Pietro Lorenzetti, « Saint Elizabeth of Hungary raising to Life a Child drowned in a Well »

Pietro Lorenzetti (Sienne, v. 1280 – 1348)

Saint Elizabeth of Hungary raising to Life a Child drowned in a Well (Sainte Elisabeth de Hongrie ramenant à la vie un enfant noyé dans un puits)

Tempera sur panneau, 19 x 16, 8 cm.

Provenance : ?

Vente anonyme, Christie’s, 29 Juin 1973, lot 95, comme disciple de Pietro Lorenzetti.

Dans cette atmosphère chaude et silencieuse d’un jour d’été, tout est immobile. L’espace scénique, structuré par une architecture cubiste aux couleurs irréelles, roses et orangées, apparaît tel que l’on ne peut l’admirer que dans les rêves. Ou au théâtre. Le regard se perd dans les perspectives tracées vers des lointains improbables. La lumière qui provient d’un soleil au zénith éclaire la scène à la verticale. Il doit être midi pile. Un grand miracle a lieu : à demi dissimulée dans un angle de l’image, comme à l’abri des regards importuns, une sainte femme, Elisabeth, ressuscite un enfant. Plus minuscule que la sainte, celui-ci gît encore pantelant dans ses bras. Il va maintenant se reprendre. Ce n’est qu’une question de patience. Un miracle s’accomplit toujours dans l’interstice qui sépare la durée présente de l’instant d’après.

Au sein d’un format proche du carré, qui tiendrait presque dans une poche, tout ce que l’on voit invite à une longue contemplation rapprochée.