Prytanée

Dans la Grèce antique, le bâtiment qui porte ce nom est le foyer de l’État. C’est là qu’est entretenu le feu sacré. Symbole de la permanence de la cité, le Prytanée en est aussi le cœur symbolique et politique : les magistrats y siègent, on y reçoivent les honneurs publics et les ambassadeurs. On y prend le feu pour fonder des colonies, on y fait les sacrifices et les offrandes aux dieux de la cité.

À Athènes, le Prytanée prend la forme d’une tholos, bâtiment de plan circulaire dont la toiture est supportée par les colonnes d’un péristyle. Les élus des tribus d’Athènes qui assurent la présidence de la Boulè, assemblée restreinte de citoyens chargés des lois de la cité, siègent et travaillent à la tholos. Ils y prennent aussi leur repas, offert par l’État, avec les citoyens honorés par la cité en tant que grands bienfaiteurs, ou encore les citoyens particulièrement méritants.

%d blogueurs aiment cette page :