Andrea Vanni, « Crocifissione »

fullsizeoutput_3cf8

Andrea Vanni (vers 1332 – 1414)

Crocifissione (La Crucifixion), dernier quart du XIVe siècle ?

Tempéra sur panneau, 105 x 90 cm.

Inscriptions (en imitation de l’hébreu dans les rouleaux tenus en main par chaque saint, sur les panneaux latéraux et par chaque prophète dans les médaillons au format trilobé).

Provenance : Église de lAlberino fuori Porta Ovile, Sienne.

Sienne, Pinacoteca Nazionale.

Il s’agit probablement du compartiment central provenant du sommet d’un grand polyptyque.

Au centre : la Crucifixion.

fullsizeoutput_39d9

1

De curieux rapports de proportions régissent l’échelle des personnages représentés. Le Christ, sur la croix, est plus petit que les trois figures qui assistent éplorés à sa mort. De même, les deux figures présentes dans les panneaux latéraux l’emportent en dimensions sur celles du panneau central. Le rôle généralement alloué à l’échelle des personnages dans l’image semble ici inversé, conférant par leur dimensions une importance disproportionnée aux personnages latéraux. Ce dispositif inhabituel et inattendu, s’il crée un effet saisissant, s’explique mal dans le contexte présent.

Une seconde interrogation demeure sans réponse. : dans les compartiments latéraux de la Crucifixion sont représentés deux Saints (ou deux Prophètes ?), non identifiés avec certitude. S’agit-il des évangélistes Jean et Mathieu, souvent associés aux Prophètes qui les surplombent ici : Ezéchiel et Isaïe. S’agit-il de deux autres prophètes ? 

fullsizeoutput_39d1fullsizeoutput_39ef

2                                                      3

Entre les arches, dans des cadres trilobés : deux Prophètes en demi-buste, Ezéchiel à gauche et Isaïe à droite.

fullsizeoutput_399dfullsizeoutput_3990

4                                                        5