Auteur non identifié, « Le stimmate di Santa Caterina »

84268CBC-9873-4F47-989F-3BA6EC32B7DE

Gabella

Auteur non identifié

Le stimmate di Santa Caterina (Les stigmates de sainte Catherine)

1498 (?)

50,4 x 38,5 cm.

Archivio di Stato di Siena, n° 47

Inscriptions :

  • A droite de l’image, le pape Pie II porte une banderolle sur laquelle est écrit : « STIMATA PASSA FUIT »
  • L’inscription principale précise : « QUESTA È L’ENTRATA E L’USCITA DE LA GENERALE CHABELLA (a) DEL HOMUNO DI SIENA PER TENPO D’UNO ANNO INCHOMINCIATO A DÌ PRIMO DI GENAIO MCCCC98 E FINITO A DÌ ULTIMO DI DICENBRE (b] MCCCC99 AL TENPO DE LI SPETABILI UOMINI ANTONIO DI (B] HUIDO H(A]MARLENGHO, MISERE IACHOMO PICHOLOMINI, MISERE GORGIO DI SENSO, MISERE LONARDO BELANTI E BIAGIO DI MISERE GHUIDANTONIO PIHOLOMINI, ASEHUITORI PE’ LI PRIMI SEI MESI. PIETRO DI TORO, GIROLAMO DI NIHOLÒ DONATI, PIETRO DI BIAGIO DI DINO, TOMASO D’ANTONIO DI NERI MARTINI, ESEHUITORI PER LI SICHONDI SEI MESI. ANTONIO MANUCCI SCRITORE, SERE ANTONIO CHANPANA NOTAIO PER UNNO ANNO, SERE ALISANDRO DI SERE FRANCESCHO NOTAIO DEL FORESTIERO »

Provenance : Commune de Sienne

A l’instar de saint François, Caterina Benincasa, devenue sainte Catherine de Sienne, aurait reçu les stigmates dans un lieu dont on dit qu’il s’agirait (que de conditionnels !) de l’église de Santa Cristina à Pise. Plusieurs tablettes de la Biccherna ou de la Gabella generale représentent cet épisode de la vie de la sainte dont le culte, particulièrement développé à Sienne, fut encore renforcé par la polémique initiée par l’Ordre franciscain qui ne voulait pas reconnaître ce miracle.

Remarquer la manière extrêmement économe avec laquelle le peintre a traduit le miracle de la stigmatisation au moyen de traits incisés à l’aide d’une règle sur la surface de l’œuvre.

Suivent, outre l’inscription, les blasons des familles : Savini, Piccolomini, Sensi, Bellanti, Mannucci, Tori, Donati, Dini, Martini.