Gemignano ou Gimignano

Géminien (ou Giminien) de Modène (Cogneto [Modène], 312 – Modène, 397) : diacre, puis évêque de la ville de Modène (Italie). Gemignano aurait sauvé la ville qui porte son nom des hordes barbares : on raconte que, invoqué après sa mort par les habitants gravement menacés par la descente des troupes de Totila, roi des Goths, le saint évêque apparut providentiellement au-dessus d’une porte de la ville et, par ce miracle, libéra celle-ci du fléau qui la menaçait.

Taddeo di Bartolo, « San Gimignano », détail du polyptyque de « San Gimignano in trono e storie della sua vita e dei suoi miracoli ». San Gimignano, Pinacoteca civica.
Iconographie

La figure de saint Gimignano n’est pas fréquemment représentée, excepté dans quelques villes (Modène, San Gimignano, Pontremoli) avec lesquelles le saint entretient un lien étroit. Il apparaît alors sous les traits d’un homme à la barbe grisonnante vêtu de l’habit d’évêque et coiffé la mitre et portant

  • une maquette de Bologne (à Bologne) où de San Gimignano (à San Gimignano)
  • un miroir à la main, dans lequel se reflète l’image de la Vierge

Scènes de la vie du saint :

  • Gimignano calme une tempête en mer.
  • Il exorcise la fille de l’empereur byzantin Gioviano.
%d blogueurs aiment cette page :