Argentiere romano attivo alla metà del Seicento, « Quattro urne-reliquiario dei santi protettori di Siena, Ansano, Savino, Crescenzio, Vittore »

Argentiere romano attivo alla metà del Seicento sur un modèle de l’atelier d’Alessandro Algardi (Bologne, 1559 – Rome, 1654), avec intégrations d’un orfèvre siennois du début du XIXe s. et de Giuseppe Coppini (Sienne, 1765 – 1824)

Quattro urne-reliquiario dei santi protettori di Siena, Ansano, Savino, Crescenzio, Vittore (Quatre urnes-reliquaire des saints protecteurs de Sienne, Ansano, Savino, Crescenzio, Vittore), 1660 (avec des restaurations du début du XIXe s. (v. 1817).

Bronze doré, argent, ébène.

Inscriptions :

  • (sur la face avant du reliquaire d’Ansano) : « S(ANCTUS) ANSANUS M. » (fig. 1)
  • (sur la face avant du reliquaire de Savino) : «  S(ANCTUS) SABINUS M. » (fig. 2)
  • (sur la face avant du reliquaire de Crescenzio) : «  S(ANCTUS) CRESCENTIUS M. » (fig. 3)
  • (sur la face avant du reliquaire de Vittore) : «  S(ANCTUS) VICTOR M. » (fig. 4)

Provenance : In situ.

Sienne, Cathédrale de Santa Maria Assunta, Sacristie.

1
2
3
4

Très peu connus du public du fait qu’ils sont conservés dans la sacristie de la cathédrale, les reliquaires des anciens protecteurs de Sienne proviennent de Rome d’où le cardinal siennois Volumnio Bandinelli les avait fait envoyer en 1660, afin de les substituer aux précédents, en bois, sculptés par Francesco di Valdambrino.

%d blogueurs aiment cette page :