Lippo di Vanni, « Graduale e Kyriale »

Lippo di Vanni (Sienne, actif de 1344 à 1375)

Cibavit eos [1]« Cibavit eos ex adipe frumenti, alleluia, / Et de petra melle saturavit eos, alleluia, alleluia, alleluia. » (« Je le nourrirais de fleur de blé, alléluia, je le rassasierais de miel de roche, alléluia, alléluia, alléluia. »). D’après le Livre des Psaumes (Ps 80, 17).. Élévation de l’hostie.

Graduel et Kyriel [2]Kyriel : Recueil des Kirie, Gloria, Sanctus et Agnus pour les différents degrés de solennités.

Provenance :

Casole d’Elsa, Museo Civico, Archeologico e della Collegiata.

« Lorsqu’en 1264 le pape Urbain IV institua la solennité du Corpus Domini, il chargea saint Thomas d’Aquin de composer le proprium de la messe et les textes de l’office ; on dit que l’éminent théologien écrivit les passages à genoux devant le tabernacle, appuyé contre l’autel. En fait, il a fait quelques morceaux de toutes pièces : alléluia, offrande et communio ; pour le reste il en a utilisé d’autres qui existaient déjà. En particulier pour l’introït, il utilisait ce qui était chanté le lundi après la Pentecôte, qui dans l’Église primitive était une fête solennelle : en effet, la Pentecôte était avec Pâques la fête au cours de laquelle les catéchumènes étaient baptisés, et le lundi suivant était célébré comme le lundi de Pâques. Le passage est donc bien plus ancien que la fête du Corpus Domini, et figure en effet dans de nombreux codex[3]Cibavit eos (Introïtus), https://www.gregorianum.org/wiki/Cibavit_eos_(Introitus), consulté le 22.04.2022.

Notes

Notes
1 « Cibavit eos ex adipe frumenti, alleluia, / Et de petra melle saturavit eos, alleluia, alleluia, alleluia. » (« Je le nourrirais de fleur de blé, alléluia, je le rassasierais de miel de roche, alléluia, alléluia, alléluia. »). D’après le Livre des Psaumes (Ps 80, 17).
2 Kyriel : Recueil des Kirie, Gloria, Sanctus et Agnus pour les différents degrés de solennités.
3 Cibavit eos (Introïtus), https://www.gregorianum.org/wiki/Cibavit_eos_(Introitus), consulté le 22.04.2022.
%d blogueurs aiment cette page :