Tiare

Apparue dès le VIe siècle avant de parvenir à sa forme définitive au XIVe s. [1] C’est Benoît XII qui, en 1342, fit ajouter peu avant sa mort une troisième couronne à la tiare., la tiare papale est un imposant couvre-chef de forme ogivale, généralement en tissu renforcé à l’aide de fils d’argent ou d’or, et entouré de trois couronnes superposées [2]La première couronne est située à même le front, la deuxième à mi-hauteur, et la troisième, plus resserrée, en dessous du sommet., qui signifiaient symboliquement la triple nature du pouvoir du pape, politique, spirituel et moral. Son usage n’était pas liturgique : les papes la portaient lors des grandes cérémonies, notamment le jour de leur couronnement, jusqu’à ce que Paul VI renonce à en faire usage. [3]Benoît XVI, au moment de son élection, avait également fait disparaître la tiare de ses armes au profit d’une simple mitre, ceci pour signifier son appartenance au collège des évêques. En 2010, le symbole repris discrètement sa place dans les armes pontificales.

Notes

Notes
1 C’est Benoît XII qui, en 1342, fit ajouter peu avant sa mort une troisième couronne à la tiare.
2 La première couronne est située à même le front, la deuxième à mi-hauteur, et la troisième, plus resserrée, en dessous du sommet.
3 Benoît XVI, au moment de son élection, avait également fait disparaître la tiare de ses armes au profit d’une simple mitre, ceci pour signifier son appartenance au collège des évêques. En 2010, le symbole repris discrètement sa place dans les armes pontificales.
%d blogueurs aiment cette page :