Giorgio Bandini, “Dante Alighieri”

Giorgio Bandini  (Sienne, 1830 – 1899)

Dante Alighieri, médaillon de la série des Précurseurs de l’Unité Italienne, 1886-1888.

Fresques des voussures de la voûte de la Sala del Risorgimento.

Inscriptions :

  • (dans le cartouche) : “EVIGILATE ICITVR OMNES ET ASSVRGITE / REGI VESTRO INCOLAE ITALIAE NON / SOLVM SIBI AD IMPERIVM SED VT LIBERI / AD REGIMEN RESERVATI.” (Epist. Dant. All. Principii et Pop. Italiae) [3]

Provenance : In situ

Sienne, Palazzo Pubblico, Sala del Risorgimento.

DANTE ALIGHIERI

[3] Dante fut le premier à penser et à traduire au moyen de l’écriture le principe de l’unité de l’Italie, celle-ci pouvant advenir par la langue, par les mentalités et les coutumes, par la loi et grâce à un gouvernement, sous l’autorité d’un prince. Mais il concevait l’unité italienne comme une sorte de renaissance de l’Empire romain qu’il élargissait à certaines abstractions relatives à une monarchie universelle. Il n’est pas indifférent de noter que ce que Dante prônait, Napoléon 1er tenta à sa manière de le mettre en œuvre. Dans cette lettre datée du 10 octobre 1310 (Epistola ai Signori e Comuni e Popoli d’Italia) Dante demande, princes, communes, population, d’accueillir avec obéissance et humilité les dispositions prises par l’empereur qui s’apprête à venir en Italie pour y être couronné. Le pape Clément V à invité lui-même les cités italiennes à se mettre à sa disposition (il ne tardera pas à faire volte face …).