Giovanni di Taldo

Giovanni di Taldo [1]

Sicut ovis ad occisionem ductus est [1]« […] sicut ovis ad occisionem ductus est : et, dum male tractaretur, non aperuit os suum : traditus est ad mortem, ut vivificaret populum suum. » (« […] comme une brebis, il a été mené à l’abattage, et tandis qu’il était maltraité, il n’a pas ouvert la bouche : et il a été livré à la mort, pour vivifier son peuple. » Livre d’Isaïe (Es 53, 7)., Montée du Christ au Calvaire, 1481.

Antiphonaire du Jeudi saint au Samedi saint (du codex 8.H).

Provenance : In situ.

Sienne, Libreria Piccolomini, Cathédrale de Santa Maria Assunta.

Notes

Notes
1 « […] sicut ovis ad occisionem ductus est : et, dum male tractaretur, non aperuit os suum : traditus est ad mortem, ut vivificaret populum suum. » (« […] comme une brebis, il a été mené à l’abattage, et tandis qu’il était maltraité, il n’a pas ouvert la bouche : et il a été livré à la mort, pour vivifier son peuple. » Livre d’Isaïe (Es 53, 7).
%d blogueurs aiment cette page :