Fonte delle fatte

Fonte delle fatte.png

Fonte delle fatte ou Fonte di Vallepiatta

Sur la route qui va de Poggibonsi à San Lucchese, à environ 200 m. du monastère, la Fonte di Vallepiatta dite Fonte delle fatte [1] est l’unique et grandiose souvenir architectural du Poggio Bonizio, ancien puits recouvert par l’actuelle structure. En partie réapparue à la lumière du jour en 1802, après avoir été enterrée en 1484, au moment de la construction de la forteresse de Poggio Imperiale [2] conçue par Giuliano da Sangallo [3], cette grande fontaine publique (la plus grande de tout le territoire siennois) a été restituée dans son état d’origine grâce à une intervention d’importance conduite par la Surintendance. La conception de ce bel ensemble est attribuée à un maître maçon quasiment inconnu, du nom de Balugano da Crema, lequel a ici mis en œuvre tout son talent et son savoir.

La fontaine se présente sous la forme d’une sorte de portique construit sur six arcades doubles, à l’intérieur de laquelle se trouvent les vasques qui recueillaient, et recueillent encore de nos jours, les eaux pluviales provenant du vaste bassin de rétention situé immédiatement au-dessus et qui parvient jusque là à travers une longue série de galeries. La construction de l’ensemble date probablement du tout début du XIIIe s.

[1] Fonte delle fatte : « fontaine des fées ».

[2] Voir : « Poggio Imperiale e Fortezza Medicea ».

[3] Giuliano da Sangallo (Florence, 1445 – 1516). Voir « Artistes actifs à Sienne ».