Duccio di Buoninsegna, « Flagellazione »

2014751C-6D75-486C-8166-F6C2115387D0

Duccio di Buoninsegna (Sienne, 1255/57 – 1318/19) et collaborateur

Flagellation 

Détail du volet gauche du triptyque de la Madonna in trono col Bambino fra i santi Pietro e Paolo e un piccolo devoto incoronato (Vierge à l’Enfant parmi les saints Pierre et Paul et un petit dévot couronné)

Tempéra sur bois (triptyque), 71 x 93 cm. (l’ensemble, volets ouverts).

Provenance : ?

Sienne, Pinacoteca Nazionale.

Comme indiqué précédemment, la présence inhabituelle de la Vierge accompagnée de Jean donne à cette scène de flagellation l’apparence d’une « représentation sacrée de la Passion. » Il existe pourtant un cas analogue à celui-ci : il s’agit d’une « originale Flagellation (La Valetta, Fine Arts Museum), considérée comme étant du ‘Maître de Campodonico’, où la Madone épie la scène de torture de son fils en regardant à travers le trou de la serrure. A propos de cette iconographie, Federico Zeri [1] suppose d’un cantique ou d’un drame sacré pour le Vendredi Saint, et plus tard, Fabio Marcinelli [2] a trouvé la source littéraire dans une laude d’Assise. Dans le cercle de Duccio, la présence de la Vierge à la flagellation se retrouve dans le triptyque n. 18. 117. 1 du ‘Maître de Monteoliveto’ appartenant au Metropolitan Museum de New-York [3]. » [4]

[1] Federico Zeri, Un « unicum » su tavola del Maestro di Campodonico, in « Bollettino d’Arte », XLVIII, 1963, pp. 325-331.

[2] Fabio Marcinelli, Il Maestro …, 1988, pp. 127-128.

[3] Coor-Achenbach, A New Attribution …, 1995. 

[4] BAGNOLI et al. 2003, p. 326.