Sanctuaire de la Madonna del Soccorso, Montalcino

Madonna del Soccorso

L’église a été construite en 1330 à l’emplacement d’une ancienne petite église médiévale située près de la Porta al Corniolo, où était exposée à la vénération populaire une image de la Vierge dorénavant installée sur le maître autel et dont une copie est visible à l’arrière de l’église. Cette dernière, de très faible qualité (fig. 1), a été réalisée en 1968, par Cesare Vagarini [1] (comme l’atteste une pierre gravée apposée au dos de l’édifice).

Sans titre

Fig. 1

L’édifice, agrandi de manière importante à partir de 1478-1480, n’a été achevé qu’en 1609. Ayant changé d’appellation à l’occasion du siège de Montalcino, en 1553, l’église est dorénavant connue sous le vocable de Madonna del Soccorso.

La façade de travertin blanc, de style classique, a été commencée en 1794 sur un projet de l’architecte Francesco Paccagnini, et achevée 35 ans plus tard, en 1829. [2]

A l’intérieur, on peut voir un assez impressionnant maître-autel baroque orné de marbres polychromes et de statues de pierre (ou de stuc ?), représentant (compléter)

JaenD%CUQpeBe8EGAV9a7g.jpg

Sur le maître-autel :

Dans le transept, à droite du maître autel :

Dans le transept gauche :

Dans le bas côté droit :

  • Prendre les références

 

[1] Cesare Vagarini est également l’auteur de la restauration (1936) des peintures de la nef de l’église de Sant’Agostino (voir l’article consacré à l’église de Sant’Agostino).

[2] SANTI, Bruno (a cura di), L’Amiata e la Val d’Orcia, collana « I Luoghi della Fede », Milano, Mondadori, 1999, pp. 63 – 64.