Pittore senese attivo nell’ultimo quarto del XIII secolo, « Adorazione dei magi » (1)

DAeqHB9GRNeXdHMKFnkZ7Q

Pittore senese attivo nell’ultimo quarto del XIII secolo (Peintre siennois actif durant le dernier quart du XIIIe s.)

Adorazione dei magi (Adoration des mages)

Fresque

Sienne, « crypte » sous la Cathédrale.

La photographie ci-dessus montre ce qu’il reste de la partie gauche de l’Adoration des mages, c’est à dire presque rien : une paire de pieds protégés par des chausses [1]. Presque rien mais assez cependant pour qu’il nous soit possible d’admirer la fantaisie inventive qui guide l’auteur de la fresque : en utilisant l’angle formé par les deux murs servant de support à l’image, il fait apparaître qu’aucune contrainte liée à la structure du lieu ne peut venir interrompre le fil de la narration, et peu importe si celle-ci se déploie accidentellement sur deux parois perpendiculaires.

D’autres exemples de ce type d’utilisation du support qu’offre l’architecture du lieu, ses contraintes et leur dépassement, se rencontreront dans la suite du parcours à travers la pseudo « crypte ». Ils contribueront à leur tour à une forme de poésie visuelle, une ode aux limites outre-passées elle-même fondée sur une intelligence plastique stupéfiante de créativité.

[1] Sur la photographie ci-dessus, la paire de pieds située à gauche de l’image, au-delà de la délimitation séparant les deux scènes, appartient à l’un des bergers venus rendre hommage au Christ nouveau-né de la Nativité.