Bartolo di Fredi, « Otto teste di donne »

Bartolo di Fredi (Sienne, documenté à partir de 1353 – 1410)

Otto teste di donne (Huit têtes de femmes), v. 1360-64.

Fragment du cycle de fresques des Storie di Maria.

Provenance : San Gimignano, Église de Sant’Agostino, Chapelle de San Guglielmo.

San Gimignano, Palazzo Comunale, Pinacoteca.

Ce beau fragment a probablement été détaché en 1840, époque à laquelle a été retrouvée la fresque de la Nativité de la Vierge (d’où il provient), en même temps que l’ensemble du cycle des Épisodes de la vie de Marie (Storie di Maria) encore visible de nos jours dans la chapelle de San Guglielmo (église de Sant’Antonio). Selon un inventaire de 1866, le fragment en question (« un pezzo di intonaco con affresco » [1]) se trouve alors dans la sacristie. Il réapparaît dans un second inventaire 1890, au-dessus, cette fois-ci, de la porte de communication avec la sacristie. Ce « morceau de plâtre » est transféré quelques années plus tard au Musée Communal.

[1] « Un morceau de plâtre avec fresque ».