Esaü vend à Jacob son droit d’ainesse pour un plat de lentilles

Genèse, 25, 27-34 :

27 Les garçons grandirent. Ésaü devint un chasseur habile, un homme des champs ; Jacob était un homme délicat demeurant sous les tentes.

28 Isaac préférait Ésaü, car il appréciait le gibier, mais Rébecca préférait Jacob.

29 Un jour, Jacob préparait un plat, quand Ésaü revint des champs, épuisé.

30 Ésaü dit à Jacob : « Laisse-moi donc avaler cette sauce, le roux qui est là, car je suis épuisé ! » C’est pour cela qu’on a donné à Ésaü le nom d’Édom (c’est-à-dire : le Roux).

31 Jacob lui dit : « Vends-moi maintenant ton droit d’aînesse ! »

32 Ésaü répondit : « Je suis en train de mourir ! À quoi bon mon droit d’aînesse ? »

33 Jacob reprit : « Jure-le moi, maintenant ! » Et Ésaü le jura, il vendit son droit d’aînesse à Jacob.

34 Alors Jacob donna à Ésaü du pain et un plat de lentilles. Celui-ci mangea et but, puis il se leva et s’en alla. C’est ainsi qu’Ésaü montra du mépris pour le droit d’aînesse.

%d blogueurs aiment cette page :