Sano di Pietro (atelier), « Il pagamento dei salariati del comune »

Pagamento salari.png

Camera del Comune (Chambre de la Commune)

Sano di Pietro (atelier)

Il pagamento dei salariati del comune (Le paiement des salariés de la Commune). 1430 (?)

40,9 x 28,4 cm.

Archivio di Stato di Siena, n° 92

Inscription : aucune

Provenance : Acquis de la famille Pianigiani de Sienne par l’Etat Italien en 1885.

Nous sommes maintenant à l’intérieur d’un bureau de la Commune de Sienne dans lequel s’effectuait le paiement des salaires de ses employés. La narration est d’une grande précision. On voit, en effet, un officier vêtu de rouge et coiffé d’un bérêt de la même couleur, debout derrière le comptoir en train, précisément, de compter l’argent destiné au salaire du jeune employé, lui-même également vêtu de rouge, qui se présente devant lui. Celui-ci tient déjà de la main gauche la bourse qu’il désigne de l’index droit à l’officier et va emplir (?) dans un instant.

Deux autres personnages sont également présents dans la pièce : à gauche, un jeune homme tout de noir vêtu se tient à côté du comptoir et semble lui aussi attendre son tour, la bourse dans la main gauche, à moins qu’il ne surveille les opérations en cours ( ?) tandis qu’un quatrième personnage, sans doute une sentinelle ou un veilleur de nuit, armé d’un bâton sur lequel est suspendu une lantene, se dirige vers la sortie du bureau.[1]

Tous les détails nécessaires à la compréhension de la scène sont décrits avec la plus grande minutie. Ainsi, on remarque une grille qui protège l’ouverture percée dans le mur contre lequel est apposé le coffre entrouvert. Au-desus de ce coffre, deux arbalètes sont accrochées au mur.

Quatre écus figurent sous la scène, dont les deux premiers sont reconnaissables : ceux de la ville de Sienne et de l’Empire.

[1] Sur une autre tablette de la Camera del Comune, actuellement conservée au Rijksmuseum d’Amsterdam, qui représente le même sujet, on retrouve le personnage de veilleur de nuit tenant un billet de papier à la main, semblant indiquer qu’il quitte les lieux après avoir perçu son salaire.