Giuliana

Julienne de Nicomédie : sainte et martyre de Nicomédie, en Bithynie, région de l’Asie mineure située sur la côte nord. Adoptée en Europe, particulièrement en Italie où ses reliques étaient vénérées à Naples.

Comme nombre de vierges chrétiennes, elle refusa d’épouser son fiancé, lui-même préfet, païen et s’appelant, selon les sources, tantôt Evitalius, tantôt Eleusius. À la suite de quoi elle fut enfermée en prison, fouettée avec des verges et suspendue par les cheveux (Ô ! inépuisable créativité des textes !). Le diable lui rendit visite déguisé en ange, et voulu la tenter. Sans succès. Elle le battit, l’attacha et le jeta dans les latrines …

Pour finir, elle fut plongée dans une cuve de plomb fondu qui se changea en eau tiède, avant d’être finalement décapitée.

Iconographie

Julienne est représentée sous les traits d’une jeune vierge chrétienne

  • portant
    • un lys à la main
    • une couronne
    • une petite croix
  • avec, parfois, un dragon à ses pieds