Il Vecchietta, Neuvième section de la paroi de la Sagrestia Vecchia

img_4485

Lorenzo di Pietro, dit ‘Il Vecchietta’ (Castiglione d’Orcia, 1410 ? – 1480)

  • Sujet de la lunette détruite : Et expecto resurrectionem mortuorum (« Je crois à la résurrection de la chair ») ?
  • Scène préfigurant la précédente ?

1446-1449.

Fresques

Inscriptions : /

Provenance : In situ

Sienne, Santa Maria della Scala, Sagrestia Vecchia.

De la lunette percée d’une énorme fenêtre rectangulaire qui a détruit la plus grande partie du décor, il ne reste presque rien, sinon quelques pauvres lambeaux ainsi que quelques bribes d’inscriptions difficilement exploitables. La barbarie de cette intervention avait, certes, pour objectif de donner du jour dans cette grande pièce qui fut jusqu’à une époque récente un amphithéâtre de l’hôpital alors encore en activité, comme on peut le voir sur des photographies datant des années 1970.

L’emplacement de cette lunette sur le mur nord, plus court que ceux de l’est et de l’ouest, en avant-dernière position dans la chronologie propre au cycle peint, donne à penser, en toute hypothèse, que son décor pouvait être en rapport avec l’avant-dernier article de la profession de foi catholique.

img_4486

Au-dessous de la lunette, plus bas que l’emplacement dévolu dans les autres parties de la salle à la scène préfigurant celle peinte dans la lunette, apparaît encore une image peinte en grisaille, où l’on voit un groupe d’hommes (des médecins de l’Ospedale ?).