.

Sebastiano Mainardi

Sebastiano Mainardi, parfois nommé Bastiano, (San Gimignano, 1460 – Florence, 1513) : peintre, formé dans l’atelier de Ghirlandaio dont il est devenu le beau-frère. Œuvres visibles à Sienne et dans la province Annunciazione, San Gimignano, Loggia du Baptistère.Profeti, San Gimignano, Collégiale, chapelle de Santa Fina. I santi Gimignano e Agostino, Gregorio e Girolamo, Ambrogio e Nicola, San Gimignano, Collégiale, chapelle de …

Manno di Bandino, « Busto di Santa Fina »

Manno di Bandino (Sienne, XIIIe s. - ?) Busto di Santa Fina (Buste de sainte Fina), v. 1330-1340. Cuir doré et peint Provenance : In situ. San Gimignano, Collégiale, chapelle de Santa Fina. L’œuvre a été attribuée à Manno di Bandino par Alessandro Bagnoli : “le buste actuellement enfermé dans le tabernacle de l'autel en …

Jacopo della Quercia, « Annunciazione (L’Arcangelo Gabriele e Maria Vergine) »

"Archange Gabriel". Sur la gauche, "Vierge de l'Assomption", fresque peinte par Benozzo Gozzoli (1465). "Vierge de l'Annonciation". Sur la droite, "Saint Antoine Abbé", fresque peinte par Benozzo Gozzoli (1465). Jacopo della Quercia (Sienne, 1371 – 1438) Annunciazione (L’Arcangelo Gabriele e Maria Vergine), 1421-1426. Bois sculpté et peint, h. 165 et 174 cm. Inscription : (sur le …

Benedetto da Maiano

Benedetto da Maiano (Maiano [Fiesole], 1442 - Florence, 1498) : sculpteur et architecte, frère de Giuliano da Maiano. œuvres visibles À sienne ET DANS LE PAYS SIENNOIS Ciboire. Sienne, Basilique de San Domenico.Autel de Santa Fina. San Gimignano, Collégiale, Chapelle de Santa Fina.Autel reliquaire de San Bartolo. San Gimignano, église de sant’Agostino.

Benedetto da Maiano, “Altare di Santa Fina”

Benedetto da Maiano (Maiano [Fiesole], 1442 – Florence, 1498) Altare di Santa Fina (Autel de sainte Fina), 1477-1478. Marbre. inscriptions : (sur le sarcophage de Santa Fina) : “VIRGINIS OSSA LATENT TUMULO, QUEM SUSPICIS, HOSPES; HAEC DEEUS, EXEMPLUM, PRAESIDIUMQUE SUIS. NOMEN FINA FUIT, PATRIA HAEC; MIRACULA QUAERIS? PERLEGE QUAE PARIES, VIVAQUE SIGNA DOCENT. MCCCCLXXV" [1] …

Domenico Ghirlandaio et Sebastiano Mainardi, « I santi Gimignano e Agostino, Gregorio e Girolamo, Ambrogio e Nicola »

Domenico Ghirlandaio (Florence, 1448 – 1494) et Sebastiano Mainardi (San Gimignano, 1460 – Florence, 1513)  I santi Gimignano e Agostino, Gregorio e Girolamo, Ambrogio e Nicola (Les saints Ambroise, Nicolas, Grégoire, Jérôme, Géminien et Augustin), 1477-1478. Fresque. Inscriptions : Provenance : In situ. San Gimignano, Collégiale, Chapelle de Santa Fina. Six saints (quatre d’entre eux sont Docteurs de l’Église) sont …

Domenico Ghirlandaio et Sebastiano Mainardi, « I quattro evangelisti »

Domenico Ghirlandaio (Florence, 1448 – 1494) et Sebastiano Mainardi (San Gimignano, 1460 – Florence, 1513)  I quattro evangelisti (Les quatre évangélistes), 1477-1478. Fresque. Inscriptions : / Provenance : In situ. San Gimignano, Collégiale, Chapelle de Santa Fina. Depuis le centre de la voûte où se trouve le monogramme du Christ cerné de flammes, émanent des rayons qui en parcourent …

Domenico Ghirlandaio, “Annuncio della morte”

Domenico Ghirlandaio (Florence, 1448 – 1494) Annuncio della morte (Annonce de la mort), 1477-1478. Fresque. Inscriptions : (dans un cadre accroché au mur de la chambre de Fina): "PARATA ESTO, FILIA, QUIA DIE SOLEMNITATIS MEAE AD NOSTRUM ES VENTURA CONSORTIUM, CUM SPONSO TUO PERENNITER IN GLORIA PERMANSURA" [1] Provenance : In situ. San Gimignano, Collégiale, Chapelle de Santa Fina. …

Domenico Ghirlandaio, “Esequie di Santa Fina”

Domenico Ghirlandaio (Florence, 1448 – 1494) Esequie di Santa Fina (Funérailles de sainte Fine), 1477-1478. Fresque. Inscriptions : Provenance : In situ. San Gimignano, Collégiale, Chapelle de Santa Fina. Par son caractère très inhabituel, le cadre de la cérémonie funèbre laisse présager quelque événement particulier d’où le surnaturel ne sera pas absent. La jeune défunte dont la présence envahit …

Domenico Ghirlandaio, « Profeti »

Domenico Ghirlandaio (Florence, 1448 - 1494) Sei Profeti (Six Prophètes), 1477-1478. Fresque. Inscriptions : (phylactère de Habaquq) : « OPERUIT CELOS GLORIA EIUS » [1](phylactère de Jérémie) : « MALEDICTUS HOMO QUI CONFIDIT IN [HOMINE] » [2](phylactère d’Isaïe) « DEDI TE INIUCEM GENTIUM » [3](phylactère de Michée) : « EGO AUTEM AD DOMINUM MEUM ASPICIA[M] » [4](phylactère d’Ézéchiel) : « TU SIGNACULUM SIMILITUDINIS …

Légende de Barlaam et Josaphat

Inspirée par un épisode de la vie de Bouddha (Lalitavistara), la Légende de Barlaam et Josaphat était très répandue au Moyen Âge dans l'Occident chrétien. On possède de cette légende une version géorgienne christianisée (VIIe s.) écrite en Palestine et une version persane (IXe s.) qui sont peut-être à l'origine de toutes les autres versions …

Galero

Le galero, terme italien, est le nom donné à un chapeau à larges bords, maintenu sur la tête au moyen d’une longue cordelière au bout de laquelle sont suspendus deux glands. Il était porté, à l’origine, par les membre du clergé catholique. Au fil du temps, le galero de couleur rouge, est devenu le chapeau …

Bartolo di Fredi (attr.), « Il trionfo della morte »

Attribué à Bartolo di Fredi (Sienne, v. 1330 – 1410)  Il trionfo della morte (Le Triomphe de la mort), v. 1360. Fresque. Inscriptions : (paroles des quatre vieillards à gauche) : “POI CHE PROSPERITA / CIA LASCIATI OMORTE / MEDICINA AOGNI PENA VIE[N] / CI ADARE O[R]MAI L[‘]U[L]TIMA CENA” [1] (paroles du Christ) : “O TU CHE LEGGI …

Quattro Novissimi

Dans la théologie catholique, les quatre Novissimi désignent, en Italie, les « choses », les « réalités » ultimes que l’homme devra affronter individuellement à la fin de sa vie, des choses si ultimes qu’elles lui sont inconnues : la mort, le jugement particulier, le paradis ou l’enfer. Le terme italien Novissimi est une translitération du latin novissĭma, « chose ultime « ; …

Arc triomphal

Dans l'architecture d’une église, l’arc triomphal est celui qui sépare et délimite la nef et le chœur. Cette même délimitation peut être matérialisée au sol par un chancel.

Cenni di Francesco, « Crocifissione con i dolenti e il committente Niccolò Salvucci »

Cenni di Francesco (Florence, documenté à partir de 1369 – v. 1415) Crocifissione con i dolenti e il committente Niccolò Salvucci (Crucifixion avec Marie et Jean dolents et le commanditaire Niccolò Salvucci), v. 1413.  Fresque Inscription : (sur le titulus) : « I • N • R • I » Provenance : In situ. San Gimignano, église de San Lorenzo …

Cenni di Francesco (et Simone Martini), « Madonna col Bambino in gloria »

Cenni di Francesco (Florence, documenté à partir de 1369 – v. 1415) Madonna col Bambino in gloria (Vierge à l’Enfant en gloire), v. 1413.  Fresque Inscription : / Provenance : In situ. San Gimignano, église de San Lorenzo in Ponte. Le type iconographique de la Vierge en gloire nécessite que l’image, essentiellement caractérisée par l’immobilité - le …

Cenni di Francesco, « San Lorenzo »

Cenni di Francesco (Florence, documenté à partir de 1369 – v. 1415) San Lorenzo (Saint Laurent), v. 1413.  Fresque Inscription : / Provenance : In situ. San Gimignano, église de San Lorenzo in Ponte. La grille, instrument de son martyre, est l’attribut qui permet d’identifier avec certitude saint Laurent, vêtu de son costume de diacre.

Cenni di Francesco, « Sant’Antonio abate »

Cenni di Francesco (Florence, documenté à partir de 1369 – v. 1415) Sant'Antonio abate (Saint Antoine Abbé), v. 1413.  Fresque Inscription : / Provenance : In situ. San Gimignano, église de San Lorenzo in Ponte. Placée symétriquement à celle de Catherine d’Alexandrie, la figure de saint Antoine occupe également le même type de niche.

Cenni di Francesco, « Santa Caterina d’Alessandria »

Cenni di Francesco (Florence, documenté à partir de 1369 – v. 1415) Santa Caterina d'Alessandria (Sainte Catherine d’Alexandrie), v. 1413.  Fresque Inscription : / Provenance : In situ. San Gimignano, église de San Lorenzo in Ponte. Cette fresque occupe l’emplacement d’une ancienne fenêtre ogivale en partie murée lors de la construction de l’oratoire dans ce qui n’était …

Cenni di Francesco, « L’Inferno dantesco »

Cenni di Francesco (Florence, documenté à partir de 1369 – v. 1415) L’Inferno dantesco (L’Enfer dantesque), v. 1413.  Fresque Inscription : Provenance : In situ. San Gimignano, église de San Lorenzo in Ponte. Parcourant du regard la surface où ne subsistent que quelques lambeaux de l’immense image qui couvrait entièrement la paroi, image presque entièrement perdue aujourd’hui, observons …

Cenni di Francesco, « Storie di san Benedetto »

Cenni di Francesco (Florence, documenté à partir de 1369 – v. 1415) Storie di San Benedetto (Épisodes de la vie de saint Benoît), v. 1413. Fresque Inscription : / Provenance : In situ. San Gimignano, église de San Lorenzo in Ponte. Contrairement aux autres parois visibles dans l’église, qui présentent des narrations continues, celle-ci est divisée en …

Cenni di Francesco, « Il Paradiso »

Cenni di Francesco (Florence, documenté à partir de 1369 – v. 1415) Il Paradiso (Le Paradis. Michel Archange portant l’épée et le globe crucifère présente à Pierre les âmes sauvées du Purgatoire), v. 1413.  Fresque Inscription : (dans le rouleau d’écritures tenu par Jean Baptiste) : « ECCE AGNUS DEI ECCE QUI TOLLIS […] » Provenance : In situ. San …

Cenni di Francesco, « L’inferno »

Cenni di Francesco (Florence, documenté à partir de 1369 – v. 1415) L’inferno (L’Enfer), v. 1413. Fresque Inscription : (sur les rouleaux lisibles dans les diverses cavernes) : « SUPERBIA » ; « [AVARITIA] » ; « LUXURI[A] » ; « INVIDI[A] » ; « GULA » ; « IRA » ; « [ACEDIA] »   Provenance : In situ. San Gimignano, église de San Lorenzo in Ponte. La représentation des …

Cenni di Francesco, « San Lorenzo, insieme a papa Sisto II, nel Purgatorio »

Cenni di Francesco (Florence, documenté à partir de 1369 – v. 1415) San Lorenzo, insieme a papa Sisto II, nel Purgatorio (Saint Laurent accompagné du pape Sixte II au Purgatoire), v. 1413. Fresque Inscription : / Provenance : In situ. San Gimignano, église de San Lorenzo in Ponte. Au centre de la paroi où figurent les Enfers …