Duccio di Buoninsegna, « Tentazione di Cristo sul Tempio »

B4D337DB-1497-46A8-9448-F70302003991.jpeg

Duccio di Buoninsegna (Sienne, vers 1260 – vers 1318/19)

Tentation du Christ au Temple

Tempera et or sur bois, 48 x 50 cm.

Sienne, Museo dell’Opera del Duomo.

La scène se passe au sommet du Temple de Jérusalem où Satan a conduit Jésus et représente la seconde des tentations que le diable lui aurait fait subir à son retour du séjour de quarante jours effectué dans le désert après son baptême. [1]

On ne peut qu’être frappé par la beauté de l’architecture du Temple, nettement inspirée de celle d’un baptistère octogonal d’Italie, dont celui de Florence [2] est l’un des magnifiques exemples. On ne peut également qu’être saisi par le volume de l’architecture que Duccio parvient à simuler à la surface de l’œuvre. On est également impressionné par le cadrage serré au moyen duquel il fait du bâtiment l’un des protagonistes de la scène. Placés sur une sorte de balcon, Jésus et Satan dialoguent, ainsi que l’exprime la gestuelle des deux protagonistes qu’une récente restauration a rendue à nouveau visible. Satan, accompagnant ses propos d’un index pointé vers le bas,  est en train de prononcer les paroles rapportées par Matthieu et par Luc : « Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas » au prétexte que si tel est le cas, Dieu enverra des anges pour éviter une chute dangereuse. Jésus, quant à lui, lève l’index vers le ciel, en même temps qu’il répond au diable : « Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. » Peut-on rendre compte plus fidèlement des sources textuelles à l’origine de la représentation ?

À travers l’ouverture gothique du bâtiment, preuve que Duccio se préoccupe de donner l’illusion d’un espace profond, il est possible de glisser un coup d’œil à l’intérieur de l’édifice dont la pénombre régnante ne parvient à dissimuler ni la structure architecturale avec sa voûte ogivale, ni les détails décoratifs, en particulier le pavement noir et blanc du sol dont la présence sera appelée à jouer un rôle décisif dans la représentation de l’espace à la Renaissance.

[1] La première tentation a eu lieu, précisément, dans le désert. C’est là que constatant qu’après quarante jours de jeûne, Jésus avait faim, il lui proposa de transformer en nourriture les pierres du désert (« Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains »).

[2] Construit entre le XIe et le XIIIe s., le monument de San Giovanni fut d’abord une cathédrale avant d’être utilisé comme baptistère. Comme le veut la tradition, son architecture extérieure s’apparente au Saint Sépulcre de Jérusalem.