Fulvio Signorini, « Il papa Giulio III »

Fulvio Signorini (Sienne, 1563 – après 1609)

Il papa Giulio III (Le pape Jules III), 1609.

Marbre.

Inscriptions :

  • (sur le socle) : « IVLIVS III / PONTIFEX MAXIMVS / CHISTOPHORA DE SARACINIS FILIVS » [1]

Provenance : Cathédrale de Sienne.

Sienne, Palazzo Chigi-Saracini.

Cette énorme statue de marbre représente officiellement Jules III, premier pape Chigi (1550-1555).

Signée et datée de 1609, la statue représente en réalité le pape Paul V Borghese (Signorini en reçu le paiement en plusieurs fois, en même temps que Flaminio del Turco qui avait exécuté la niche destinée à accueillir l’œuvre). La lourde sculpture devait faire partie d’un cycle dédié aux pontifes d’origine siennoise prévu pour orner la Cathédrale de la cité toscane. Exclue, finalement, du projet voulu par Alexandre VII, qui la jugeait «malissima fatta» [2], et ne s’harmonisant pas avec les autres du fait de ses dimensions, la pesante sculpture fut ôtée de l’emplacement où elle avait été reléguée, à proximité de l’ancienne porte du Pardon (Perdono). Ce n’est qu’à la fin du Settecento (XVIIIe s.) qu’elle fut acquise par Galgano Saracini, qui l’installa à l’intérieur de son palais siennois, en faisant graver le nom de Jules III pour évoquer une prestigieuse ascendance familiale, sans, toutefois, apporter la plus petite modification à une œuvre dont l’histoire invite à sourire et que caractérise surtout, outre son énormité, une absence totale de caractère.

[1] « Jules III, souverain pontife, fils de Cristofora Saracini. »

[2] Monika BUTZEK, Die Papstmonumente in Dom von Siena, in Mitteilungen des Kunsthistorischen Institutes in Florenz, XXIV, 1980, p. 33.

%d blogueurs aiment cette page :