Agata

« Agathe, vierge de race noble et très belle de corps, honorait sans cesse Dieu en toute sainteté dans la ville de Catane. » Jacques de Voragine.

Iconographie

Elle est représentée sous les traits d’une jeune vierge chrétienne,

  • vêtue comme une princesse
  • tenant à la main
    • une fine croix
    • un plateau contenant ses deux seins amputés par le bourreau
    • des pinces ou des tenailles, instruments de son martyre

Scènes de la vie de la sainte :

  • Quintinianus, préfet de Sicile, tombé amoureux d’Agathe, veut l’épouser ; elle refuse car elle est chrétienne ; sur ce, elle est envoyée dans une maison close.
  • Espérant qu’elle ait changé d’avis, Quintinianus la rappelle auprès de lui.
  • Mais elle refuse de sacrifier aux idoles ; un rayon de lumière divine resplendit au-dessus d’elle.
  • Tandis que les bourreaux lui arrachent les seins à l’aide de tenailles, un ange lui apporte une croix.
  • Saint Pierre et des anges lui apparaissent dans sa prison et guérissent ses blessures.

Un épisode posthume se trouve dans l’hagiographie de Lucie (celle-ci se rend avec sa mère malade sur la tombe d’Agathe).