Guido da Siena ou Dietisalvi di Speme, « Madonna in trono col Bambino »

fullsizeoutput_324b.jpeg

Guido da Siena (scuola) ou Dietisalvi di Speme (documenté à Sienne entre 1259 et 1291)

Madonna in trono col Bambino (Vierge à l’Enfant trônant) ou Madonna Galli Dunn, v. 1265.

Tempéra sur bois, 120 x 170 cm.

Inscriptions : 1221

Provenance : don de Marcello Galli Dunn (1906). [1]« Avec son fronton, [la Madonna in trono col Bambino s’est trouvée] dans la Salle de la Mappemonde du Palazzo Pubblico de Sienne, [à partir de] 1888. Avant cela, et à partir de 1705, diverses sources placent la Madone dans la chapelle Venturini de San Domenico (Sienne). Plus tôt, elle aurait été installée au-dessus de la porte principale, à l’intérieur de l’église. … Poursuivre

Sienne, Pinacoteca Nazionale.

L’œuvre a parfois été considérée comme étant de la main de Guido da Siena lui-même avant que Luciano Bellosi n’établisse les différences stylistiques entre Guido et Dietisalvi et l’attribue à ce dernier. Elle a été initialement installée sur le maître autel de la Cathédrale de Sienne après le déplacement de la Madonna degli occhi grossi vers un autel secondaire et avant l’installation de la Maestà de Duccio.

Notes

Notes
1 « Avec son fronton, [la Madonna in trono col Bambino s’est trouvée] dans la Salle de la Mappemonde du Palazzo Pubblico de Sienne, [à partir de] 1888. Avant cela, et à partir de 1705, diverses sources placent la Madone dans la chapelle Venturini de San Domenico (Sienne). Plus tôt, elle aurait été installée au-dessus de la porte principale, à l’intérieur de l’église. Dans les années 1520, le chroniqueur Sigismondo Tizio rapporte que la Madone se trouvait dans la chapelle des Capacci de la même église. Tizio, observant très probablement l’écart entre la date inscrite sur le panneau (1221) et les dates de construction de San Domenico, déclare que la peinture avait été réalisée pour le maître-autel de l’église de San Gregorio toute proche, une église détruite plus tard, au XIIIe siècle. Il n’y a cependant aucune preuve fiable contre la théorie selon laquelle le tableau était à l’origine destiné à San Domenico ; ce que nous savons de l’histoire de la construction de l’église indique qu’un retable aurait très bien pu être commandé entre 1262 et 1286. » James Subblebine.