Sources écrites de l’épisode de la Purification de la Vierge

Le Livre du Lévitique (Lv 12, 1-8) rappelle les obligations concernant le rite de purification de l’accouchée :

« Le Seigneur parla à Moïse et dit : ‘Parle aux fils d’Israël. Tu leur diras : Si une femme est enceinte et accouche d’un garçon, elle sera impure pendant sept jours, de la même impureté qu’au moment de ses règles. Le huitième jour, on circoncira le prépuce de l’enfant, et pendant trente-trois jours encore, elle restera à purifier son sang. Elle ne touchera rien de consacré et n’entrera pas dans le sanctuaire jusqu’à ce que soit achevé le temps de sa purification. Si elle accouche d’une fille, elle sera impure de la même impureté pendant deux semaines, et elle restera, en outre, soixante-six jours à purifier son sang. Quand sera achevée la période de sa purification, que ce soit pour un garçon ou pour une fille, elle amènera au prêtre, à l’entrée de la tente de la Rencontre, un agneau de l’année pour un holocauste, un jeune pigeon ou une tourterelle, en sacrifice pour la faute. Le prêtre les présentera devant le Seigneur, et accomplira sur la femme le rite d’expiation, ainsi, elle sera purifiée de son flux de sang. Telle est la loi concernant la femme qui accouche d’un garçon ou d’une fille. Si elle ne trouve pas une somme suffisante pour une tête de petit bétail, elle prendra deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, l’un pour l’holocauste et l’autre pour le sacrifice pour la faute. Le prêtre accomplira sur la femme le rite d’expiation, et elle sera purifiée’. »

Jacques de Voragine, La Légende dorée :

« La Purification de la Vierge Marie eut lieu quarante jours après la Nativité du Seigneur. Cette fêté a été nommée ordinairement de trois manières, la Purification, Hypopante ou rencontre, et la Chandeleur. On la nomme Purification parce que, quarante jours après la naissance du Seigneur, la Vierge vint au Temple se purifier, selon la coutume introduite par la loi, quoique cette loi ne l’obligeât point. En effet au Lévitique, la loi ordonnait que la femme qui, ayant usé du mariage, enfanterait un fils, serait impure pendant sept jours, impure au point de s’abstenir de toute espèce de commerce avec les hommes, et de l’entrée du temple.

Mais après les sept jours, elle redevenait pure ; en sorte qu’elle pouvait se trouver avec les hommes mais elle avait encore trente trois jours à passer avant de pouvoir entrer dans le temple en raison de son impureté. Enfin après quarante jours, elle entrait dans le temple et offrait son enfant avec des présents. Si elle avait enfanté une femme, les jours étaient doublés pour ses rapports avec les hommes et pour l’entrée du temple. Pourquoi donc le Seigneur a-t-il ordonné que, au 40e jour, l’enfant fût offert dans le temple ? On peut en donner trois raisons. La première afin que l’on comprenne par là que comme l’enfant est introduit au 40e jour dans le temple matériel, de même 40 jours après sa conception, pour le plus souvent, son âme est infuse dans le corps comme dans son temple. Ceci est rapporté dans l’Histoire scholastique, quoique les physiciens (médecins) disent que le corps est perfectionné en 46 jours. »

%d blogueurs aiment cette page :