Apôtres

Les apôtres qui ont constitué le premier groupe des Douze (comme les douze tribus d’Israël) ont tous été choisis par le Christ lui-même parmi ses disciples afin de l’accompagner au cours de son existence terrestre. C’est ce que confirment les trois Évangiles dits « synoptiques » (Matthieu [1], Marc [2] et Luc [3]).

Après la trahison et la mort de Judas, les onze apôtres demeurés en groupe décident de le remplacer. Un tirage au sort désigne Matthias qui doit « devenir avec [eux] témoin de la résurrection » (Ac 2). Ils sont, ainsi que d’autres disciples, tous présents à la Pentecôte, lors de la descente de l’Esprit Saint. Ils se dispersent ensuite pour prêcher l’Évangile, mais reviennent régulièrement à Jérusalem.

Le groupe des « Douze »

Les évangélistes Matthieu [1], Marc [2] et Luc [3], avec quelques différences ou variantes, donnent la liste des douze apôtres :

L’évangile de Jean ne comporte pas de liste complète des apôtres comme on peut en trouver dans Matthieu, Marc et Luc. Cependant, la narration du miracle au lac de Tibériade fait apparaître quelques noms : « Simon Pierre, Thomas appelé le Jumeau, Nathanaël de Cana en Galilée, les fils de Zébédée et deux autres disciples se trouvaient ensemble. » (Jn 21, 2) auxquels il faut ajouter celui, particulier, de Judas Iscariote, fréquemment cité, ainsi que ceux d’André [4], de Philippe [5] et de Jude [6]. 

Le cas de Paul

[1] « Alors Jésus appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir d’expulser les esprits impurs et de guérir toute maladie et toute infirmité. Voici les noms des douze Apôtres : le premier, Simon, nommé Pierre ; André son frère ; Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère ; Philippe et Barthélemy ; Thomas et Matthieu le publicain ; Jacques, fils d’Alphée, et Thaddée ; Simon le Zélote et Judas l’Iscariote, celui-là même qui le livra. » Matthieu (Mt 10, 1-4).

[2] « Puis, [Jésus] gravit la montagne, et il appela ceux qu’il voulait. Ils vinrent auprès de lui, et il en institua douze pour qu’ils soient avec lui et pour les envoyer proclamer la Bonne Nouvelle avec le pouvoir d’expulser les démons. Donc, il établit les Douze : Pierre – c’est le nom qu’il donna à Simon –, Jacques, fils de Zébédée, et Jean, le frère de Jacques – il leur donna le nom de « Boanerguès », c’est-à-dire : « Fils du tonnerre » –, André, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques, fils d’Alphée, Thaddée, Simon le Zélote, et Judas Iscariote, celui-là même qui le livra. » Marc (Mc 3, 13-19).

[3] « Le jour venu, [Jésus] appela ses disciples et en choisit douze auxquels il donna le nom d’Apôtres : Simon, auquel il donna le nom de Pierre, André son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques fils d’Alphée, Simon appelé le Zélote, Jude fils de Jacques, et Judas Iscariote, qui devint un traître. » Luc (Lc 6, 13-16).

[4] « André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus. » Jean (Jn 1, 40).

[5] «  Le lendemain, Jésus décida de partir pour la Galilée. Il trouva Philippe, et lui dit : « Suis-moi. » Jean (Jn 1, 43).

[6} « Jude – non pas Judas l’Iscariote – lui demanda : « Seigneur, que se passe-t-il ? Est-ce à nous que tu vas te manifester, et non pas au monde ? » Jean (Jn 14, 22).