Pietro d’Achille Crogi e Giovanni di Raffaele Navesi, « Pagamento dei baliatici con il grano »

FFDEF2E2-4015-4321-B1FD-9A71B6B6F390.jpeg

Pietro d’Achille Crogi () et Giovanni di Raffaele Navesi ()

Pagamento dei baliatici con il grano (Le paiement du salaire des nourrices avec le grain), vers 1575-1577.

Fresque

Provenance : In situ.

Sienne, Santa Maria della Scala.

La décision d’agrandir la salle du Pellegrinaio en la prolongeant du côté de la vallée, au milieu du XVIe s., occasionna la destruction des fresques peintes en 1440 par Pietro di Giovanni d’Ambrogio sur le mur du fond, percé de la fenêtre qui dispensait un maigre jour sur la salle.

Entre 1575 et 1577, deux peintres qui avaient déjà été appelés à réaliser de petits travaux, notamment dans l’église, furent chargés de peindre le décor de la dernière travée. La qualité artistique des deux œuvres qui se font pendant, réalisées par Pietro d’Achille Crogi et Giovanni di Raffaelle Navesi ne brille pas d’un éclat particulier ; elles se révèlent pourtant d’un intérêt réel sur le plan iconographique. Elles représentent toutes deux le moment du versement du salaire aux nourrices qui allaitent les enfants-trouvés [1], soit en nature, au moyen d’une certaine quantité de grain en provenance des granges (les « grance ») dépendant de l’Ospedale, soit en espèces sonnantes et trébuchantes que les trésoriers veillent à noter sur les registres (voir la fresque suivante qui lui fait face).

L’allongement des figures, les architectures gigantesques, la composition générale des deux œuvres réalisées ici rappellent directement la peinture maniériste tardive par son style, lequel, outre son inadéquation avec le reste du décor de la salle, semble épuisé et manquer de la sève nécessaire pour magnifier  le sujet représenté avec d’autres moyens que ceux d’une scénographie somme toute grandiloquente.

[1] On les appelait « gettatelli », (littéralement : les petits [enfants] jetés) de Santa Maria della Scala