Scrittoio dello Spedale di Santa Maria della Croce, Montalcino

Dans le Scrittoio de l’hôpital de Santa Maria della Croce, autour de 1510, Vincenzo da San Gimignano (Tamagni) réalise l’un des derniers cycles des Hommes Célèbres.

Sur le mur d’entrée, la figure de Scipion est accompagné de l’inscription : « EGO IURO O PATRIA / NEQUE ALIUM CIVEM ROMANUM DE/SER[ERE] PATIAR » [1]Tite-Live, Ab Urbe Condita (Histoire de Rome), 22, 53, 10 (« Ego rem publicam populi romani non deseram alium civem romanum deserere patiar » (En mon âme et conscience, je jure de ne pas abandonner la république du peuple romain, de ne permettre à aucun autre citoyen de l’abandonner)..

Notes

Notes
1 Tite-Live, Ab Urbe Condita (Histoire de Rome), 22, 53, 10 (« Ego rem publicam populi romani non deseram alium civem romanum deserere patiar » (En mon âme et conscience, je jure de ne pas abandonner la république du peuple romain, de ne permettre à aucun autre citoyen de l’abandonner).