‘Il Vecchietta’, Cinquième section de la paroi de la Sagrestia Vecchia

87306099-068B-4261-B759-F0C56CE1F8C1

Lorenzo di Pietro, dit ‘Il Vecchietta’ (Castiglione d’Orcia, 1410 ? – 1480)

  • Paesaggio (Paysage), 1446 – 1449.

Fresque

Inscriptions :

  • (sous le paysage peint sur la paroi) : « … IN TRIBUS DIEBUS … » [1]

Provenance : In situ

Sienne, Santa Maria della Scala, Sagrestia Vecchia.

On peut inférer que cette partie du mur avait pour sujet le premier membres de l’article concernant la Résurrection du Christ : « Et resurrexit tertia die, secundum Scripturas » [1] comme nous pourrons le voir lors de l’examen de la septième section de la paroi de la Sacristie.

La lunette

La fresque peinte dans la lunette de cette cinquième section est complètement perdue. On aperçoit, sur la photographie, la colonne et le pilastre qui soutiennent l’entablement droit du dais de marbre blanc qui abrite la Madonna del Manto.

La paroi

JcQQPLJ3QVKmexLaMEsnKw

Lorenzo di Pietro, dit ‘Il Vecchietta’ (1410 ? – 1480)

  • Paesaggio (Paysage), 1446 – 1449.

Ce paysage naval est tout ce qu’il reste de la scène qui était représentée sous la cinquième  lunette. La couche picturale s’est complètement détachée de son support mural sur la partie droite, selon un détour qui pourrait correspondre à une (ou des ?) journée(s) s’il ne se prolongeait pas au dessous de la bande comportant des traces d’inscriptions. A gauche, la présence du baldaquin empêche toute possibilité de voir quelque représentation que ce soit.

Dans ce paysage, avec un peu d’attention, on devine au premier plan la silhouette d’un énorme poisson dont l’apparence n’est pas sans évoquer une baleine, indice qui renvoie à l’épisode de Jonas et de la baleine que l’on peut lire dans l’Ancien Testament (Livre de Jonas). L’hypothèse est confirmée par les fragments d’inscriptions qui, précisément, renvoient à cet écrit.

En quoi l’histoire de Jonas peut-elle constituer la préfiguration de la scène peinte initialement dans la lunette, et aujourd’hui complètement effacée ?

[1] « Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures […]. » Symbole de Nicée-Constantinople (ou Credo).

[2] Et præparavit Dominus piscem grandem ut deglutiret Jonam  :] et erat Jonah in ventre tribus diebus et tribus noctibus : « [Le Seigneur donna l’ordre à un grand poisson d’engloutir Jonas :] Jonas demeura dans les entrailles du poisson trois jours et trois nuits » (Jonas 2, 1).