Le Christ et la samaritaine au puits

L’Evangile de Jean (4, 1-11) est le seul à mentionner cet épisode de la vie du Christ.

Au prétexte qu’il se repose de son voyage près d’un puits (le puits de Jacob, selon la tradition), Jésus demande à boire à une femme dont le nom n’est pas indiqué mais que la tradition chrétienne aime à identifier sous le nom de Photine la Samaritaine. Celle-ci s’étonne de la demande de Jésus car les Juifs, qui méprisent les Samaritains, ne leur adressent généralement pas la parole. Jésus lui propose alors de lui faire goûter à une eau vive qui apaise pour toujours la soif de quiconque la boit. La longue péricope nous offre une rencontre-dialogue, type de figure de style littéraire très utilisée à partir du quatrième Evangile, et affronte trois aspects étroitement liés à l’histoire d’Israël : le rapport culturel entre juifs et samaritains, la religion et, même, les relations de genre.

I. Source écrite de l’épisode du Christ et la samaritaine au puits

Voir lien ci-dessus.

II. Iconographie de l’épisode du Christ et la samaritaine au puits