Liberale da Verona, « Iudica me Deus »

Liberale da Verona (Vérone, 1445 – 1530)

Iudica me Deus [1]« Iudica me, Deus [et discerne causam meam de gente non sancta : ab homine iniquo et doloso eripe me : quia tu es Deus meus, et fortitudo mea]. » (« Soyez mon juge, mon Dieu, et séparez ma cause d’un peuple sans sainteté ; de l’homme inique et trompeur, délivrez-moi. Car c’est vous qui êtes mon Dieu, et ma force. ») Livre des Psaumes (Ps 43 [42], 1)., Le Christ chasse les marchands du temple, troisième quart du XVe s.

Graduel du troisième dimanche de Carême au dimanche de la Passion (codex 21.6).

Provenance : In situ.

Sienne, Libreria Piccolomini, Cathédrale de Santa Maria Assunta.

Jésus entra dans le Temple, et il expulsa tous ceux qui vendaient et achetaient dans le Temple ; il renversa les comptoirs des changeurs et les sièges des marchands de colombes. Il leur dit : « Il est écrit : Ma maison sera appelée maison de prière. Or vous, vous en faites une caverne de bandits. » [2]Mt 21, 12-13.

Notes

Notes
1 « Iudica me, Deus [et discerne causam meam de gente non sancta : ab homine iniquo et doloso eripe me : quia tu es Deus meus, et fortitudo mea]. » (« Soyez mon juge, mon Dieu, et séparez ma cause d’un peuple sans sainteté ; de l’homme inique et trompeur, délivrez-moi. Car c’est vous qui êtes mon Dieu, et ma force. ») Livre des Psaumes (Ps 43 [42], 1).
2 Mt 21, 12-13.
%d blogueurs aiment cette page :