Spinello Aretino, « Fondazione della città di Alessandria »

Spinello Aretino (Arezzo, vers 1350 – 1410)

Fondazione della città di Alessandria (Fondation de la ville d’Alexandrie), 1408.

Fresque, 280 x 370 cm.

Provenance : In situ.

Sienne, Palazzo Pubblico, Sala di Balìa.

Deux groupes distincts occupent la scène. À droite, des ouvriers travaillent à un important chantier de construction : l’un d’eux manipule une imposante machine de chantier servant à hisser des charges pesantes vers les hauteurs de la construction (l’effort réalisé par cet homme, s’il est représenté de manière touchante, semble cependant sans commune mesure avec le poids apparent du sceau qui pend à la corde), les maçons élèvent des murs, un homme de force apporte une auge de ciment frais l’on se passe de mains en mains. Au centre, l’un d’eux (le maître d’œuvre ?) semble en train d’expliquer au petit groupe serré sur la gauche la manière dont sont conduits les travaux. Au milieu de ce groupe, le pape achève une cérémonie improvisée d’intronisation de l’évêque de la ville en construction (c’est l’une des caractéristiques merveilleuses de l’art médiéval, notamment à Sienne, que de savoir raconter une histoire en comprimant la narration au maximum, pour n’en retenir que ce qui en constitue l’essence). Occupé qu’il est par la nomination de l’évêque, Alexandre n’aura pas entendu les explications données par le maçon. Et le spectateur distrait aura peut-être lui-même confondu la ville d’Alexandrie, située dans le Piémont, avec celle de la lointaine Égypte.