Chiesa di San Pietro alla Magione

L’église de San Pietro alla Magione vue de la via Camollia.
Église de San Pietro alla Magione

Via Camollia

L’église de San Pietro in Camollia, ou de san Pietro alla Magione, est également l’église officielle de la Contrade de l’Istrice.

Il s’agit de la première église que l’on rencontre sur via Camollia, après avoir pénétré à Sienne par la porte du même nom, au nord de la ville. L’église dont le nom d’origine était San Pietro in Camollia, est aujourd’hui dite « della Magione » en référence la mansion, « terme d’antiquité latine » précise le Littré [1], qui désignait un relai d’étape tel qu’il en existait sur les grandes voies de circulation médiévales. De fait, la voie où est construit l’édifice correspond à une portion intra muros de la fameuse Via Francigena ; la magione à laquelle fait référence le nom de l’église était la maison tenue par l’Ordre des Templiers, première étape rencontrée en ville par les pèlerins et autres voyageurs se rendant à Rome, où ils pouvaient être nourris et hébergés.

La première mention de l’église remonte à l’année 998, époque où les comtes Bernardo et Gualfredo Ranieri et leur cousine Guilla firent don à l’église siennoise de maisons et de vignes qui leur appartenaient. Un document daté du 29 mai 1148 rapporte que Rinaldo Passalacqua et un certain Bacculo vendirent à l’Ospedale di Santa Maria della Scala une portion de terre « extra portam de Camullia prope domum Templi » (« au delà de la porta di Camollia , près de la maison du Temple »), démontrant ainsi qu’à cette époque, l’église, alors placée sous la juridiction des Templiers [2], existait déjà.

Après la suppression de l’Ordre, en 1312, l’église et tous ses biens passèrent à l’Ordre des Hospitaliers (Ospitalieri) [3], avec le titre de Commende [4]. On dit que c’est à cette période que l’église atteignit sa plus grande splendeur, celle-là même où furent réalisées les fresques qui en ornent encore les parois.

Intérieur de l’église
  • Cristoforo Bindoccio e Meo Di Pero, Scene bibliche ed episodi dell’Antico Testamento, peintures monochromes exécutées entre 1382 et 1398.

[1] Le latin mansio, -onis a donné « maison » en français.

[2] L’Ordre a été institué en 1118.

[3] Plus tard appelés Chevaliers de Malte.

[4] Commende :