Tiare

La tiare est (ou était) la triple couronne portée par les papes lors des grandes cérémonies, notamment le jour de leur couronnement, jusqu’à ce que Paul VI ait renoncé à la porter.

Le sens de ce symbole n’est pas monovalent. Selon les époques, il a pu désigner :

  • le triple pouvoir du pape :
    • temporel (le pape est un souverain)
    • spirituel (le pape est chef de l’Eglise catholique)
    • l’autorité du pape sur les princes (c’était lui qui les couronnait, et il pouvait, en principe, les excommunier voir les déposer)
  • le triple pouvoir du pape :
    • pouvoir d’ordre sacré (en tant que Vicaire du Christ et successeur de Pierre, il nomme les évêques et est par excellence le « grand prêtre » ici-bas),
    • pouvoir de juridiction (en vertu du pouvoir des clefs, celui de lier et délier sur la terre et au ciel)
    • pouvoir de magistère (en vertu de l’infaillibilité pontificale)
  • les trois titres du pape, qui avaient à l’origine un accent plus « politique » :
    • Père des rois,
    • Régent du monde
    • Vicaire du Christ
  • le triple pouvoir du pape, en tant que Vicaire du Christ doué du pouvoir de lier et de délier sur terre et au ciel (pouvoir des clefs)
    • à la tête de l’Eglise militante (sur terre),
    • à la tête de l’Eglise souffrante (au purgatoire)
    • à la tête de l’Eglise triomphante (au Ciel)
  • les trois fonctions du pape :
    • prêtre (évêque de Rome),
    • roi (chef d’État souverain)
    • enseignant (arbitre et magistère suprême, doté de l’infaillibilité).
  • le pape en tant que souverain
    • sacrificateur
    • grand juge
    • seul législateur des chrétiens