Pseudo Matthieu, « Livre de la naissance de la naissance de la bienheureuse Vierge Marie et de l’enfance du Sauveur »

CHAPITRE I  En ce temps-là, il y avait à Jérusalem un homme du nom de Joachim de la tribu de Juda. Et il faisait paître ses brebis, craignant Dieu dans la simplicité et la bonté de son cœur. Il n'avait d'autre souci que celui de ses troupeaux dont il employait le produit à nourrir tous …

Florence, fin du XVIe s., copie d’Andrea del Sarto, « La Sacra Famiglia con Elisabetta e San Giovannino »

Firenze, fine del secolo XVI, copia di Andrea del Sarto (Florence, fin du XVIe s., copie d'Andrea del Sarto La Sacra Famiglia con Elisabetta e San Giovannino (La Sainte Famille avec Elisabeth et saint Jean enfant), fin du XVIe s. Huile sur panneau (cadre original du XVIe s.) Provenance : Église de Cassaglia, près San …

Firenze, prima metà del secolo XVII, « Cristo risorto »

Firenze, prima metà del secolo XVII (Florence, première moitié du XVIIe s. [1]Copie de la statue de Michel-Ange dans l'église de Santa Maria sopra Minerva, à Rome.) Cristo risorto (Christ ressuscité), Bois sculpté et peint Provenance : Collégiale de San Gimignano. San Gimignano, Museo d'Arte Sacra.

Notes

Notes
1 Copie de la statue de Michel-Ange dans l'église de Santa Maria sopra Minerva, à Rome.

Matteo Rosselli

Matteo Rosselli (Florence, 1578 - 1650) : l’un des premiers peintres italiens à proprement parler baroques. Son œuvre se rattache à l'école florentine. Œuvres visibles à Sienne et dans le pays siennois San Francesco d’Assisi e Santa Chiara d’Assisi. San Gimignano, Museo d’Arte Sacra.Gesù e Santa Maria Maddalena. San Gimignano, Museo d’Arte Sacra.

Matteo Rosselli, « Gesù e Santa Maria Maddalena »

Matteo Rosselli (Florence, 1578 - 1650) Gesù e Santa Maria Maddalena (Jésus et Marie Madeleine), Huile sur papier, Provenance : Église de San Lorenzo, à Montauto. San Gimignano, Museo d’Arte Sacra. Ces deux petites et fragiles peintures à l’huile sur papier contrecollé sur bois, exposées côte à côte, proviennent d’une église proche de San Gimignano. Ce qui n’est …

Matteo Rosselli, « San Francesco d’Assisi e Santa Chiara d’Assisi »

Matteo Rosselli (Florence, 1578 – 1650) San Francesco d'Assisi e Santa Chiara d’Assisi Huile sur papier, Provenance : Église de San Lorenzo, à Montauto. San Gimignano, Museo d’Arte Sacra. Ces deux petites et fragiles peintures à l’huile sur papier contrecollé sur bois, exposées côte à côte, proviennent d’une église proche de San Gimignano. Ce qui n’est pas banal, compte …

LOGGIATO

Les œuvres sont présentées ci-dessous en partant de la première située à gauche de la porte d'entrée, puis en continuant dans le sens des aiguilles d'une montre [1]Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée. : Reliquiario a croce (inizio XIV secolo), in argento e smalti.Turibolo (XIV secolo), in rame smaltato e …

Notes

Notes
1 Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée.

SALLES VI-VII

Les œuvres sont présentées ci-dessous en partant de la première située à gauche de la porte d'entrée, puis en continuant dans le sens des aiguilles d'une montre [1]Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée. : Madonna con Gesù Bambino in trono, san Gimignano, san Domenico, sant'Antonino, san Girolamo, santa Caterina d'Alessandria, santa Lucia; Santa Caterina da Siena, Visitazione, Tobiolo e san Raffaele …

Notes

Notes
1 Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée.

SALLE VI

Les œuvres sont présentées ci-dessous en partant de la première située à gauche de la porte d'entrée, puis en continuant dans le sens des aiguilles d'une montre [1]Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée. :

Notes

Notes
1 Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée.

SALLE E. TESORO

Les œuvres sont présentées ci-dessous en partant de la première située à gauche de la porte d'entrée, puis en continuant dans le sens des aiguilles d'une montre [1]Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée. :

Notes

Notes
1 Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée.

SALLE D

Les œuvres sont présentées ci-dessous en partant de la première située à gauche de la porte d'entrée, puis en continuant dans le sens des aiguilles d'une montre [1]Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée. : Bartolo di Fredi, Madonna col Bambino detta Madonna della rosa (troisième quart du XIVe s. Panneau. Provenance : …

Notes

Notes
1 Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée.

SALLE C

Les œuvres sont présentées ci-dessous en partant de la première située à gauche de la porte d'entrée, puis en continuant dans le sens des aiguilles d'une montre [1]Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée. : Anonimo scultore senese, Cristo crocifisso vestito con il « colobium », début du XIIIe s. Bois polychrome. la …

Notes

Notes
1 Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée.

SALLE B

Les œuvres sont présentées ci-dessous en partant de la première située à gauche de la porte d'entrée, puis en continuant dans le sens des aiguilles d'une montre [1]Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée. : Giorgio Vasari, La Deposizione di Cristo nel SepolcroGiorgio Vasari, La Resurrezione di CristoFirenze, …

Notes

Notes
1 Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée.

SALLE A. CAPPELLA

Les œuvres sont présentées ci-dessous en partant de la première située à gauche de la porte d'entrée, puis en continuant dans le sens des aiguilles d'une montre [1]Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée. : Altare di pietre squadrate con mensa di travertino.Sedia detta della Balia (fin XIVe - début du XVe …

Notes

Notes
1 Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée.

Sala delle Adunanze segrete, Palazzo Civico, San Gimignano

Salle des réunions secrètes Cette salle discrète, dans laquelle on accède depuis la salle de Dante par l’une des deux portes percées sous la Maestà de Lippo Memmi, possède encore ses anciens bancs de bois sculpté et marqueté datés de 1475. Elle était utilisée par le gouvernement de la cité qui y tenait ses délibérations …

Ambrogio Lorenzetti, « Madonna con il Bambino »

Ambrogio Lorenzetti (Sienne, actif de 1319 à 1348) Madonna con il Bambino (La Vierge et l’Enfant), v. 1320-1323. Tempera et or sur panneau, 85 x 57 cm. Provenance : Milan, Pinacoteca di Brera. Ce chef-d'œuvre de la peinture italienne de la première moitié du XIVe siècle est parvenu jusqu’à nous dans un état si dégradé …

Museo Archeologico – Spezzeria di Santa Fina – Galleria d’Arte Moderna e Contemporanea Raffaele De Grada, San Gimignano

Musée archeologique - Apothicairerie de sainte Fina - Galerie d’art moderne et contemporain Raffaele De Grada Via Folgore da San Gimignano, San Gimignano. Informations : email : sangimignanomusei@operalaboratori.com Se rendre sur place : Museo Archeologico Spezzeria di Santa Fina Galleria d'Arte Moderna e Contemporanea Raffaele De Grada

Chrysographie

Bien que présentée le plus souvent en lien exclusif avec l’art de la calligraphie, la chrysographie, précise Stavros Lazaris, « est un procédé qui s’applique aussi bien aux dessins qu’à l’écriture en or. Il ne faut pas oublier que la langue grecque, aussi bien dans l’Antiquité qu’au Moyen Âge, pour dire « décrire, écrire, tracer, graver, …

Museo archeologico nazionale, Sienne

Le musée a été créé en 1933 par Ranuccio Bianchi Bandinelli sous le nom de Musée archéologique national étrusque de Sienne. Le noyau d'origine était composé de diverses collections publiques et privées, rassemblées au tournant des XIXe et XXe siècles. Il a été acheté par l'État en 1941 et, dans les années cinquante, s'est encore …

La strada interna dell’Ospedale di Santa Maria della Scala, Sienne

Le premier noyau de Santa Maria della Scala a été construit adossé à la fois à la Piazza del Duomo et accolé aux murs de la première enceinte fortifiée de la ville. Lorsque le cercle à protéger s'est agrandi et qu’une seconde enceinte a été construite au-delà des limites de la première, d'autres agglomérations de …

Società di esecutori di pie disposizioni, Siena

En 1785, le Grand-duc Pietro Leopoldo transforme la Compagnie de la Madonna sotto le volte dell’Ospedale en une compagnie d'exécuteurs testamentaires dont le rôle est d'assurer le bon déroulement des successions. À cette occasion, il augmente la dot de la Compagnie en y ajoutant les legs de quelques-unes de celles qui sont supprimées à la …

Compagnia di Santa Maria sotto le volte dell’Ospedale

Fondée au début du XIIIe siècle, la « Compagnie de sainte Marie sous les voûtes de l’Hôpital » ((La Compagnie, dont la durée d’existence s’étend du XIIIe s. à 1785, a connu diverses appellations au fil du temps : Compagnia dei Disciplinati di Siena (du XIIIe s. à 1785), Compagnia della Madonna sotto le volte dello Spedale …

Luigi, re di Francia

Louis IX, dit « le Prudhomme » ou Saint Louis de France (Poissy, 1214 - Carthage (Tunis), 1270) : roi de France de 1226 jusqu'à sa mort. Considéré comme un saint de son vivant, il est canonisé par l'Église catholique en 1297.

Francesco Vanni, « San Bartolomeo e il Beato Ambrogio Sansedoni che offre la città di Siena alla Madonna »

Francesco Vanni (Sienne, 1563 – 1610) San Bartolomeo e il Beato Ambrogio Sansedoni che offre la città di Siena alla Madonna (Saint Barthélémy et le bienheureux Albrogio Sansedoni offrant la cité de Sienne à la Vierge), 1584. Huile sur panneau, 51,5 x 42 cm. Provenance : Compagnia del Beato Ambrogio Sansedoni, Sienne. Sienne, Palazzo Salimbeni, Museo …

Francesco Vanni, « Resurrezione di Lazzaro »

Francesco Vanni (Sienne, 1563 – 1610) Resurrezione di Lazzaro (Résurrection de Lazare), 1584. Huile sur panneau, 51,5 x 42 cm. Provenance : Compagnia del Beato Ambrogio Sansedoni, Sienne. Sienne, Palazzo Salimbeni, Museo di San Donato, Collezione del Monte dei Paschi di Sienna.

Francesco Venni, « Il Beato Ambrogio Sansedoni davanti al Papa »

Francesco Vanni (Sienne, 1563 – 1610) Il Beato Ambrogio Sansedoni davanti al Papa (Le bienheureux Ambrogio Sansedoni devant le pape), 1584. Huile sur panneau, 51,5 x 42 cm. Provenance : Compagnia del Beato Ambrogio Sansedoni, Sienne. Sienne, Palazzo Salimbeni, Museo di San Donato, Collezione del Monte dei Paschi di Sienna. La scène peinte au revers de …

Museo del Pollaiolo, Staggia Senese

Contigu à l’église, dans le périmètre du bâtiment de la paroisse, se trouve un minuscule (une quinzaine de mètres carrés) et précieux musée pompeusement nommé Museo del Pollaiuolo en référence à la célébrissime Ascension de Marie-Madeleine d’Antonio del Pollaiuolo [1]Antonio di Jacopo Benci, dit Antonio del Pollaiuolo, ou Pollaiolo (Florence 1441/42 – 1485/96 Rome) : voir annexes, principaux artistes., où elle est …

Notes

Notes
1 Antonio di Jacopo Benci, dit Antonio del Pollaiuolo, ou Pollaiolo (Florence 1441/42 – 1485/96 Rome) : voir annexes, principaux artistes.

Francesco Vanni, « Quattro tavolette del cataletto della Compagnia del Beato Ambrogio Sansedoni »

1 3 2 4 Francesco Vanni (Sienne, 1563 - 1610) Quattro tavolette del cataletto della Compagnia del Beato Ambrogio Sansedoni (Quatre tablettes de la civière funéraire de la Compagnie du Bienheureux Ambrogio Sansedoni), 1584. Huile sur panneau, 51,5 x 42 cm (chaque panneau). Provenance : Compagnia del Beato Ambrogio Sansedoni, Sienne. Sienne, Palazzo Salimbeni, Museo …

Giovanni di ser Giovanni Guidi, detto lo Scheggia, « Vergine in Gloria con i Santi Sebastiano, Lazzaro, Maria Maddalena e Marta »

Giovanni di ser Giovanni Guidi, detto lo Scheggia (Castel San Giovanni, actuel San Giovanni Valdarno, 1406 - Florence, 1486) ((Giovanni di ser Giovanni Guidi, dit Lo Scheggia (Castel San Giovanni, actuel San Giovanni Valdarno, 1406 - Florence, 1486) : peintre, frère puiné de Masaccio. Longtemps identifié sous les pseudonymes de ‘Maestro del cassone Adimari’, en …

Giovanni di Lorenzo Larciani, « Natività tra i Santi Michele, Clemente, Marta e Pietro »

Giovanni di Lorenzo Larciani (Florence, 1484 - 1527) Natività tra i Santi Michele, Clemente, Marta e Pietro (Nativité entre les saints Michel, Clément, Marthe et Pierre) ; dans la lunette : Trinità e i quattro Evangelisti (Trinité et les quatre Évangélistes), v. 1521-1523. Tempera sur panneau, panneau principal : 196 x 158 cm ; lunette …

Federico Zeri

Federico Zeri (Rome, 1921 - Mentana (Rome), 1998) : historien de l'art et critique d’art, spécialiste de la peinture italienne du XIIIe au XIVe s. « Du fait de son attention à la redécouverte des domaines marginaux de la production artistique, on lui doit la récupération philologique et historique d'artistes oubliés, de complexes picturaux dispersés, et …

Giovanni di Lorenzo Larciani

Giovanni di Lorenzo ou Giovanni di Lorenzo Larciani ou encore Giovanni Larciani (Florence, 1484 – 1527) : peintre. Initialement identifié par Federico Zeri [1]Federico Zeri, « Eccentrici Fiorentini. I. Il pittore dei paesaggi Kress nella National Gallery di Washington », dans Bollettino d’Arte, XLVII, Fascicolo II-III (aprile-settembre), 1962, pp. 216-236. sous le pseudonyme de ‘Maître des …

Notes

Notes
1 Federico Zeri, « Eccentrici Fiorentini. I. Il pittore dei paesaggi Kress nella National Gallery di Washington », dans Bollettino d’Arte, XLVII, Fascicolo II-III (aprile-settembre), 1962, pp. 216-236.

Marco Pino, « Sacra Famiglia con San Giovannino »

Marco Pino Sacra Famiglia con San Giovannino (Sainte Famille avec saint Jean enfant), 1532. Huile sur panneau, diam. : 59,5 cm (sans le cadre). Inscriptions : / Provenance : ancien cataletto ((Le cataletto était une sorte de civière prévue pour transporter les morts depuis l’église jusqu'au cimetière. Ces civières comportaient, à chacune de leurs deux …

Rutilio Manetti, « San Pietro in lacrime »

Rutilio Manetti (Sienne, 1571 – 1639) San Pietro in lacrime (Saint Pierre pleurant), v. 1636. Huile sur toile, 120 x 98 cm. Provenance : Sienne, Museo di San Donato, collection du Monte dei Paschi. Manetti représente Saint Pierre dans une attitude inhabituelle à l’iconographie du saint : isolé sur un fond sombre, il pleure. Les …

Francesco Nenci

Francesco Nenci (Anghiari, 1781 - Sienne, 1850) : peintre, essentiellement connu pour ses peintures sur des thèmes historiques et religieux. En octobre 1827, grâce aux bons offices du prince Neri Corsini, il est nommé directeur de l'Institut des Beaux-arts de Sienne, poste qu'il occupe - malgré le désir constant de retourner à Florence - jusqu'à …

‘Il Brescianino’, « Santa Maria Maddalena »

Andrea Piccinelli, detto ‘Andrea del Brescianino’ (documenté à Sienne et à Florence de 1506 à 1525) Santa Maria Maddalena (Sainte Marie Madeleine) Huile sur panneau, 77,5 x 63 cm. Inscriptions : / Provenance : acquis par le Monte dei Paschi en 1982. Sienne, Palazzo Salimbeni, Museo di San Donato, Collezione del Monte dei Paschi di …

TROISIÈME SALLE

Les œuvres sont présentées ci-dessous en partant de la première située à gauche de la porte d'entrée, puis en continuant dans le sens des aiguilles d'une montre [1]Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée. : Bernardino Mei, Il CiarlatanoRutilio Manetti, Elia che resuscita il bambino della vedovaRutilio Manetti, …

Notes

Notes
1 Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée.

Ignoto senese, « I Santi Sebastiano e Antonio da Padova »

Ignoto senese (Giovanni di Lorenzo [?]) [1]Giovanni di Lorenzo ou Giovanni di Lorenzo Larciani (Florence, 1484 – 1527). I Santi Sebastiano e Antonio da Padova (Les saints Sébastien et Antoine de Padoue), v 1530-1540. Fresques détachées, 185 x 64 cm (chaque panneau) ((Les pilastres, chapiteaux et architraves de stuc sont l’œuvre d’un stucateur inconnu. L’ensemble …

Notes

Notes
1 Giovanni di Lorenzo ou Giovanni di Lorenzo Larciani (Florence, 1484 – 1527).

Bernardino Mei, « Antioco e Stratonice »

Bernardino Mei (Sienne, 1612 – Rome, 1676) Antioco e Stratonice (Antiochus et Stratonice) Huile sur toile, 204 x 294 cm. Provenance : Acquis par le Monte dei Paschi en 1978. Sienne, Palazzo Salimbeni, collezione Monte dei Paschi di Sienna.  Le sujet de cette scène est tiré de la Vie de Démétrios de Plutarque. L’épisode, qui a eu un grand …

SECONDE SALLE

Les œuvres sont présentées ci-dessous en partant de la première située à gauche de la porte d'entrée, puis en continuant dans le sens des aiguilles d'une montre [1]Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée. : Giuseppe Zocchi, Veduta notturna della piazza del campo con fiaccolata e corteo per la …

Notes

Notes
1 Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée.

PREMIÈRE SALLE

Les œuvres sont présentées ci-dessous en partant de la première située à gauche de la porte d'entrée, puis en continuant dans le sens des aiguilles d'une montre [1]Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée. : ‘Il Brescianino’, Santa Maria MaddalenaDomenico Beccafumi, Santa LuciaMarco Pino, Sacra Famiglia con San …

Notes

Notes
1 Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée.

Domenico di Niccolò dei Cori, « Gesù Bambino benedicente »

Domenico di Niccolò dei Cori (Sienne, documenté de 1382 à 1450) Gesù Bambino benedicente (L’Enfant-Jésus bénissant), milieu de la seconde décennie du Quattrocento. Bois sculpté polychrome, h. : 48 cm. Inscriptions : / Provenance : Colletion privée, acquis par le Monte dei Paschi di Siena en 2002. Sienne, Palazzo Salimbeni, collezione Monte dei Paschi di Sienna. 

SALLE ATTENANTE À LA SALLE D’ATTENTE

Les œuvres exposées sont présentées ci-dessous en partant de la première située à gauche de la porte d'entrée, puis en continuant dans le sens des aiguilles d'une montre [1]Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée. :

Notes

Notes
1 Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée.

SALLE D’ATTENTE

Les œuvres exposées sont présentées ci-dessous en partant de la première située à gauche de la porte d'entrée, puis en continuant dans le sens des aiguilles d'une montre [1]Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée. :

Notes

Notes
1 Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée.

ESCALIER DE PIERLUIGI SPADOLINI

Les œuvres exposées sont présentées ci-dessous en partant de la première située à gauche de la porte d'entrée, puis en continuant dans le sens des aiguilles d'une montre [1]Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée. :

Notes

Notes
1 Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée.

SALLE D’ARMES (ARCHIVES)

Les œuvres sont présentées ci-dessous en partant de la première située à gauche de la porte d'entrée, puis en continuant dans le sens des aiguilles d'une montre [1]Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée. : Cennino Cennini, Madonna col Bambino, coro di serafini e di cherubiniDomenico Manetti, Ulisse …

Notes

Notes
1 Les œuvres exposées peuvent varier en fonction des choix opérés par l’administration du Musée.

SALA DI SAN DONATO

A l’origine, ce lieu était une église qui a cessé d’être consacrée au culte au début du XIXe s., à la suite des suppressions napoléoniennes ((Jusqu'au milieu du XVIIIe s., les institutions ecclésiastiques bénéficiaient de privilèges, d'exemptions et d'immunités de toutes sortes, et étaient dépositaires d'une partie substantielle de la richesse immobilière, notamment foncière, ainsi …

Domenico Beccafumi, « Santa Lucia »

Domenico Beccafumi (Valdibiena [Montaperti], entre 1484 et 1486 – Sienne, 1551) Santa Lucia (Sainte Lucie), Huile sur panneau, x cm. Inscriptions : / Provenance : acquis par le Monte dei Paschi en . Sienne, Palazzo Salimbeni, Museo di San Donato, Collezione del Monte dei Paschi di Sienna. 

Giovanni di Paolo, « Madonna dell’Umiltà, detta Madonna dei ’Vetturini’ »

Giovanni di Paolo (Sienne, entre 1393 et 1398 – 1482) Madonna dell’Umiltà, detta Madonna dei ’Vetturini’ (Vierge de l’Humilité, dite Madone des ‘Vetturini’) Tempéra et or sur panneau, 85 x 56,5 cm. Inscriptions : (dans l’auréole de la Vierge) : « AVE MA[RIA] GRATIA PLENA » [1]Salut, Marie pleine de Grâce ». (dans l’auréole du Christ) : « IESUS XPO » ((« Jésus …

Notes

Notes
1 Salut, Marie pleine de Grâce ».

Sano di Pietro, « Compianto sul Cristo morto con la Madonna, San Francesco, Sant’Antonio da Padova e due Angeli »

Sano di Pietro (Sienne, vers 1410 – 1481) Compianto sul Cristo morto con la Madonna, San Francesco, Sant’Antonio da Padova e due Angeli (Lamentation sur le Christ mort avec la Vierge, saint François, saint Antoine de Padoue et deux anges) Tempéra sur panneau, 108,5 x 115,5 cm. Inscriptions : (en bas du panneau) : « OPUS SANI PETRI …

’Maestro dell’Osservanza’ (Sano di Pietro), « Lamento della Vergine sul Cristo deposto, il donatore Peter Volckamer, San Sinibaldo (Sinibaldus) »

’Maestro dell'Osservanza’ (Sano di Pietro) Lamento della Vergine sul Cristo deposto, il donatore Peter Volckamer, San Sinibaldo [Sinibaldus] (Lamentation de la Vierge sur le Christ déposé, le donateur Peter Vockamer, saint Sinibald) Tempera sur panneau, 101 x 71 cm. Inscriptions : / Provenance : Collection privée, acquis par la Monte dei Paschi en 1974. Sienne, …

‘Il Sassetta’, « Sant’Antonio Abate »

Stefano di Giovanni, dit ‘Il Sassetta’ (Sienne ou Cortone, 1392 ? – 1450 ou 1451 Sant'Antonio Abate (Saint Antoine Abbé) Tempéra et or sur panneau, 135 x 47,8 cm. Inscriptions : / Provenance : Collection privée florentine, acquis par le Monte dei Paschi en 1979. Sienne, Palazzo Salimbeni, collezione Monte dei Paschi di Sienna.  Circulum precatorium

‘Maestro di Panzano’, « La Madonna in trono che allata il Bambino fra i Santi Lucia, Paolo, Caterina e Pietro » ; nei cuspidi laterali, « San Cristoforo e Sant’Antonio Abate » ; nella cuspide centrale, la « Trinità » ; nelle cuspidi laterali, l’ « Angelo Annunciante » e la « Vergine Annunziata » ; in alto, entro due tondi, il « Profeta Geremia » e il « Profeta Daniele » ; nella predellina, il « Cristo Passo fra i quattro Evangelisti »

‘Maestro di Panzano’ (actif à Sienne au cours de la seconde moitié du XIVe s.) La Madonna in trono che allata il Bambino fra i Santi Lucia, Paolo, Caterina e Pietro ; nei cuspidi laterali, San Cristoforo e Sant’Antonio Abate ; nella cuspide centrale, la Trinità ; nelle cuspidi laterali, l’Angelo Annunciante e la Vergine …

Pietro Lorenzetti, « Crocifissione, con la Madonna, la Maddalena e San Giovanni Evangelista dolenti ; Vergine Annunziata, San Paolo e San Pietro, San Giovanni Evangelista (?) e committente »

Pietro Lorenzetti (Sienne, actif de 1306 à 1344) Crocifissione, con la Madonna, la Maddalena e San Giovanni Evangelista dolenti ; Vergine Annunziata, San Paolo e San Pietro, San Giovanni Evangelista (?) e committente (Crucifixion, avec la Madone, la Madeleine et saint Jean l’Évangéliste dolents ; La Vierge de l’Annonciation, saint Paul et saint Pierre, Jean …

Leopoldo Maccari

Leopoldo Maccari (XIXe s.) : sculpteur, il est essentiellement reconnu pour la rénovation d'ouvrages anciens faisant partie du pavement intérieur de la cathédrale Santa Maria Assunta de Sienne.

Alberto Aringhieri

Alberto Aringhieri : chevalier de Jérusalem et personnage doté d’une vaste culture, il fut recteur de l’Œuvre de la cathédrale entre 1481 et 1488, puis appelé une nouvelle fois à en assurer les charges en 1515.

Hermès Trismégiste

Hermès Trismégiste ((Le grec Trismégistos signifie littéralement : « trois fois le plus grand ». En 1476, Marcile Ficin, qui venait de traduire du grec en latin le Corpus Hermeticum (recueil de traités mystico-philosophiques en grec, datant de la période hellénistique attribué depuis l'Antiquité au mythique Hermès Trismégiste) écrit dans l’Argumentum (Argument pour la théologie platonicienne, 1476) : « Ils appelèrent Trismégiste trois …

Anonimo, « Iscrizione iniziale »

Anonimo Iscrizione iniziale (Inscription initiale) : « CASTISSIMVM VIRGINIS TEMPLVM CASTE MEMENTO INGREDI » [1]« Souviens-toi d’entrer chastement dans le très chaste temple de la Vierge ». Marbre. Provenance : In situ. Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta, pavement. « Souviens-toi d’entrer chastement dans le très chaste temple de la Vierge », dit au visiteur l'inscription qui barre le seuil de …

Notes

Notes
1 « Souviens-toi d’entrer chastement dans le très chaste temple de la Vierge ».

Mario Ascheri

Mario Ascheri (né à Vintimille en 1944) : professeur d’histoire du droit à l’université de Rome et à celle de Sienne. Il est l’auteur, notamment, des deux plus récentes synthèses de l’histoire siennoise (voir Bibliographie).

Antilla

Antilla ou Antilia (IVe siècle) : jeune et légendaire vierge martyre, morte décapitée. Patronne de Montepulciano. Elle est confondue avec Eudoxie, fille de l’empereur Théodose et de Galla Augusta, et sœur de l’empereur Arcadius. Elle aurait été possédée par le démon et exorcisée par saint Donato. Iconographie Antilla est représentée sous les traits d’une jeune …

Statuto

Au Moyen Âge et à la Renaissance, le statuto (statut) était l'ensemble organique des normes législatives et coutumières qui constituaient l'ordre juridique d'une commune, d'une corporation ou d'un autre organisme, y compris privé. Les statuts communaux recueillaient, outre les usages locaux, les résolutions de l'assemblée générale (le statut au sens strict) et la brevia, assermentée …

Totila

Totila, dit l’« Immortel » (Trévise, … - Urbino, 552) : roi ostrogoth d’Italie entre 541 et 552, devenu symbole, avec d’autres (notamment Attila) de la barbarie, en même temps que figure littéraire.

Opera del Duomo di Siena

« Avec une activité documentée depuis 1180, l’Opera della Metropolitana di Siena est l'une des plus anciennes institutions italiennes et européennes. Dès le milieu du XIIIe siècle, l'Opera apparaît déjà bien défini sur le plan institutionnel puisqu'il dispose d'une structure bureaucratique autonome, d'un patrimoine immobilier conséquent et d'un bureau administratif. Au sommet de l'administration était prévu …

Antonio Paolucci

Antonio Paolucci (Rimini, 1939) : historien de l'art, directeur des musées du Vatican jusqu'en décembre 2016. Il a également été ministre de la Culture et surintendant des musées d'Etat de Florence. 

Sassetta, « Madonna delle ciliegie »

Stefano di Giovanni, detto ‘Il Sassetta’ (Cortone, 1400 - Sienne 1450) Madonna delle ciliegie (Madone dite  « aux cerises »), v. 1435, Tempéra et or sur panneau, 96,4 x 79,5 cm. Provenance : Collection du cardinal Antonio Casini. Grosseto, Museo Archeologico e d’Arte della Maremma - Museo d’Arte Sacra della Diocesi. La Madone de Grosseto, œuvre de …

Masaccio, « Madonna col Bambino, detta ’del Solletico’ »

Tommaso di ser Giovanni di Mone di Andreuccio, dit ’Masaccio’ (San Giovanni Valdarno, 1401 - Rome, 1428) Madonna col Bambino, dite del ‘Solletico’, v. 1426-1427. Tempéra et or sur panneau, 24,5 x 18,2 cm. Provenance : Inconnue. ((Non mentionnée dans le testament du cardinal Casini, l'œuvre est réapparue à Florence en 1947, après avoir été …

Antonio Casini

Antonio Casini (Sienne, v. 1378 - Florence, 1439) : cardinal, archevêque de Sienne entre 1409 et 1427. Au cours de sa brillante carrière, l’homme fut également un « commanditaire décidément attiré par les plus récentes innovations artistiques qui, entre la seconde et la troisième décennie du Quattrocento, eut à son service des artistes de l'envergure de …

Giovanni di Turino

Giovanni di Turino, ou Turini (Sienne, documenté de 1416 à 1455) : orfèvre et sculpteur. Fils de l’orfèvre Turino di Sano, il hérite avec son frère de l’atelier paternel en 1427. travaillant exclusivement à Sienne, il compte parmi les auteurs des fonts baptismaux du Baptistère de la ville. Œuvres visibles à Sienne et dans le pays siennois Nascità del Battista. Sienne, Baptistère …

Conventions épigraphiques

Tableau des principales conventions épigraphiques [1]D’après la base P.E.T.R.A.E (Programme d’Enregistrement, Traitement et Reconnaissance Automatique en Épigraphie), système d’enregistrement des inscriptions latines et grecques mis au point à l’Institut Ausonius (Université Bordeaux-Montaigne). [αβγ]Restitution des lettres disparuesα(βγ)Résolution d'abréviation〚 〛Érasure(αβγ)Lettres ligaturées<αβγ>Inclusion de lettres qui n'étaient pas présentes dans la pierre{αβγ}Suppression de lettres gravées par erreur[...]Lacune non restituable de …

Notes

Notes
1 D’après la base P.E.T.R.A.E (Programme d’Enregistrement, Traitement et Reconnaissance Automatique en Épigraphie), système d’enregistrement des inscriptions latines et grecques mis au point à l’Institut Ausonius (Université Bordeaux-Montaigne).

Donatello, « Lastra tombale di Giovanni Pecci »

Donatello (Florence, vers 1386 – 1466) Lastra sepolcrale di Giovanni Pecci (Plaque sépulcrale de Giovanni Pecci), v. 1448-1450. ((Francesco Caglioti, « Novità di Vecchietta, di Antonio Federighi e di Matteo di Giovanni », dans Max Seidel (sous la direction de), Da Jacopo della Quercia a Donatello. Les arti a Siena nel primo Rinascimento (Catalogue d’exposition). Milano, Motta Editore, 2010, p. …

Benedetto Antelami, « Deposizione dalla Croce »

Benedetto Antelami (Lieu de naissance et de mort inconnus – actif entre la seconde moitié du XIIe et les premières décennies du XIIIe siècle)  Deposizione dalla Croce (Descente de croix), 1178. [1]La date est mentionnée dans l’inscription par laquelle Antelami signe son œuvre. Marbre blanc de Carrare, bas-relief, 110 x 230 cm. Inscriptions : (sous la frise qui court …

Notes

Notes
1 La date est mentionnée dans l’inscription par laquelle Antelami signe son œuvre.

Benedetto Antelami

Benedetto Antelami (Lieu de naissance inconnu - actif entre la seconde moitié du XIIe et les premières décennies du XIIIe siècle) : architecte et un sculpteur. Probablement ultime grand sculpteur roman italien, il contribua également, avant même Nicola et Giovanni Pisano, à la diffusion de la culture gothique, que sa forte personnalité sut adapter à la sensibilité classique de l’Italie. Son activité semble …

Tommaso Redi

Tommaso di Bartolomeo Redi (Sienne, 1602 - 1657) : sculpteur sur marbre, bois et bronze, ainsi qu’architecte (voir I. Bichi Ruspoli, Scalpellini, stuccatori e intagliatori in legno. Scultura decorativa a Siena fra tardo manierismo e barocco, tesi di dottorato, Università degli Studi di Siena, 2012, p. 45, signalé par Valentina Manganaro, « Redi, Tommaso di …

Littifredi Corbizi

Littifredi Corbizi, ou Litti Corbizzi (Florence, 1465 – Sienne, 1520) : miniaturiste. Œuvres visibles à Sienne et dans le pays siennois Miniatures du codex Officia B. Mariae Virginis et defunctorum. Sienne, Biblioteca comunale a Fontebranda.Miniature d’un antiphonaire (Natività della Vergine, 1492-93, fig. ci-dessous). Sienne, Spedale degli Innocenti. This work is licensed under a Creative Commons Attribution …

Masaccio

Tommaso di ser Giovanni di Mone di Andreuccio, dit ’Masaccio’ (Castel San Giovanni, aujourd’hui San Giovanni Valdarno, 1401 - Rome, avant le 18 novembre 1429 ((La date est attestée par une note de bas de page du cadastre florentin (Daniela Parenti, « Nuovi studi sulla tecnica di Masolino e Masaccio », dans Arte cristiana, XCI, n. 815, marzo-aprile …

Libreria Piccolomini : sculptures

63. Lorenzo di Mariano detto ‘Il Marina’, Portale in marmo ed edicola in stucco con altorilievi, copia della « Cacciata dal Paradiso terrestre » della Fonte Gaia di Jacopo della Quercia64. Base65. Copia romana da originale ellenistico del III secolo, Tre Grazie

Tambour (arch.)

Le tambour est la structure architectonique de plan circulaire ou polygonal sur laquelle repose la coupole d’un édifice.

Propositura dei Santi Giusto e Clemente, Castelnuovo Berardenga

Propositure des saints Juste et Clément, Castelnuovo Berardenga L'église néoclassique a été conçue par Agostino Fantastici et construite en 1843-1846 sur commande du comte Alessandro Saracini. Croix grecque à abside, elle est précédée d'un pronaos composé de quatre colonnes à chapiteaux ioniques supportant le fronton. Intérieur de l’édifice A l'intérieur : Copia da Correggio (Francesco …

Cappella di San Giovanni (Villa Chigi Saracini), Castelnuovo Berardenga

Chapelle de San Giovanni (Villa Chigi Saracini) Construite autour de 1840, la chapelle fait partie de la villa Chigi Saracini conçue par Agostino Fantastici en 1820-1840, caractérisée par les formes néoclassiques typiques de l'architecte siennois. Les pilastres d'angle soutiennent un tympan et encadrent un faux mur en pierre de taille dans lequel s'ouvre un arc …

Domenico Cafaggi, « Monumento a Bandino e Germanico Bandini »

Domenico Cafaggi (Settignano, 1530 – Siena, 1608) Monumento a Bandino e Germanico Bandini (Monument à Bandino et Germanico Bandini), Marbre. Inscriptions : « I. H. V. XPO REDEMPT. BANDINO SALUSTII BAND. F. TEMPLIS HUJUS DECANO GENERIS NOBILITATE CORPORIS DIGNITATE OMNIUMQ. LIBERAL. ART. SCIENTIA ET ANIMI BONIS CIVITATE FACILE PRIMO OMNIB. CARO AB VENERAB. QUI EO IPSO MENSE QUO DOCTORAT. IN …

Timoteo

Timothée, que Paul appelle son « vrai fils dans la foi » [1]2 Ti 1, 2., est né en Asie Mineure. Converti durant le premier voyage de l’apôtre, il fut choisi par lui comme compagnon missionnaire pour le second. Timothée a été qualifié par Paul d’« ange de l’église d’Éphèse » ((« Angelo Ephesi ecclesiæ » (Révélations 2, …

Notes

Notes
1 2 Ti 1, 2.

Nicola Pisano, « Tetramorfo »

Nicola Pisano Tetramorfo (Tétramorphe), Marbre, Provenance : In situ. Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta. La figure du tétramorphe est obtenue en associant l’ange (attribut symbolique de l’apôtre Matthieu) placé au premier plan, au taureau (attribut de Luc), situé à gauche, et au lion (attribut de Marc), à droite, tous trois accompagnés de l’aigle (attribut …

Ambon

En architecture, un ambon est une « sorte de chaire ou tribune, ordinairement en pierre ou en marbre, placée à l’entrée du chœur des basiliques chrétiennes et des cathédrales et à laquelle on accède par des marches pour y faire certaines lectures publiques ou liturgiques, notamment l’épître et l’évangile, ainsi que la prédication ((Portail lexical …

Nicola Pisano, « Crocifissione »

Nicola Pisano (env. 1210 – av. 1284) Crocifissione (Crucifixion), 1265-1268. Marbre, compartiment de la chaire de la Cathédrale.  Provenance : In situ.  Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta. Autour du corps du Christ, les bras levés avec impétuosité, s'étend un espace presque vide qui, l'isolant, l'encadre et le renforce. Il n'est pas placé au centre de la …

Hallenkirche

Hallenkirche (église-halle) : type d’église fréquent à l’époque gothique tardive, en particulier dans les pays germaniques, dans lequel les bas-côtés ont la même hauteur et, le plus souvent, la même largueur que le vaisseau central. Les trois vaisseaux communiquent entre eux sur toute cette hauteur. En l’absence de claire-voie, le vaisseau central est éclairé indirectement …

Tabernacle eucharistique

« Ouvrage de bois, de métal, de marbre ou d'orfèvrerie en forme d'armoire fermant à clef, généralement fixé au centre de l'autel dans une église ou une chapelle, où sont conservées les hosties consacrées [1]Définition du CNRTL (Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales.), portail créé en 2005 par le CNRS. » contenues dans un ciboire. Le …

Notes

Notes
1 Définition du CNRTL (Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales.), portail créé en 2005 par le CNRS.

Giovanni di Stefano e bottega, « I santi Caterina da Siena, Bernardino da Siena, Vittore, Ansano, Savino, Crescenzio »

Giovanni di Stefano (Sienne, 1444 – v. 1511) e bottega [1]Bottega : atelier I santi Caterina da Siena, Bernardino da Siena, Vittore, Ansano, Savino, Crescenzio (Les saints Catherine de Sienne, Bernardin de Sienne, Victor, Ansano, Savino, Crescenzio) Stuc doré. Inscriptions : (sous les statues, les noms des saints) : « S. CATHERINA » ; « S. BERNARDINO » ; « S. VICTOR » …

Notes

Notes
1 Bottega : atelier

Lorenzo di Pietro detto ‘Il Vecchietta’, « Modello per il tabernacolo bronzeo del Duomo di Siena »

Lorenzo Vecchietta, « Modèle pour le tabernacle en bronze de la Cathédrale de Sienne), 1467. Sienne, Pinacoteca Nazionale. Lorenzo Vecchietta, « Tabernacle eucharistique du maître-autel », 1472. Sienne, maître-autel de la Cathédrale. Lorenzo di Pietro detto ‘Il Vecchietta’ Modello per il tabernacolo bronzeo del Duomo di Siena (Modèle pour le tabernacle en bronze de la Cathédrale de Sienne), 1467. …

Pittori diversi, « Profeti et patriarchi »

Pittori diversi (Divers peintres) Profeti e patriarchi (Prophètes et patriarches), v. 1482 [1]1482 : date d’un paiement versé à Benvenuto di Giovanni, l’un des peintres chargés de la réalisation de l’ensemble. . Fresque. Inscriptions : (sur les rouleaux de parchemin, noms des prophètes et patriarches) : «  Provenance : In situ. Sienne, Cathédrale de Santa …

Notes

Notes
1 1482 : date d’un paiement versé à Benvenuto di Giovanni, l’un des peintres chargés de la réalisation de l’ensemble.

Amos Cassioli, « Provenzano Salvani nel Campo di Siena in atto di raccogliere elemosine per trar l’amico suo di pena »

Amos Cassioli (Asciano, 1832 - Florence, 1891) Provenzano Salvani nel Campo di Siena in atto di raccogliere elemosine per trar l’amico suo di pena (Provenzano Salvani sur le Campo de Sienne, en train de recueillir des aumônes pour soustraire son ami à la peine de mort), 1873. Huile sur toile, 509 x 334 cm. Inscriptions …

Provenzano Salvani

Provenzano ou Provenzan Salvani (Sienne, v. 1220 - Colle di Val d’Elsa, 1269) : chef siennois, vainqueur à la Bataille de Montaperti contre les Florentins (1260), et tué à la Bataille de Colle (1269).

Ulisse De Matteis, « I dodici Apostoli »

Ulisse De Matteis (Florence, 1827 ? - 1910) I dodici Apostoli (Les douze Apôtres), Vitrail Provenance : In situ. Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta. Ulisse De Matteis ((Ulisse De Matteis (1827?-1910). En 1859, à Florence, De Matteis à fondé avec Natale Bruschi une entreprise de verriers destinée à devenir l’une des plus importantes du secteur entre …

Salomon

« Salomon, représenté beaucoup moins souvent que David, montre des inscriptions tirées de différents livres : Ecclésiaste, Proverbes, Livre de la Sagesse ou Cantique des Cantiques. De nombreuses citations mentionnées une seule fois sont difficiles à rattacher à un thème précis. On remarque cependant des citations correspondant au thème de l’eucharistie, sur les œuvres mentionnées pour David. 

Heures canoniales

Traditionnellement, la journée monastique, rythmée par les prières qui doivent être dites au même moment par l’ensemble des moines de la communauté, comporte sept heures dites « canoniales », tandis que la nuit n’en comporte qu’une. À l’origine, les prières dite le jour étaient au nombre de six. Avec François d’Assise, associée à un thème de méditation, …

Pastorino Pastorini

Pastorino Pastorini ou Pastorino Pastorini da Siena (Castelnuovo Berardenga, v. 1508 – Florence, 1592) : peintre et maître verrier formé à Arezzo avec Guillaume de Marcillat ((Guillaume de Marcillat, appelé Guglielmo di Pietro de Marcillat ou Guglielmo da Marsiglia en Italie (La Châtre [Indre], v. 1470 - Arezzo, 1529) : peintre célèbre pour ses vitraux historiés. Il a réalisé des vitraux pour …

Fra Giovanni da Verona, « Tarsie lignee del coro »

Fra Giovanni da Verona (v. 1457 – 1525) Tarsie lignee del coro (Marqueteries des stalles du chœur), 1503-1505. Marqueterie de bois. Provenance : Abbazia di Monteoliveto Maggiore. Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta. L’ensemble de trente-huit stalles marquetées par Fra Giovanni da Verona provient de l’abbaye de Monteoliveto Maggiore d’où elles ont été transférées dans …

Maresciallo di Santa Chiesa Romana e custode del Conclave.

Le titre de Maresciallo di Santa Chiesa Romana était donné à un haut dignitaire pontifical laïc, lequel possédait la charge de gardien du Conclave, qui consistait à veiller à la clôture du Collège des Cardinaux réunis en Conclave et d’en assurer la garde et la défense. C’est le Maréchal qui fermait la porte d’accès au …

Pastorino Pastorini, « Ultima Cena »

Pastorino Pastorini (Castelnuovo Berardenga, v. 1508 - Florence, 1592) Ultima Cena (La Cène), 1549. Verres colorés, plomb, matériaux composites (rose fermant l’oculiste de la contre-façade), diam. : Provenance : In situ. Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta. Réalisée sur un projet probable de Perin del Vaga ((Pietro Buonaccorsi, dit Perin del Vaga (Florence, 1501 – …

Claire-voie

Dans l’architecture des églises, principalement gothiques, on appelle « claire-voie » [1]En italien, la claire-voie est appelée cleristorio. la rangée supérieure de baies de la nef située au-dessus du triforium et des tribunes. Dans une nef gothique, la claire-voie est également appelée « clair-étage » 

Notes

Notes
1 En italien, la claire-voie est appelée cleristorio.

Girolamo Sellari detto da Carpi, « Epifania o Adorazione dei Magi »

Girolamo Sellari detto da Carpi (Ferrare, 1501 - 1556) Epifania o Adorazione dei Magi, (Épiphanie ou Adoration des Mages), v. 1550. Huile sur toile, 204 x 118 cm. Provenance : Collection du cardinal Hypolithe d’Este ((« Questo dipinto, di cui purtroppo [Giorgio Vasari] non riferì il soggetto, giunse probabilmente a Siena nel 1552, quando Ippolito d’Este …

Lésène

Une lésène, en architecture, est un bandeau vertical de faible relief, étroit et légèrement saillant sur la surface extérieure d'un mur. À la différence du pilastre, la lésène ne possède ni base ni chapiteau. Elle est utilisée non seulement comme ornement des murs lisses mais également comme blocs d'angle servant à souligner les bords du bâtiment et à en renforcer la …

Porta Ovile

Achevée en 1246 et remaniée auTrecento, c’est l’une des portes de la ville les mieux conservées.  Sur le côté gauche du prospetto intérieur de la Porta Ovile, on peut encore voir, protégée dans un tabernacle, l’une des plus anciennes et des plus rares fresques consacrées à la Vierge, protectrice de la cité, encore conservées sur les murailles …

Oratorio di San Rocco o di San Rocco alla Lupa o dei Santi Rocco e Giobbe in Vallerozzi

Oratoire de Saint Roch ou de Saint Roch à la Louve [1]Contrade de la Louve : l’une des dix-sept contrades de Sienne. ou des Saints Roch et Job à Vallerozi Via Vallerozzi. Sienne. Se rendre sur place : Œuvres visibles dans l’oratoire Mattia Bolognini, Lo sposalizio della Vergine (204 x 118 cm), école de Rutilio ManettiIlario Casolani, …

Notes

Notes
1 Contrade de la Louve : l’une des dix-sept contrades de Sienne.

Taddeo di Bartolo, « Eptittico bifronte per San Francesco al Prato, Perugia »

Taddeo di Bartolo (Sienne v. 1362 - 1422) Eptittico bifronte per San Francesco al Prato, Perugia (Polyptyque biface à sept volets de San Francesco al Prato, Perugia), 1403. Tempera et or sur panneau, dimensions : voir chaque panneau. Inscriptions : Face avant (Madonne à l’Enfant)(dans un cartouche) : « Thadeus Bartoli De Senis Pixit Hoc Opus …

Arturo Viligiardi

Arturo Viligiardi (Sienne, 1869 – Alessandria, 1936) : peintre, sculpteur, architecte, formé auprès de Giovanni Duprè et Luigi Mussini. Œuvres visibles à Sienne et dans le pays siennois Allegoria della Riconoscenza. Sienne, Cathédrale, Cappella della Madonna del Voto.

Plan d’église en croix latine

Au IVe siècle, la décision de Constantin [1]Flavius Valerius Aurelius Constantinus (272 - 337) : d’abord usurpateur (306 - 310), proclamé empereur romain sous le nom de Constantin Ier (310 - 324), puis seul maître de l'Empire (324 - 337), mort après 31 ans de règne. En 312, il fait du Christianisme la nouvelle religion d’État.

Notes

Notes
1 Flavius Valerius Aurelius Constantinus (272 - 337) : d’abord usurpateur (306 - 310), proclamé empereur romain sous le nom de Constantin Ier (310 - 324), puis seul maître de l'Empire (324 - 337), mort après 31 ans de règne. En 312, il fait du Christianisme la nouvelle religion d’État.

Sources textuelles de l’épisode de la Circoncision

Dans le Nouveau Testament, l’épisode de la circoncision [2] de Jésus est rapporté dans l’Évangile de Luc (Lc 2, 21-39). Cependant, il convient de se référer à l’Ancien Testament pour trouver le premier texte évoquant cette pratique. Genèse (Gn 17, 9-13) : « Dieu dit à Abraham : « Toi, tu observeras mon alliance, toi et ta descendance après toi, de …

Circoncision

La circoncision est un rite bien antérieur à l'époque de Jésus. Dans le Proche-Orient ancien, plusieurs peuples la pratiquaient, parmi lesquels les Egyptiens mais non les Assyriens ni les Babyloniens. Chez les Hébreux, qui empruntèrent [cette coutume] au Égyptiens [1]Louis Réau, Iconographie de l’art chrétien. Paris, Presses Universitaires de France, 1957, II-2, p. 254. », elle …

Notes

Notes
1 Louis Réau, Iconographie de l’art chrétien. Paris, Presses Universitaires de France, 1957, II-2, p. 254.

Abside de la Cathédrale

I. Peinture 12. Ventura Salimbeni, Santa Caterina tra santi e beati senesi13. Ventura Salimbeni, Storia di Ester e Assuero14. Domenico Beccafumi, Gloria di angeli, Angeli in volo, ApostoliDomenico Beccafumi, Gloria di angeliDomenico Beccafumi, Angeli in volo, Apostoli15. Bartolome Cesi, Assunzione della Vergine16. Ventura Salimbeni, Caduta della manna17. Ventura Salimbeni, Il beato Ambrogio Sansedoni presenta Siena a papa Gregorio23. Taddeo di Bartolo, Mulier lactans (et autres fragments d’épisodes de l’Ancien Testament) …

Triforium

Composante essentielle de l'élévation interne dans l'architecture ecclésiale gothique, le triforium est un passage étroit ménagé dans l'épaisseur des murs au niveau des combles des collatéraux d’une église. Il est essentiellement présent dans l’architecture médiévale à partir du XIe siècle. Schéma de l’emplacement du triforium au niveau des combles du collatéral. Situé au-dessus des grandes arcades ou des tribunes, ce …

Tribune (église)

Dans une église (comme dans un temple ou une synagogue), la tribune est une galerie située au-dessus du collatéral, ouverte sur la nef, et dans laquelle les fidèles pouvaient assister aux offices, ce qui la distingue du triforium.

Tétramorphe

Dans la tradition chrétienne comme en histoire de l’art, les quatre « êtres vivants » qui constituent le tétramorphe sont considérés comme les symboles des quatre évangélistes Matthieu, Marc, Luc et Jean, réputés auteurs des quatre textes canoniques placés au début du Nouveau Testament.  L’origine de la figure du tétramorphe comme emblème chrétien remonte à l’une des …

Rutilio Manetti

Rutilio Manetti (Sienne, 1571 – 1639) : l'un des peintres les plus prolifiques de l'art siennois du Seicento (XVIIe s.). Formé dans les ateliers de Ventura Salimbeni et de Francesco Vanni, il fut aussi parmi les premiers artistes à être touchés par les nouveautés introduites par Federico Barocci ((Federico Barocci (Urbino, 1528/1535 – 1612) : peintre. Son style élégant le classe …

Nef (église)

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License. Héritage des basiliques antiques, la nef d’une église est constituée de l’espace oblong qui va de la façade à la croisée du transept ou à l'entrée du chœur (lorsque l'église est dénuée de transept ((Dans les basiliques romaines, la nef couvre tout l’espace compris entre le portail …

Chapelle absidiale, chapelle rayonnante

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License. On qualifie d’absidiale une chapelle secondaire de petite dimension s'ouvrant sur l'abside. Les chapelles absidiales peuvent aussi être placées en couronne autour du déambulatoire. Présentes en nombre variable autour du chevet sur lequel elles sont en saillie, on les appelle aussi « absidioles » ou « chapelles rayonnantes » du fait qu’elles …

Collatéral ou bas-côté d’une église

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License. Dans le domaine de l'architecture chrétienne, on appelle collatéral ou bas-côté un vaisseau de la nef d'un édifice à plan basilical, situé latéralement au vaisseau central et séparé de celui-ci par un alignement de colonnes. Il peut exister plusieurs collatéraux d'un même côté. Le terme « collatéral » est dorénavant …

Architecture d’une église

Orientation de l’église On dit généralement d’une église qu’elle est orientée lorsqu’elle est axée vers l’orient [1]Et non vers Jérusalem comme on le croit souvent., le porche d’entrée étant situé à l’ouest, le chœur, et donc l’autel, à l’est. Il apparaît cependant que l'orientation des églises n'est pas une règle intangible ((Éric Rebillard et Claire …

Notes

Notes
1 Et non vers Jérusalem comme on le croit souvent.

Chevet

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License. En architecture, le chevet d’une église désigne la partie de l’édifice comprenant les murs, les ouvertures et les toitures du chœur et de l’abside, du déambulatoire s'il en existe un et, éventuellement, des chapelles rayonnantes ou échelonnées, tel que cet ensemble construit est visible de l’extérieur. …

Bartolomeo Neroni, detto ‘Il Riccio’, « Crocifisso »

Bartolomeo Neroni, dit ‘Il Riccio’, « Crucifix ». Le crucifix est posé sur l’autel et s’élève jusqu’au niveau du tabernacle eucharistique de Lorenzo Vecchietta. Bartolomeo Neroni, detto ‘Il Riccio’ (Sienne, v. 1510 – entre 1571 et 1573) Crocifisso (Crucifix), Bronze, Provenance : In situ Sienne, maître-autel de la Cathédrale.

Lorenzo di Pietro, detto ‘Il Vecchietta’, « Tabernacolo eucaristico del altare maggiore »

Lorenzo di Pietro, dit ‘Il Vecchietta’ (Sienne, 1410 – 1480) Tabernacolo eucaristico del altare maggiore (Tabernacle eucharistique du maître-autel), 1472. Bronze, h. : Inscriptions : (sur la base, date et signature) : « OPUS LAURENTII PETRI PICTORIS / ALIAS VECHIETA DE SENIS. MCCCC.LXXII » [1]« Œuvre de Lorenzo di Pietro, alias Vecchietta, 1472. Provenance : Autel de l’église …

Notes

Notes
1 « Œuvre de Lorenzo di Pietro, alias Vecchietta, 1472.

Baldassare Peruzzi, « Altare maggiore del Duomo di Siena »

Baldassare Peruzzi (Ancaiano [Sovicille], 1481 – Rome, 1536) Altare maggiore del Duomo di Siena (Maître-autel de la Cathédrale), Marbres, Inscriptions : (sur le panneau central de marbre vert) : « HIC EST PANIS VIVUS / DE COELO / DESCENDENS » [1]Évangile de Jean (Jn 6, 50). Provenance : In situ. Sienne, Cathédrale de Santa Maria Annunziata. Sienne, Cathédrale de …

Notes

Notes
1 Évangile de Jean (Jn 6, 50).

Contignano (Radicofani)

Si les origines de Contignano sont très anciennes [1]Ces origines remontent avant la construction de l’Abbaye de San Salvatore sur le Mont Amiata (979)., on parle du Castello di Contignano dans un document dans lequel Pietro del fu Ranuccio di Farnese charge deux ambassadeurs de soumettre celui-ci, ses habitants et son district à la Commune …

Notes

Notes
1 Ces origines remontent avant la construction de l’Abbaye de San Salvatore sur le Mont Amiata (979).

Chiesa di Santa Maria Assunta, Contignano

Église de Sainte Marie de l’Assomption, à Contignano L’église est déjà attestée en 1293, mais a perdu toute trace de ses anciennes caractéristiques romanes. Intérieur de l’église L’intérieur, couvert d’une charpente, est orné d’un décor de stuc de goût baroque. Sur la contre-façade, deux toiles du début du XVIIe s. Miracolo di Sant'Eustachio Incoronazione della …

‘Maestro dell’Osservanza, « Funerali della Madonna »

Maestro dell’Osservanza (Sano di Pietro [1405 – 1481] ?) Funerali della Madonna (Funérailles de la Vierge), Pinacle du polyptyque de la Naissance de la Vierge, tempera et or sur panneau, cm. Provenance : Collégiale de Sant’Agata, Asciano. Asciano, Museo Archeologico e d’Arte Sacra. Palazzo Corboli. La Vierge est placée sur une civière (« cataletto ») qui semble …

Monastero di San Salvatore a Fontebona

Le lieu est connu sous son nom d’origine, San Salvatore e Alessandro di Fontebuona, mais également sous ceux de Abbadia della Berardenga, de Abbadia a Monastero, o encore, de Badia di San Salvator. Les édifices qui composent le monastère se trouvent à quelques kilomètres de Castelnuovo Berardenga, dans la partie de la vallée du fleuve Ombrone …

Carlo Maratta

Carlo Maratta ou Maratti (Camerano, 1625 – Rome, 1713) : peintre. En dépit d’une formation classique acquise auprès, notamment, d’Andrea Sacchi [1]Andrea Sacchi (Nettuno, 1599 - Rome, 1661 : peintre., la peinture de Carlo Maratta est loin d’être insensible à la fascination qu’a exercé l’art baroque qui, dans la Rome du XVIIe s., a atteint …

Notes

Notes
1 Andrea Sacchi (Nettuno, 1599 - Rome, 1661 : peintre.

Alessandro VII

Alexandre VII, né Fabio Chigi (Sienne, 1599 - Rome, 1667) : 237e pape, élu à l'unanimité en avril 1655. Alexandre VII est connu en France pour avoir mis les Provinciales de Pascal à l’Index, et en raison d’un célèbre incident ((« L’incident de la garde corse est bien connu ; on sait moins en revanche qu’il lança la première campagne …

Alberto Magno

Albert de Bollstädt, Albert le Grand ou Albert de Cologne (Lauingen, 1206 – Cologne, 1280) : membre de l’Ordre dominicain, maître de l'Université de Paris (d'où son nom français de « Maître Albert »), évêque, savant, philosophe et théologien célèbre du XIIIe siècle, Albert a, de son vivant, joui du titre de « Grand » et, par la suite, de celui de « Docteur universel ».  Iconographie Principaux épisodes …

Arturo Villigiardi, « Allegoria della Riconoscenza »

Arturo Viligiardi (Sienne, 27 1869 – Alessandria, 1936) Allegoria della Riconoscenza (Allégorie de la Reconnaissance), 1926. Bronze, H. : 180 cm ; socle de marbre, diam. : 40 cm. Inscriptions : (sur la lampe votive portée par la figure) : « MICAT IN VERTICE » [1]« Il brille au firmament » (devise de la famille Chigi).(sur le socle) : …

Notes

Notes
1 « Il brille au firmament » (devise de la famille Chigi).

Carlo Marchioni, Filippo della Valle, Pietro Bracci, Giovanni Battista Maini, « Storie della Vergine »

Carlo Marchionni, « Natività di Maria » Filippo della Valle, « Visitazione » Pietro Bracci, « Presentazione al Tempio » Giovanni Battista Maini, « Morte della Vergine » Carlo Marchionni [1]Carlo Marchionni ou Marchionne ou Marchioni (Rome, 1702 – 1786) : architecte et sculpteur. (Rome, 1702 – 1786) , Filippo della Valle (Florence, 1698 - Rome, 1768) [2]Filippo della Valle (Florence, 1698 -  1768) : sculpteur, principalement actif à Rome., Pietro …

Notes

Notes
1 Carlo Marchionni ou Marchionne ou Marchioni (Rome, 1702 – 1786) : architecte et sculpteur.
2 Filippo della Valle (Florence, 1698 -  1768) : sculpteur, principalement actif à Rome.

Antonio Raggi

Antonio Raggi, dit ‘il Lombardo’ (Vico Morcote, [Tessin], 1624 - Rome, 1686) : sculpteur, l’un des collaborateurs les plus fidèles de l’atelier de Gian Lorenzo Bernini.

Ercole Ferrata

Ercole Ferrata (Pellio Inferiore [Côme], 1610 - Rome, 1686) : sculpteur. Élève et collaborateur de Gian Lorenzo Bernini. Œuvres visibles à Sienne et dans le pays siennois Santa Caterina. Sienne, Cathédrale, Cappella della Madonna del Voto (Chapelle de la Madone du vœu).Cornice della Madonna del Voto (en collaboration avec Gian Lorenzo Bernini). Sienne, Cathédrale, Cappella …

Gian Lorenzo Bernini, « Santa Maria Maddalena »

Gian Lorenzo Bernini (Naples, 1598 – Rome, 1680) Santa Maria Maddalena (Sainte Marie Madeleine), v. 1661-1663. Marbre, H. : 189 cm. Provenance : In situ Sienne, Cathédrale, Capella della Madonna del Voto (Chapelle de la Madone du vœu). Comme pour la statue représentant saint Jérôme visible dans la même chapelle, la critique s’accorde aujourd’hui sur le …

Baldassarre Peruzzi, “Design for a pulpit”

Baldassarre Peruzzi (Sienne, 1481 - Rome, 1536) Design for a pulpit (Dessin pour une chaire), v. 1532 Dessin sur papier, plume et encre brune, lavage marron (la feuille coupée en deux horizontalement, est composée de deux morceaux assemblés), 44,6 x 33,5 cm. Londres, British Museum. Dessin pour une chaire ; arches et colonnes surmontées de …

Maestranze dell’Opera sotto la direzione di Giovanni di Stefano e Giacomo Pacchiarotti, « Busti di imperatori »

Maestranze dell'Opera sotto la direzione di Giovanni di Stefano e Giacomo Pacchiarotti Busti di imperatori (Bustes d’empereurs), entre 1503 et 1506 et entre 1568 et 1571. Terre cuite. Provenance : In situ. Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta. Dans les écoinçons des grandes arcades, à intervalles réguliers, trente-six bustes d’empereurs romains en terre cuite viennent …

Maestranze dell’Opera sotto la direzione di Giovanni di Stefano e Giacomo Pacchiarotti, « Busti di papi »

Maestranze dell'Opera sotto la direzione di Giovanni di Stefano e Giacomo Pacchiarotti (Maîtrise de l’Œuvre sous la direction de Giovanni di Stefano [Sienne, 1444 – v. 1511] et Giacomo Pacchiarotti [Sienne, 1474 – Viterbe, 1539 ou 1540]) Busti di papi (Bustes de papes), 1497-1502. Terre cuite (?) Inscriptions : tous les bustes sont accompagnés du nom du …

Domenico Cafaggi, « Monumento del papa Marcello II »

Domenico Cafaggi Monumento del papa Marcello II (Monument du pape Marcel II), 1591-1592.  Marbre.  Inscriptions : (sur le socle) : « MARCELLVS II PONT. MAX. ANNO D. MCLV » [1]« Marcel II, souverain pontife, an de grâce 1555 ». (sous la statue) : « VGVRTHA EDITVVS P. C. M. DXCI » [2]« Ugurtha ? 1591 ». Provenance : In situ.  Sienne, Cathédrale de Santa …

Notes

Notes
1 « Marcel II, souverain pontife, an de grâce 1555 ».
2 « Ugurtha ? 1591 ».

Domenico Cafaggi, « Monumento di papa Paolo V »

Domenico Cafaggi Monumento di papa Paolo V (Monument du pape Paul V), 1591-1592. Marbre. Inscriptions : (sur le socle) : « PAVLVS V PONT. MAX. ANNO … » Provenance : In situ. Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta. Les deux figures de papes qui se font écho aux deux extrémités de la contre-façade représentent Marcel II et …

Bartolomeo Cesi, « Assunzione della Vergine »

Bartolomeo Cesi (Bologne, 1556 - 1629)  Assunzione della Vergine (Assomption de la Vierge), Huile sur toile, x cm. Provenance : In situ. Sienne, cathédrale de Santa Maria Assunta, abside. Bartolomeo Cesi ((Bartolomeo Cesi (Bologne, 1556 - 1629) : peintre. Autour de 1590, son style se fait plus sobre et anti maniériste, attentif aux expériences florentines et romaines, jusqu’à parvenir à une sévère …

Papes

Liste chronologique des papes de Rome depuis Pierre [1]Les quatre papes siennois (Alexandre III, PIe II, Pie III et Alexandre VII) font l’objet d’une notice. Pierre (33-67)Lin (67 [?]-76 [?])Anaclet ou Clet (76 [?]-88 [?])Clément (88 [?]-97 [?])Évariste (97 [?]-105 [?])Alexandre Ier (105 [?]-115 [?])Sixte Ier (115 [?]-125 [?])Télesphore (125 [?]-136 [?])Hygin (136 [?]-140 [?])Pie …

Notes

Notes
1 Les quatre papes siennois (Alexandre III, PIe II, Pie III et Alexandre VII) font l’objet d’une notice.

Mosaico della fine del XVIII secolo, « Fuga in Egitto »

Mosaico della fine del XVIII secolo (Mosaïque de la fin du XVIIIe s., d’après Carlo Maratti) Fuga in Egitto (Fuite en Égypte), 1792. Copie d’un original de Carlo Maratti, mosaïque sur papier (?), 330 x 203 cm. Provenance : In situ Sienne, Cathédrale, Capella del Voto (Chapelle du vœu). L’œuvre originale, peinte à l’huile sur toile …

Ovide

Publius Ovidius Naso, ou Ovide (43 av. J.-C. - 17 ou 18 ap. J.-C.) : poète latin qui vécut à l’époque de la naissance de l'Empire romain. Ses œuvres les plus connues sont L'Art d'aimer et les Métamorphoses.

Domenico di Bartolo, « Storia di san Crescenzio »

Domenico di Bartolo  (Asciano, v. 1400/1404 - Sienne, v. 1445/1447) Storia di San Crescenzio (Scène de la vie de Saint Crescentius), 1437. Fresque, 480 x 275 cm. Provenance : In situ. Sienne, Sacristie de la Cathédrale. La fresque, œuvre de Domenico di Bartolo, redécouverte au milieu du siècle dernier ((Cesare Brandi fit l’annonce de cette découverte en 1943, en …

« Visibile parlare »

« Dans le chant X du Purgatoire, écrit Patricia Oster [1]Patricia Oster, « ‘Visibile parlare’ : entre poésie et peinture », dans Le Genre humain, 2008/1 (N° 47), pp. 107 à 123., Dante représente l’art divin qui se manifeste à travers une série de scènes sculptées en bas relief dans le roc […]. La troisième scène représente une vieille femme qui implore …

Notes

Notes
1 Patricia Oster, « ‘Visibile parlare’ : entre poésie et peinture », dans Le Genre humain, 2008/1 (N° 47), pp. 107 à 123.

Giovanni di Paolo, « Cristo e santi portacroce »

Giovanni di Paolo (Sienne, 1398 - 1482) Cristo e santi portacroce (Christ et saints porteurs de croix), v. 1470-1477. Tempéra et or sur panneau, 28,6-29 x 200 cm (avec les ajouts modernes : 30,5 x 202,4 cm) Inscriptions : (dans le phylactère du Christ) : « QVI NO[N] BAIVLAT C[R]UCE[M] SUA [M] ET SEQU[I]/TUR ME, NO[N] E[ST] ME DIGNVS » ((« Celui qui ne prend …

Andrew Martindale

Andrew Henry Robert Martindale (Bombay, 1932 - Norwich, 1995) : professeur d'art visuel à l'Université d'East Anglia. Andrew Martindale figure parmi les pionniers de l’enseignement de l’histoire de l’art en tant que discipline académique. Brillant chercheur, spécialisé dans les domaines de l’art gothique tardif et du début de la Renaissance, il est l’auteur de nombreuses …

Source écrite de l’épisode « Joseph ramène Jésus auprès de Marie »

L’unique source canonique se trouve dans l’Évangile de Luc (Lc 2, 47-50), à la fin de la narration de la Dispute avec les docteurs : « Quand ses parents le virent, ils furent saisis d’étonnement, et sa mère lui dit : ‘Mon enfant, pourquoi as-tu agi de la sorte avec nous ? Voici, ton père et …

Joseph ramène Jésus auprès de Marie

Cette scène, dont la représentation est rarissime, trouve sa source dans l’Évangile de Luc (Lc 2, 47-50) où elle conclut l’épisode de la Dispute de Jésus avec les docteurs. Après avoir été contraints de rebrousser chemin vers Jérusalem [1]Joseph et Marie venaient de se rendre à Jérusalem à l’occasion de la fête de Pâques. où …

Notes

Notes
1 Joseph et Marie venaient de se rendre à Jérusalem à l’occasion de la fête de Pâques.

Raban Maur

Raban Maur (Mayence, v. 780 - Winkel im Rheingau, 856) : moine bénédictin et théologien germanique, devenu archevêque de Mayence en 847. Par son œuvre vaste et diverse (complications exégétiques, somme encyclopédique, traités doctrinaux, manuel grammatical, sermons, lettres, poèmes, martyrologie...), il contribua non seulement à l'enrichissement de la culture cléricale et à la transmission du …

Romitorio

Le romitorio est l'exact équivalent d'un ermitage. Le mot dérive du qualificatif romito (seul, solitaire, désert) qui signifie également ermite. Dan. Purg. 3. : Tra Lerici, e Turbía la più diserta, la più romita via.

Deux sonnets de Pétrarque : « Per mirar Policleto a prova fiso » ; « Quando giunse a Simon l’alto concetto »

Simone Martini rencontra Pétrarque pour la première fois peu après son arrivée en Avignon où il avait été appelé au début de l’année 1336, afin de participer à l’exécution du décor du nouveau palais papal (actuel Palais des Papes). Les deux hommes lièrent rapidement d’étroits rapports d’amitié. Quelques mois plus tard, à la fin de …

Simone Martini, « Christ Discovered in the Temple (The Holy Family) »

Simone Martini (Sienne, v. 1284 - Avignon, 1344) Christ Discovered in the Temple (The Holy Family)  [Le Christ retrouvé au Temple (La Sainte Famille)], 1342 (« signé » et daté). Tempéra et or sur panneau, 49,5 x 35,1 cm. Inscriptions : (sur le bord du cadre) : « SYMON DE SENIS ME PINXIT SUB A[NNO] D[OMIN]I MC[CC]XLII » …

Simone Martini, « Madonna col Bambino tra Santi. Polittico di Pisa o di Santa Caterina »

Simone Martini (Sienne, v.  1284 – Avignon, 1344) Madonna col Bambino tra Santi. Polittico di Pisa o di Santa Caterina (Vierge à l’Enfant entouré de saints. Polyptyque de Pise ou de Sainte Catherine), v. 1319-1320. Tempéra et or sur panneau, 195 x 340 cm (ensemble des panneaux). Inscriptions ((Les inscriptions, en particulier celles placées dans les phylactères …

Eve Borsook

Eve Borsook (née à Toronto en 1929) : historienne de l’art américaine, professeur, auteur de nombreux ouvrages, spécialiste des décors muraux (peinture ou mosaïque). Sa notice sur le site de la Villa I Tatti (The Harvard University Center for Italian Renaissance Studies) précise avec élégance, et non sans une pointe d’humour, qu’elle a « écrit des livres …

Lippo Vanni, « Nove figure di Sante »

1. 4. 7. 2. 5. 8. 3. 6. 9. Lippo Vanni (Sienne, actif entre 1340 et 1375) Nove figure di Sante (Neuf figures de saintes), v. 1460-1470.Colomba (fig. 1)Maria Maddalena (fig. 2)Cecilia (fig. 3)Agnese (fig. 4)Agata (fig. 5)Orsola (fig. 6)Lucia (fig. 7)Marta (fig. 8)Margherita (fig. 9) Fresque. Inscriptions : (sous la figure de Colomba) : « S[AN]C[T]A COLOMBA »(sous la figure …

Enzo Carli

Enzo Carli (Pise, 1910 - Sienne, 1999) : historien de l'art, l’un des plus grands spécialistes de l'art siennois et pisan. Nommé Inspecteur à la Surintendance de l’Aquila en 1937, il est nommé à celle de Sienne en 1939. Il y dirige la Pinacothèque Nationale jusqu'en 1952. Devenu en titre Surintendant des monuments et des galeries pour les provinces de …

Lippo Vanni, « Quattro Virtù cardinali, Umiltà e Costanza »

Lippo Vanni (Sienne, actif entre 1340 et 1375) Le quattro Virtù cardinali, Umiltà e Costanza (Les quatre Vertus cardinales, l’Humilité et la Constance), v. 1460-1470. Fresque. Prudence, Tempérance, Force d’âme, Justice. Inscriptions : (sous la figure de Costanza) : « (sous la figure de Temperenza) : « TEMPERENTIA »(sous la figure de Prudenza) : « PRUDENTIA(sous la figure de Giustizia) : « IUSTITIA »(sous …

Lippo Vanni, « Santa Monica che prega e Sant’Agostino »

Lippo Vanni (Sienne, actif entre 1340 et 1375) Santa Monica che prega e Sant’Agostino (Sainte Monique en prière et saint Augustin), v. 1460-1470. Fresque. Inscriptions : (dans un cartouche, sous la fresque) : « DASIENA E NON […] AIUS(?) CORENTE MILLE • ET SETANTA A […] TO FO IJ(?) QUESTA CA / PELLA • NEL SESANTA […] OH[…] PIU BELLA …

Lippo Vanni, « Santa Monica » ; « Il committente »

Lippo Vanni (Sienne, actif entre 1340 et 1375) Santa Monica ; Il committente (Sainte Monique ; Le donateur), v. 1460-1470. Fresque. Inscriptions : (dans un cartouche, sous la figure de Monique) : « S[AN]C[T]A MO[N]ICA M[ATE]R S[ANCTI] AUG[USTINI] » [1]Sancta Monica mater sancti Augustini : « Sainte Monique, mère de saint Augustin ». Provenance : In situ. Santa Colomba (Monteriggioni), …

Notes

Notes
1 Sancta Monica mater sancti Augustini : « Sainte Monique, mère de saint Augustin ».

Lippo Vanni, « Sant’Agostino »

Lippo Vanni (Sienne, actif entre 1340 et 1375) Sant’Agostino (Saint Augustin), v. 1460-1470. Fresque. Inscriptions : (dans la frise de l’encadrement) : «  SANCTUS AUG[USTINUS] [1]Suivent quelques lettres indéchiffrables. » Provenance : In situ. Santa Colomba (Monteriggioni), Eremo di San Leonardo al Lago. Comme celle de Catherine d’Alexandrie, la figure bénissante d’Augustin est doué d’un regard oblique provenant directement des œuvres …

Notes

Notes
1 Suivent quelques lettres indéchiffrables.

Lippo Vanni, « Santa Caterina d’Alessandria »

Lippo Vanni (Sienne, actif entre 1340 et 1375) Santa Caterina d’Alessandria (Sainte Catherine d’Alexandrie), v. 1460-1470. Fresque. Inscriptions : (dans un cartouche, sous la figure de Catherine) : « S[AN]C[T]A KATHERINA VIRGO » Provenance : In situ. Santa Colomba (Monteriggioni), Eremo di San Leonardo al Lago. De toutes les figures peintes dans l’église, celle de Catherine est la plus lorenzettienne …

Lippo Vanni, « Apostoli »

Lippo Vanni (Sienne, actif entre 1340 et 1375) Assunzione della Vergine (Apôtres), v. 1460-1470. Fresque. Inscriptions : Provenance : In situ. Santa Colomba (Monteriggioni), Eremo di San Leonardo al Lago.

Lippo Vanni, « Angeli musicanti e cantanti »

Lippo Vanni (Sienne, actif entre 1340 et 1375) Angeli musicanti e cantanti (Anges musiciens et chanteurs), v. 1460-1470. Fresque. Inscriptions : / Provenance : In situ. Santa Colomba (Monteriggioni), Eremo di San Leonardo al Lago. 1. 2. 3. 4. Le plus extraordinaire des figurations peintes dans ces quatre voûtains formés par la croisée d’ogive n’est pas, en dépit de son …

Lippo Vanni, « La Presentazione della Vergine al Tempio »

Lippo Vanni (Sienne, actif entre 1340 et 1375) La Presentazione della Vergine al Tempio (Présentation de la Vierge au Temple), v. 1460-1470. Fresque. Inscriptions : / Provenance : In situ. Santa Colomba (Monteriggioni), Eremo di San Leonardo al Lago. L’architecture de l’étrange édifice est constituée d’un pavillon de plan hexagonal porté par des colonnes dont l’aspect gracile contraste avec la …

Lippo Vanni, « Annunciazione »

Lippo Vanni (Sienne, actif entre 1340 et 1375) Annunciazione (Annonciation), v. 1360-1370. Fresque. Inscriptions : (dans le phylactère de l’archange) : « [S]P[IRITU]S S[AN]C[TU]S SUP[ER]VENIET I[N] TE ET VIRT[US] ALTI/S[S]IM[I] OBU[M]/BRA/BIT TIBI » ((Spiritus sanctus superveniet in te et Altissimi obumbrabit tibi (« L'Esprit-Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre »). Évangile de Luc (Lc …

Lippo Vanni, « Lo Sposalizio della Vergine »

Lippo Vanni (Sienne, actif entre 1340 et 1375) Lo Sposalizio della Vergine (Le Mariage de la Vierge), v. 1460-1470. Fresque. Inscriptions : / Provenance : In situ. Santa Colomba (Monteriggioni), Eremo di San Leonardo al Lago. Comme dans la Présentation de Marie au Temple, c’est à nouveau l’architecture qui détermine la composition centrée de la scène du Mariage de la …

Lippo Vanni, « Quattro miracoli di San Leonardo »

Lippo Vanni (Sienne, actif entre 1340 et 1375) Quattro miracoli di San Leonardo (Quatre miracles de saint Léonard), v. 1460-1470. Fresque. Inscriptions : (sous chacune des quatre scènes, en grande parties effacées et très difficilement lisibles, les inscriptions commencent toutes par les mots : « COME FECCE [LEONARDO] [1]C’est-à-dire : « Comment Léonard … », manière d’introduire la narration.) Provenance : …

Notes

Notes
1 C’est-à-dire : « Comment Léonard … », manière d’introduire la narration.

Colomba di Sens

Colomba de Sens (Santa Colomba de Sanabria, 257 – Sens, 273) : l’hagiographie la présente comme une jeune vierge née de famille noble et païenne. Convertie, elle fuit l’Espagne et les persécutions de l’Empereur Aurélien en compagnie d’un groupe de coreligionnaires. Réfugiée à Sens, elle est arrêtée et emprisonnée, avant de mourir decapitee Iconographie Colomba est représentée sous l’apparence …

Giovanni di Paolo, « Crocifissione »

Giovanni di Paolo (Sienne, 1403 – 1482) Crocifissione (Crucifixion), v. 1445. Fresque. Inscriptions : (dans le titulus crucis au sommet de la croix) : « I.N.R.I. » [1]« I.N.R.I. » : Iesus Nazarenus Rex Iudæorum : Jésus le Nazaréen, roi des Juifs. Provenance : In situ. Monteriggioni, eremo di San Leonardo al Lago, ancien réfectoire. La partie centrale de cette extraordinaire fresque peinte …

Notes

Notes
1 « I.N.R.I. » : Iesus Nazarenus Rex Iudæorum : Jésus le Nazaréen, roi des Juifs.

Ponte allo Spino, Sovicille

La frazione de Ponte Allo Spino est distante de moins de deux kilomètres de la commune de Sovicille dont elle fait partie. Édifices religieux Pieve di San Giovanni in Ponte allo Spino Édifices civils

Pieve di San Giovanni in Ponte allo Spino, Sovicille

Pieve de San Giovanni in Ponte allo Spino, Sovicille Se rendre sur place : Informations : Pro Loco de Sovicille : Tél. : 0577 314503 (pour visiter l’intérieur de l’église) La pieve Intérieur de l’Édifice Bartolomeo Neroni detto ‘il Riccio’, Madonna col Bambino, angeli, santi e un vescovo (XVIe s.)

Girolamo del Pacchia

Girolamo del Pacchia (Sienne, 1477 - Sienne, ap. 1533) : peintre, actif principalement dans sa ville natale. En 1502, il est l'assistant de Pacchiarotti et du Pinturicchio pour le décor du plafond de la bibliothèque Piccolomini, dans la cathédrale de Sienne. Œuvres visibles à Sienne et dans le pays siennois Natività della Vergine. Sienne, Oratorio di San Bernardino.San …

Pietro Perugino

Pietro di Cristoforo Vannucci (Città della Pieve, v. 1448 - Fontignano [Perugia], 1523) dit le Pérugin (il Perugino) : peintre, l'un des maîtres de Raphaël. Œuvres visibles à Sienne et dans le pays siennois

Barna da Siena

Barna, ou Berna, da Siena : présumé peintre de l'école siennoise du XIVe s., son existence est aujourd'hui fortement mise en doute. La première mention de "maître Barna" remonte aux Commentari de Lorenzo Ghiberti, où l'on peut lire qu'il existe de sa main, « à San Gimignano un grand nombre d'histoires (épisodes) de l'Ancien Testament et …

Romagnoli, Ettore

Ettore Romagnoli (Sienne, 1772 - 1838) : auteur d'un volumineux manuscrit intitulé, Biografia cronologica de’ Bellartisti senesi, divisé en douze tomes pour un total de 11.000 pages, donné par lui à la Bibliothèque de Sienne. Ce manuscrit n'a pas eu une grande fortune critique.Cité par ses contemporains (Rumohr, Gaye, Milanesi), il est longtemps demeuré oublié. Schlosser …

Stephaton

Stéphaton : centurion romain dont le nom est donné par la tradition chrétienne. C’est lui qui, par une ultime dérision, offrit à Jésus une éponge imbibée de vinaigre lors de la Crucifixion. L’épisode est mentionné dans le Nouveau Testament qui, cependant, ne nomme pas le soldat. Iconographie Dans les représentations de la scène de la …

Orafo della prima metà del secolo XI, “Fibula”

Orafo della prima metà del secolo XI (Orfèvre de la première moitié du XIe s.) Fibula (Fibule [1]La fibule est une agrafe, généralement en métal plus ou moins précieux, qui sert à fixer les extrémités d'un vêtement. Elle est généralement considérée comme l'ancêtre de l'épingle de sûreté. Les premières fibules apparaissent au Bronze final.) Or, …

Notes

Notes
1 La fibule est une agrafe, généralement en métal plus ou moins précieux, qui sert à fixer les extrémités d'un vêtement. Elle est généralement considérée comme l'ancêtre de l'épingle de sûreté. Les premières fibules apparaissent au Bronze final.

Ugolino di Nerio, « Madonna col Bambino »

Ugolino di Nerio (connu à Sienne de 1317 à 1327) Madonna col Bambino (Vierge à l’Enfant), v. 1315-1320. Panneau central d’un polyptyque auquel appartiendraient un Saint Michel (Cracovie, musée national, coll. Czartoryski) et une Sainte Catherine (Urbana-Champaign, Univ. of Illinois, Krannert Art Museum), tempéra et or sur panneau, 69,5 x 47,5 cm. Provenance : Coll. …

Francesco della Robbia dit Fra’ Ambrogio della Robbia

Francesco della Robbia (Florence, 1477 - 1527) dit Fra’ Ambrogio della Robbia : moine dominicain et sculpteur. Comme son père Marco, et comme quatre de ses frères, il se spécialise dans le travail de la terre cuite émaillée. Fra’ Ambrogio della Robbia aurait été compagnon et ami de Fra Bartolomeo au couvent de San Marco, à Florence. Il …

Andrea della Robbia

Andrea della Robbia (Florence, 1435 - 1525) : neveu de Luca della Robbia, céramiste florentin spécialiste, lui aussi, de la terracotta invetriata [1]Terracotta invetriata :Terre cuite émaillée.. Devenu patron de l'atelier familial à la mort de son oncle, il y forme cinq de ses fils. ŒUVRES VISIBLES À SIENNE ET DANS LE PAYS SIENNOIS San Sebastiano. Montalcino, Museo Civico …

Notes

Notes
1 Terracotta invetriata :Terre cuite émaillée.

Marco della Robbia

LA FAMILLE DELLA ROBBIA À l’origine de la lignée se trouve Simone di Marco di Vanni della Robbia [1]Robbia (terme toscan) : garance. (1343 – ??), teinturier de profession. Ses deux fils sont : Luca della Robbia (1400 – 1481)Marco della Robbia (1385 – 1448). Marco, frère de Luca. Marco à un fils :Andrea della Robbia (1435 – 1525). …

Notes

Notes
1 Robbia (terme toscan) : garance.

Luca della Robbia

Luca della Robbia ou Luca di Simone di Marco della Robbia (Florence, v. 1399 - 1482) : sculpteur et céramiste florentin, oncle du céramiste Andrea della Robbia. Luca commence sa carrière comme sculpteur aux côtés de Donatello avant de découvrir la technique permettant de réaliser des sculptures en terre cuite émaillée polychrome ((La polychromie des œuvres de …

« Civitas »

Dans l'Antiquité, la cité (lat : civitas, -atis) est le nom donné à une « communauté politique dont les membres (les citoyens) s'administr[ent] eux-mêmes [1]Encyclopédie Larousse. ». L’emploi du terme latin civitas pour désigner la cité vise à marquer la dimension citoyenne particulière et originale que revendique cette dernière. S’il n'existe pas d'État démocratique dans l’Europe médiévale, …

Notes

Notes
1 Encyclopédie Larousse.

Omphalos

Dans la mythologie grecque, l'omphalos (gr. : ombilique) était une pierre sacrée. La légende raconte que Zeus aurait lâché deux aigles depuis les extrémités orientale et occidentale du monde, et que le dieu aurait laissé tomber l'omphalos, sorte de cône entouré de bandelettes, au point où se seraient rencontrés les rapaces, marquant ainsi le centre, le …

Luca Bartolomeo della Robbia detto Luca della Robbia ‘il Giovane’

Luca Bartolomeo della Robbia, dit Luca della Robbia ‘il Giovane’ [1]Il Giovane : le Jeune. (Florence, 1475 - Paris, 1548) : sculpteur et céramiste. Sixième fils d’Andrea della Robbia, il est baptisé sous le nom de Luca, comme son oncle paternel le célèbre sculpteur, ce qui lui vaut son surnom. Selon Vasari, « […] il …

Notes

Notes
1 Il Giovane : le Jeune.

‘Maestro di Cabestany’, « Leoni stilofori »

‘Maestro di Cabestany’ (actif au cours de la seconde moitié du XIIe siècle) Leoni stilofori (Lions stylophores), seconde moitié du XIIe s. Provenance : In situ. Castiglione dell’Abate (Montalcino), église abbatiale de Sant’Antimo. Les deux lions stylophores que l’on voit à l’entrée proviennent très probablement du porche de l’abbatiale, aujourd’hui disparu, et sont généralement attribués au ‘Maître …

Scultore umbro, « Madonna col Bambino. Madonna di Sant’Antimo »

Scultore umbro del sec. XIII (Sculpteur ombrien du XIIIe s.) Madonna col Bambino. Madonna di Sant’Antimo (Vierge à l’Enfant. Madone de Sant’Antimo), v. 1260. Bois polychrome, h. : 153 cm. Provenance : In situ. Castiglione dell’Abate (Montalcino), église abbatiale de Sant’Antimo.  A propos de cette sculpture, Alessandro Bagnoli écrit : “L’importance de cette exceptionnelle image …

Ignoto scultore della metà del sec. XII, « Crocifisso »

Ignoto scultore della metà del sec. XII Crocifisso, seconde moitié du XIIe s. Bois polychrome, h. : 260 cm. Provenance : In situ.  Castiglione dell’Abate (Montalcino), église abbatiale de Sant’Antimo.  L’œuvre, véritable relique de la sculpture sur bois romane en Toscane « est le reflet de l’éclectisme culturel propre à l’important centre monastique d’où elle provient, avec …

Abbazia di Sant’Antimo

Abbaye de Sant’Antimo Se rendre sur place : Extérieur DE L’ÉGLISE ABBATIALE Intérieur de l’église abbatiale ‘Maestro di Cabestany’, Leoni stiloforiIgnoto pittore, San Cristoforo Ignoto pittore, Santo papaIgnoto pittore, San SebastianoIgnoto scultore della metà de sec. XII, CrocifissoScultore umbro del sec. XIII, Madonna col Bambino. Madonna di Sant’Antimo ‘Maestro di Cabestany’, Capitello con « Daniele nella …

Poliade

Le qualificatif poliade désigne, dans la religion grecque antique, une divinité protectrice de la cité lorsque cette dernière lui voue un culte spécifique. Chaque cité possédait une ou plusieurs divinités protectrices. Ainsi Athènes était-elle protégée par Athéna.

Égide

Dans l’Iliade, l’égide est “l’arme cosmique de Zeus qu’il prête occasionnellement à Apollon et à Athéna. Elle n’appartient en propre à Athéna que dans l’imagerie, au moment où le gorgonéion emblématique est inséré dans la panoplie de la déesse, vers 550-530 ((Monique Halm-Tisserant, “Le Gorgonéion, emblème d’Athéna. Introduction du motif sur le bouclier et l’égide”. Revue Archéologique, …

Gorgonéion

Dans la Grèce antique, le Gorgonéion était une amulette apotropaïque [1]Apotropaïque : qui conjure le mauvais sort et/où vise à détourner les influences maléfiques. représentant la tête de Gorgone, portée principalement par Athéna et Zeus. Monique Halm-Tisserant, spécialiste de l'archéologie et de l'histoire de l'art grecques, observe que les descriptions du gorgonéion aux chants V …

Notes

Notes
1 Apotropaïque : qui conjure le mauvais sort et/où vise à détourner les influences maléfiques.

Méduse

Dans la mythologie grecque, Méduse (ou Gorgone, parfois encore Gorgo) est, avec ses sœurs Euryalé et Sthéno, l'une des trois gorgones, la seule à être mortelle. Ses yeux ont le pouvoir de pétrifier tout mortel qui croise son regard. La “tête effroyable et terrible de Gorgone, monstre d'un horrible aspect, [est un] prodige de Jupiter” ((Homère, Illiade, V, 733 et …

Tomba della Pellegrina, Chiusi

Découverte en 1928 pendant des travaux routiers, elle représente un exemple très significatif du tombeau familial de l’époque hellénistique (fin IVe – IIe siècle av. J.-C.). Creusée dans le banc sableux, elle est formée d’un long couloir sur lequel s’ouvrent quatre niches et trois chambres de différentes dimensions. À l’intérieur, elle abrite, aujourd’hui encore, la …

« Emblema musivo con la caccia al cinghiale calidonio »

Emblema musivo con la caccia al cinghiale calidonio (Emblème en mosaïque avec la chasse au sanglier de Calydon), 1er s. av. J.-C. Mosaïque. Provenance : Villa romaine à Montevenere. Chiusi, Museo Nazionale Etrusco. Créature fantastique de la mythologie grecque, le sanglier que l'on voit chassé ici ravageait la région de Calydon, en Étolie. La bête a été …

« Lagynos »

Sorte de broc servant au vin, qui présente un col haut et étroit, une panse large une une anse verticale unique.

« Kélébé »

Vase de forme ovoïde avec une anse. Le bas de ce vase rappelle l'amphore élégante, et le haut une hydrie avec une sorte de larmier.

« Askos »

Type de vase grec servant à verser de petites quantités de liquides huileux, utilisé comme pot à onguents ou afin de remplir les lampes à huile.

Fusaïole

Les fusaroles sont des sortes de petits anneaux de sections variées servant, si leur moment d'inertie est suffisant, de volant d'inertie au bas du fuseau de la fileuse ou, si leur moment d'inertie est insuffisant, d' "anneau d'arrêt", de butée du fil au bas du fuseau ou de "coïnce-fil" au haut du fuseau.

Hydrie

L'hydrie ou kalpis est un vase fermé muni de trois anses, deux latérales permettant son transport, et une à l'arrière permettant de verser. Elle est utilisée pour recueillir et transporter l'eau.

Protomé

Le terme indique un élément décoratif très diffusé dans l'art art antique, constitué de la tête, et parfois d'une partie du buste, d'une figure humaine, d'un animal, ou d'une figure fantastique.

Canthare

Un canthare (ou cantarôsse) est un vase profond pourvu de deux anses hautes et redressées verticales, utilisé dans la Grèce antique pour boire du vin. Le canthare peut être rehaussé d’un pied plus ou moins haut.

« Komos »

Le Komos (du nom de la divinité qui présidait aux festins) était, dans la Grèce antique, un bruyant cortège festif de buveurs accompagnés de musiciennes à l'occasion de banquets et de fêtes dionysiaques. Ce type de procession pourrait puiser ses origines dans une fête de la nature dédiée à Dionysos et sa suite lors des vendanges. Le komos, qui figure …

Alabastre

Un alabastre est un type de poterie utilisée dans le monde antique pour la conservation et l'application d’huile, en particulier parfums ou huiles de massage.

« Aryballos »

Un aryballe (aryballos, plur. : aryballoi) est un vase grec antique à panse globulaire, piriforme ou ovoïde, utilisé pour stocker de l'huile parfumée destinée aux soins du corps.

« Olla »

Une olla est un pot en céramique, souvent non émaillé, utilisé pour la cuisson des ragoûts ou des soupes, pour le stockage de l'eau ou des aliments secs, ou à d'autres fins comme l'irrigation des oliviers. Les ollas ont un cou large et court, et une panse plus large.

« Lécythe »

Les lécythes sont, à l'origine, des vases de forme effilée à col et embouchure étroits, destinés à contenir de l'huile d'olive parfumée.

« Skyphos »

Bobelet, ou vase à boire haut de 5 à 15 cm, généralement sans pieds. Très courant dans le répertoire grec et romain, il se caractérise par une coupe large et profonde, un petit pied et deux anses insérées à mi-hauteur du corps ou sous le bord.

Le « Stile Liberty »

En Italie, le Stile Liberty [1]Style Liberty, du nom du magasin londonien de tissu Liberty of London, ouvert dans Regent Street en 1875 par son créateur, Arthur Lasenby Liberty. est l’un des noms donnés à une forme d’art apparue à la fin du XIXe siècle, qui s’inscrit dans le mouvement de l’Art Nouveau en Europe. Globalement, l’Art Nouveau est caractérisé …

Notes

Notes
1 Style Liberty, du nom du magasin londonien de tissu Liberty of London, ouvert dans Regent Street en 1875 par son créateur, Arthur Lasenby Liberty.

Cacciaconti

Cacciaconti est le nom d’une famille de l’ancienne noblesse siennoise dont on fait remonter les origines à la grande consorteria [1]Littéralement : faction féodale des Berardenghi.  Les Cacciaconti ont été seigneurs de nombreux châteaux dans le pays siennois : Asciano, d’où provient le titre de comtes Scialenghi (ou della Scialenga), Serre di Rapolano, Scrofiano, Farnetella et Trequanda. Ils …

Notes

Notes
1 Littéralement : faction

Vincenzo Consani, « Busto del collezionista Giovanni Paolozzi »

Vincenzo Consani (Lucques, 1818 - Florence, 1887) Busto del collezionista Giovanni Paolozzi (Buste du collectionneur Giovanni Paolozzi), 1873. Marbre. Provenance : Entré au Musée en 1907. Chiusi, Museo Nazionale Etrusco. Le buste du collectionneur Giovanni Paolozzi qui accueille le visiteur n’a rien de surprenant dès lors que l’on apprend que la collection ((Il s’agit de …

Chiesa di San Lorenzo, Bibbiano (Buonconvento)

Église de San Lorenzo, Bibbiano (Buonconvento) Se rendre sur place :L'église se trouve à proximité du Castello di Bibbiano, à l'entrée de l'allée qui conduit au château. L'église actuelle date de 1822. Elle remplace un précédent édifice du XVIe s. que l'on attribuait à Baldassare Peruzzi, comme on peut encore le lire dans une note …

Castello di Bibbiano, Buonconvento

Château de Bibbiano Informations :L'extérieur du château est visible en permanence.L'intérieur de visite sur rendez-vous. Se rendre sur place : Repères historiques 850Une construction fortifiée, propriété du comte lombard Guinigi di Reghinari, légat impérial au temps de Ludovico II ((Ludovico II, dit « il Giovane », le Jeune (?, 822/5 – Ghedi,  875) : Roi d’Italie à partir de 850, Empereur …

Castello Tricerchi

Località Altesi, Montalcino. Se rendre sur place : Château des Altesi, construit au XIIIe s, repris et complété au XVe s. (1441) par la famille siennoise des Tricerchi. D’une superficie de 6000 m2, l’édifice de brique rouge assis sur une puissante substructure de pierre, constitue un exemple de cassero fortifié typique de l’architecture médiévale dont …

Porsenna

Roi étrusque de Chiusi. Selon la tradition romaine, il aurait tenté de remettre Tarquin le Superbe sur le trône de Rome en assiégeant la cité : repoussé à plusieurs reprises, il aurait abandonné la partie. Selon une autre tradition, rapportée par Tacite, Porsenna aurait, au contraire, obtenu la reddition de Rome. Cette seconde version, plus …

Antonio Federighi, « 

Antonio Federighi (Sienne, 1420-1425 – 1483) ?, 1459 – 1464. Marbre de Carrare. Provenance : In situ. Sienne, Loggia della Mercanzia.

Antonio Federighi, « 

Antonio Federighi (Sienne, 1420-1425 – 1483) ?, 1459 – 1464. Marbre de Carrare. Provenance : In situ. Sienne, Loggia della Mercanzia.

Antonio Federighi, « 

Antonio Federighi (Sienne, 1420-1425 – 1483) ?, 1459 – 1464. Marbre de Carrare. Provenance : In situ. Sienne, Loggia della Mercanzia.

Antonio Federighi, « Junius Lucius Brutus »

Antonio Federighi (Sienne, 1420-1425 – 1483) Junius Lucius Brutus, 1459 - 1464. Marbre de Carrare. Provenance : In situ. Sienne, Loggia della Mercanzia. Après la découverte d’un complot visant à restaurer la monarchie en rendant le trône à Tarquin, complot dans lequel ses propres fils du consul Junius Lucius Brutus sont compromis, les traîtres sont condamnés au supplice de la …

Lion de Némée (Le)

Le Lion de Némée, créature fantastique de la mythologie grecque, faisait régner dans la région de Némée, en Argolide, une terreur d'autant plus grande qu'il présentait la particularité d'avoir une peau impénétrable aux flèches, ce qui le rendait, de surcroît, invulnérable. Pervenir à bout de ce monstre constitue le premier des douze travaux imposés à Hercule en châtiment …

Urbano da Cortona, « Virtù cardinali »

Urbano da Cortona (Cortone, v. 1426 – Sienne, 1504) Virtù cardinali (Les Vertus cardinales), 1462. Banc de marbre, Provenance : In situ. Sienne, Loggia della Mercanzia. Urbano da Cortona, Force d'âme. Urbano da Cortona, Prudence. Urbano da Cortona, Justice. Urbano da Cortona, Tempérance. Les bas-reliefs, séparés par des pilastres, représentent, assises dans des niches, les quatre Vertus cardinales …

Antonio Federighi, « Eroi romani »

Antonio Federighi (Sienne, 1420-1425 – 1483) Eroi romani (Cinq héros romains), v. 1458 - v. 1462. Banc de marbre, Provenance : In situ. Sienne, Loggia della Mercanzia. L'œuvre prend la forme d'un banc dont on ne tarde pas à comprendre que le rôle, loin d'être limité à une fonction utilitaire de siège, laquelle serait d'ailleurs inconfortablement remplie, est bien davantage destiné …

Thyrse

Le thyrse est, essentiellement, une hampe de roseau ou d'un bois souple couronnée de feuilles de lierre ou de vigne, que portent, comme emblème de Dionysos, ses compagnons et ses fidèles.

Albrecht Altdorfer, « Martirio di San Floriano »

Albrecht Altdorfer (Altdorf [Basse-Bavière] ou Ratisbonne ?, v. 1480 – Ratisbonne, 1538) Martirio di San Floriano (Martyre de saint Florian), début du XVIe s. Inscriptions : (sur une pile du pont) : « AA » [1]AA : monogramme d’Abrecht Altorfer. Huile sur panneau, 76 x 67,5 cm. Provenance : Collection Piccolomini Spannocchi, Sienne. Sienne, Complesso museale di …

Notes

Notes
1 AA : monogramme d’Abrecht Altorfer.

Albrecht Altdorfer, « Congedo di San Floriano »

Albrecht Altdorfer (Altdorf [près de Nuremberg] ou Ratisbonne ?, v. 1480 - Ratisbonne, 1538) Congedo di San Floriano (Saint Florian quittant le monastère), début du XVIe s. Inscriptions : (au sommet, dans le ciel) : « AA » [1]AA : monogramme d’Abrecht Altorfer. Huile sur panneau, 81,4 x 67 cm. Provenance : Collection Piccolomini Spannocchi, Sienne. Sienne, …

Notes

Notes
1 AA : monogramme d’Abrecht Altorfer.

Bige

Char antique à deux roues, attelé de deux chevaux de front, généralement utilisé pour les courses.

« Scene di danza con musica »

Scene di danza con musica (Scènes de danse en musique), v. 500 av. J.-C. Base de cippe en travertin. Chiusi, Museo Archeologico Nazionale. Le cippe est présenté accompagné de la reproduction récente d'un syrinx (plus connu sous le nom de flûte de Pan).

« Base di cippo in travertino »

Base di cippo (Base de cippe), dernier quart du VIe s. av. J.-C. Travertin. De chaque côté, Figure au banquet sur la klinê (au-dessous, Femmes assises) ; aux angles, Figures féminines. Museo Archeologico Nazionale.

« Figura in trono »

Figura in trono (Figure sur un trône), IVe s. av. J.-C. Statue funéraire, grès, inscription à l'arrière de la base : lauchmsnei. Chiusi, Museo Archeologico Nazionale.

Cippe

Un cippe est une stèle en pierre de forme carrée ou ronde, portant une inscription. Ce petit monument servait à l'origine de borne indicatrice du tracé (par ex. d'un aqueduc romain, portant le nom de l'auteur de l'ouvrage, ainsi que d'autres indications) ou de borne-frontière délimitant une propriété. Par la suite, le terme désigne un petit monument sous la forme d'un pilier bas qui …