Pieve

Le terme piève (du lat. plebes, peuple ; it. : pieve, plur. pievi) désigne à la fois une église, le plus souvent construite en milieu rural, à un point de rencontre de plusieurs territoires paroissiaux, et l’ensemble des paroisses qui relèvent de cette même église, ainsi que les territoires correspondants, généralement assez éloignés du diocèse où siège l’évêque. Ce type d’édifice, qui représente un niveau de dignité intermédiaire entre la cathédrale et l’église paroissiale, a vocation à faciliter la desserte des populations rurales.

L’édifice ecclésial appelé piève permet de rassembler les membres de plusieurs paroisses lors des grandes fêtes, à l’occasion de la visite pastorale de l’évêque ou encore pour la célébration des baptêmes et des mariages. Les pièves, qui bénéficient du privilège d’administrer le baptême, sont parfois dotées de baptistères. Celles que l’on peut voir en Toscane datent pour la plupart du Moyen Âge.