Bartolomeo

Barthélémy (Nathanaël), apôtre. Son nom figure dans les listes d’apôtres que l’on trouve dans les trois évangiles synoptiques (Mt 10, 2-3 ; Mc 3, 16-19 et Lc 6, 13-16) et dans les Actes des Apôtres (Ac 1, 13).

Les informations concernant Barthélémy sont peu nombreuses dans les textes canoniques. L’Evangile de Jean évoque le jour où, après Pierre et André, l’apôtre est appelé par le Christ :

« Philippe rencontre Nathanaël et lui dit : ‘Celui dont parlent la loi de Moïse et les Prophètes, nous l’avons trouvé : c’est Jésus, fils de Joseph, de Nazareth.’ Nathanaël réplique : ‘De Nazareth ! Peut-il sortir de là quelque chose de bon ?’ Philippe répond : ‘Viens, et tu verras.’ Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare : ‘Voici un véritable fils d’Israël, un homme qui ne sait pas mentir.’ Nathanaël lui demande : ‘Comment me connais-tu ?’ Jésus lui répond : ‘Avant que Philippe te parle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu.’ Nathanaël lui dit : ‘Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! c’est toi le Roi d’Israël !’ Jésus reprend : ‘Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore.’ Et il ajoute : ‘Amen, amen, je vous le dis : vous verrez les cieux ouverts, avec les anges de Dieu qui montent et descendent au-dessus du Fils de l’homme’ ». Évangile selon Jean (Jn 1, 45-51).

Selon la Légende dorée, il aurait été écorché vif, crucifié et décapité.

Iconographie

Barthélémy est représenté sous l’apparence d’un homme dans la force de l’âge [1]

  • brun (plus rarement grisonnant) et barbu
  • vêtu de la toge antique mais aussi, quelques fois, entièrement nu
  • portant
    • un coutelas, instrument de son martyre (parfois remplacé par un sabre ou une épée)
    • la dépouille de sa propre peau (il aurait été écorché vif)

Scènes de la vie de l’apôtre :

  • Naissance de Barthélémy 
  • Barthélémy devant Astyage, roi de la Grande Arménie : « En apprenant cela, le roi de ce pays, nommé Polimius, qui avait une fille lunatique, envoya prier l’apôtre de venir chez lui et de guérir, sa fille ».
  • Supplice de Barthélémy 
  • Décapitation de Barthélémy

[1] Comme toujours, la Légende dorée vient en aide aux peintre en leur fournissant les détails dont ils ont besoin. S’agissant de l’apparence physique de l’apôtre Barthélémy, ces détails, particulièrement précis, sont fournis par le démon en personne : « Il a les cheveux crépus et noirs, le teint pâle, les yeux grands, le nez régulier et droit, la barbe longue et mêlée de quelques poils blancs, la taille bien prise ; il est revêtu d’une robe sans manches avec des noeuds couleur de pourpre, son manteau est blanc, garni de pierres précieuses couleur de pourpre à chaque coin. Depuis vingt ans qu’il les porte, ses habits et ses sandales ne s’usent ni ne se salissent. Chaque jour il fléchit les genoux cent fois pour prier, et autant pendant la nuit. Les anges voyagent avec lui, et ils ne le laissent pas se fatiguer, ni avoir faim. Son visage , est toujours le même, toujours il est joyeux et gai. Il prévoit tout, il sait tout. Il connaît et comprend les langues de tous les pays, et ce que je vous dis en ce moment, il le sait, déjà ; quand vous le cherchez, s’il le veut, il se montrera à vous, mais, s’il ne le veut pas, vous ne pourrez le trouver. Or, je vous prie, quand vous l’aurez rencontré, conjurez-le de ne pas venir ici de peur que ses anges ne me fassent ce qu’ils ont déjà fait à mon compagnon. »