Orafo fiorentino della metà del Quattrocento, “Calice e patene”

Orafo fiorentino della metà del Quattrocento

Calice e patene cosidetti « di Sant’Alberto » (Calice et patène, soit-disant « de Sant’Alberto »),

Cuivre doré, ciselé, repoussé, argent, émaux translucides,

Inscriptions :

  • (sur le collier à sept côtés du calice) : « P[ER] L’AN / [I]MA / DI IA / COPO DI / MARTINO / CALÇOLA / IO DA COLL[E] » [1]

Provenance : Cathédrale de Colle.

Colle di Val d’Elsa, Museo San Pietro.

Le calice et patène, soit-disant « de Sant’Alberto », dont le titre renvoie à l’Archiprêtre Alberto da Chiatina, sont deux œuvres commandées d’après un vœu de Jacopo di Martino (probablement membre de la compagnie du Sacro Chiodo [Saint Clou] à un maître florentin anonyme. Le calice, orné de précieux émaux translucides, appartient à une typologie courante chez les Franciscains au Trecento et répond à la nouvelle exigence liturgique de l’elevactio calicis (élévation du calice) et à la nécessité, qui est en est la conséquence, d’une bonne vision de l’objet présenté de loin. » [2]

[1] « Pour l’âme de Jacopo di Martino, cordonnier de Colle. »

[2] Notice du musée.