Erwin Panofsky

Erwin Panofsky (Hanovre, 30 mars 1892 – Princeton, 14 mars 1968) : historien de l’art et essayiste allemand, émigré aux États-Unis en 1933, lors de l’adoption par le régime nazi des lois sur le rétablissement du système des fonctionnaires de profession qui le contraint à quitter son poste. Il enseigne ensuite à l’université de New York et plus tard à l’université de Princeton.

Il a publié un nombre considérable d’écrits :

  • Die theoretische Kunstlehre Albrecht Dürers (Dürers Ästhetik). Berlin, Reimer, .
  • Idea : Ein Beitrag zur Begriffsgeschichte der älteren Kunsttheorie. Leipzig/Berlin, B. G. Teubner, ; éd. fr. : Idea. Contribution à l’histoire du concept de l’ancienne théorie de l’art (trad. Henri Joly), Paris, Gallimard, .
  • Die Deutsche Plastik des elften bis dreizehnten Jahrhunderts. Munich, Wolff, .
  • La Perspective comme forme symbolique (1924), 1927, rééd. Paris, Éditions de Minuit, 1975.
  • « Imago Pietatis. Ein Beitrag zur Typengeschichte des Schmerzenmanns und des Maria Mediatrix », dans Festschrift für Max Jakob Friedländer zum 60. Geburtstage. Leipzig,
  • Hercule à la croisée des chemins et autres matériaux figuratifs de l’Antiquité dans l’art plus récent (1930), traduit par Danièle Cohn. Paris, Flammarion, 1999.
  • Essais d’iconologie : thèmes humanistes dans l’art de la Renaissance (Studies in iconology, 1939), traduit de l’anglais par C. Herbette et B. Teyssèdre, présenté et annoté par Bernard Teyssèdre. Paris, Gallimard, 1967.
  • The History of Art as Humanistic Discipline (1940).
  • La Vie et l’Art d’Albrecht Dürer (The Life and Art of Albrecht Dürer, Princeton, 1943), traduction par Dominique Le Bourg. Paris, Hazan 2012.
  • Architecture gothique et pensée scolastique (Gothic Architecture and Scholasticism1951). Traduction et postface de Pierre Bourdieu. Paris, éd. de Minuit, coll. « Le sens commun », 1967.
  • Les Primitifs flamands (Early Netherlandish Painting, 1953). Paris, Hazan, 2010.
  • Galilée critique d’art, trad. de Galileo as a critic of the arts (La Haye, Nijhoff, 1954) et préf. par Nathalie Heinich. suivi de Attitude esthétique et pensée scientifique, par Alexandre Koyré. Paris, Les Impressions nouvelles, 2001.
  • avec Dora Panofsky, La Boîte de Pandore (Pandora’s box, the changing aspects of a mythical symbol, 1956) ; trad. de l’anglais par Maud Sissung, Paris, Hazan, 1990.
  • La Renaissance et ses avant-courriers dans l’art en Occident (1960 ; trad. 1976), traduit par Laure Meyer. Paris, Flammarion, 2008.
  • L’Œuvre d’art et ses significations (Meaning in the Visual Arts, 1955), traduit de l’anglais par Marthe et Bernard Teyssèdre avec une présentation de Bernard Teyssèdre. Paris, Gallimard, 1969.
  • Le Titien. Questions d’iconographie (Problems in Titian, mostly iconografic, 1969). Paris, Hazan, 2009.
  • La sculpture funéraire : de l’ancienne Égypte au Bernin (Tomb sculpture : four lectures on its changing aspects from ancient Egypt to Bernini), trad. par Dennis Collins. Paris, Flammarion, 1995.
  • Trois essais sur le style (« Qu’est-ce que le baroque ? », conférences de 1935 ; « Style et matière du septième art » (1934-1937) ; « Les antécédents idéologiques de la calandre de Rolls-Royce», 1963), rassemblés et présentés par Irving Lavin ; avec un texte de William S. Heckscher ; trad. de l’anglais par Bernard Turle, 3e éd. rev. et augm. Paris, Le Promeneur, 1996.
  • Peinture et dévotion en Europe du Nord à la fin du Moyen Âge  ; présentation par Daniel Arasse ; trad. de l’allemand et de l’anglais. Paris, Flammarion, 1997.
  • avec Fritz Saxl, La mythologie classique dans l’art médiéval, trad. de Sylvie Girard. Saint-Pierre-de-Salerne, G. Monfort, 1990.