Giovanni di Paolo, « San Girolamo medica la zampa del leone »

fullsizeoutput_52a

Office de la Biccherna

Giovani di Paolo (Sienne, v. 1403 – 1482)

San Girolamo medica la zampa del leone (Saint Jérôme soigne la patte du lion)

1436

44,5 x 32 cm.

Archivio di Stato di Siena, n° 25

Inscription :

« QUESTO E’ LIBRO DELL’ENTRATA E DELL’USCITA DELLA GENERALE BICCHERNA DEL CHOMUNO DI SIE/NA FATTO AL TEMPO DE’ SAVI HUOMINI E DISCRETI CIOE’ UGO DI CIONE DUGHO CHAMARLEN/GHO PER UNO ANNO CHOMINCIANDO A DI PRIMO DI GENNAIO. 1435. E FINITO ADI’ ULTIMO DI DICENBREE DI/ PAVOLO DUTINELLO. E DI GIOVANNI DI TOFANO DI MAGIO. E DI SER PETRO BERNADEGLI. E DI SALAMONE DI NI/CHOLÒ DI MISSERE SPINELLO. QUATTRO PROVIDITORI DELLA BICCHERNA PER SEI MESI FINITI ADĺ ULTIMO/DI GIUGNO. 1436 E AL TEMPO DI BARTOLOMEIO DI MISSER TOMASSO. E DI PIETRO DI FRANCIESCHO DI /GHORO. E DI GIOVANNI DI LODOVICHO ARRIGHI. E DI NICHOLA DI TINGHOCCIO, QUATTRO PROVEDITORI/D’ESSA BICCHERNA INCHOMINCIATI ADI PRIMO DI LUGLIO.1436. E FINITI ADI ULTIMO DI DICENBRE /ANNO DETTO E DI BARNABE DI NANNI DI BARNA SCRIPTORE PER UNO ANNO SERE AGUSTINO DI/MARTINO DI CHONTE ET SERE GHALGHANO DI FINUCCIO NOTARO »

Provenance :

La partie supérieure de la tablette représente l’épisode miraculeux au cours duquel saint Jérôme [1] soigna la patte d’un lion qui devint son compagnon (ainsi que l’un de ses emblèmes). Aucun doute n’est possible : c’est bien Jérôme qu’il nous faut identifier ; c’est d’ailleurs la seule raison d’être du chapeau de cardinal, son second emblème, qui est déposé au premier plan.

Le cadre où se déroule la scène est particulièrement soigné et vise à recréer différents types d’espaces environnants : à gauche, quelques pans de couleurs suffisent à induire une architecture et surtout, à permettre au regard de pénétrer à l’intérieur de l’édifice suggéré. A droite, le paysage est constitué de collines douces, typiques de la région située au sud de Sienne.

La frise horizontale présente dix blasons relatifs aux familles des officiers et du greffier de la Biccherna en fonction au cours de l’année 1436 : Placidi, Utinelli, Campani, Bernadelli, Piccolomini, Agazzari, Gori, Arrighi, Bernarducci e Bernabei.

L’inscription confirme, comme d’habitude, l’année et le nom des officiers en fonction.

[1] Son chapeau cardinalice, qui est aussi l’un de ses emblèmes, a sagement été posé au sol devant le saint. Voir annexe : « Iconographie des principaux saints ».