Romualdo

Romualdo (fr. Romuald) : fondateur de l’Ordre Camaldule, qui suit la Règle bénédictine.

Iconographie

Il est le plus souvent représenté comme un vieillard barbu vêtu de l’habit monastique de couleur blanche propre à l’Ordre bénédictin. Il tient

  • un livre
  • la maquette d’un monastère
  • un reliquaire

Il est parfois représenté en abbé.

Scènes de la vie du saint :

  • A Sant’Apollinare in Classe, près de Ravenne, le titulaire de l’église (Apollinaire) apparaît sur l’autel à Romuald et à un frère convert. L’apparition demande à Romuald de quitter le monde afin d’expier sa participation à un duel de son père.
  • Romuald quitte la communauté dissolue de Sant’Apollinare et rejoint l’ermite Marino auprès duquel il accepte silencieusement les coups de baguette portés sur la tête que le sévère ermite ne cesse de lui donner.
  • Il est molesté par les démons.
  • Il empêche l’empereur Otto d’entrer dans l’église jusqu’à ce que celui-ci se repente publiquement d’avoir mal parlé au sénateur Crescentius et de lui avoir pris sa femme.
  • Tandis qu’il cherche un lieu dans les Appenins pour y construire un ermitage, il rencontre un homme nommé Maldolus qui lui offre un terrain appelé Campus Bellus. Epuisé, Romuald s’endort et voit en songe une échelle montant jusqu’au ciel, gravie par des hommes tous vêtus de blanc et accueillis au sommet par le Christ. Cette légende est supposée expliquer la raison du choix de la couleur de la robe monastique adoptée par la suite. Deux colombes ainsi que le calice et l’hostie de l’Eucharistie portés par des anges (ensemble parfois remplacé par un autel surmonté d’un crucifix) symbolisent l’église qu’il devra construire à l’emplacement où il s’est abandonné au songe.