Lorenzo di Pietro, dit ‘Il Vecchietta’, « La Crocefissione di Gesù »

Lorenzo di Pietro, dit ‘Il Vecchietta’ (Premières années du XVe siècle – 1480)

La Crocifissione di Gesù (La Crucifixion de Jésus)

Caisson de la face antérieure de l’Arliquiera de Santa maria alla Scala, tempera sur panneaux.

Sienne, Museo dello Spedale di Santa Maria della Scala.

Aucune place n’est laissée à l’anecdote. Le Crucifié se détache isolé sur un fond d’or qui exclut toute profondeur pouvant accueillir un paysage, et dont le traitement floral entièrement indifférent à l’idée même de naturalisme dit le caractère exceptionnel de l’événement. Sur la droite, Jean pleure, silencieusement. À gauche de la croix, Marie, quant à elle, est maintenant figée dans une attitude où l’on voit encore la marque de l’intolérable douleur intolérable qu’elle a éprouvée et qui, dorénavant devenue blanche, a fini par raidir son corps. Les larmes asséchées, le corps épuisé, comme statufiée face au drame incomparable qui s’accomplit et s’achève maintenant devant elle, le regard rivé sur son Fils, elle n’est plus capable de rien, pas même d’exprimer une douleur que la résignation semble à jamais lui faire paraître insensible.