« Komos »

Le Komos (du nom de la divinité qui présidait aux festins) était, dans la Grèce antique, un bruyant cortège festif de buveurs accompagnés de musiciennes à l’occasion de banquets et de fêtes dionysiaques. Ce type de procession pourrait puiser ses origines dans une fête de la nature dédiée à Dionysos et sa suite lors des vendanges. Le komos, qui figure régulièrement sur les vases attiques dès le VIe siècle av. J.-C., semble progressivement perdre sa valeur rituelle pour devenir un divertissement privé.

%d blogueurs aiment cette page :